Vu! 10 Cloverfield Lane, de Dan Trachtenberg.

29 juillet 2016

Vu! 10 Cloverfield Lane, de Dan Trachtenberg.

10-cloverfield-lane

Voir sur Amazon

Après une engueulade avec son fiancé, Michelle fait ses affaires et prend la route. Victime d’un violent accident, elle se réveille attachée dans ce qui ressemble une cave. Howard, le propriétaire des lieux, lui annonce qu’il lui a sauvé la vie en l’amenant dans son bunker. Dehors, une attaque de grande ampleur vient de frapper les États-Unis. Michelle peut compter sur Emmet, un autre survivant, pour passer le temps. Mais malgré les affirmations de Howard et Emmet, Michelle n’arrive pas à accepter leur vérité et est déterminée, par tous les moyens, à retrouver l’air libre.

Un peu moins de dix ans après le génial Cloverfield, ce 10 Cloverfield Lane s’apparente de prime abord à une suite. Il n’en est rien. L’univers est certes le même, ce qui rend certains aspects du film d’autant plus intéressant, mais si vous vous attendez à retrouver les personnages du film de Matt Reeves, ou à reprendre l’histoire là où on l’avait laissée, vous risquez d’être déçus.

Et ça serait bien dommage, car ce premier long-métrage de Dan Trachtenberg est un film très plaisant. J’ai beaucoup aimé l’idée d’explorer une autre histoire, qui se déroule plus ou moins en même temps que les événements de Cloverfield. Cloverfield était un hybride, un film de science-fiction d’un point de vue humain, 10 Cloverfield Lane est avant tout un huis-clos, mais pas que.

Trois personnes sont enfermées dans un bunker, à la tête desquelles Howard, le propriétaire des lieux, interprété par un John Goodman excellent. Tour à tour protecteur, humain, colérique et inquiétant, il sait parfaitement faire évoluer son personnage tout au long du film, révélant ci et là de nouvelles facettes. Dès qu’on pense l’avoir cerné, il nous surprend de nouveau.

À ses côtés, Mary Elizabeth Winstead met un peu plus de temps à se révéler. La faute à un personnage d’apparence assez linéaire. Mais d’une jeune femme faible et blessée, elle va puiser en elle-même pour trouver des ressources inattendues, comme un animal pris au piège, et se développer au fur et à mesure. John Gallagher Jr, qui joue Emmet, est très bon dans son rôle. Sans trop en faire, il devient très vite attachant et prend de l’ampleur à mesure que le film avance. Notons également que c’est Bradley Cooper qui prête sa voix à Ben, le fiancé de Michelle, lors d’une conversation téléphonique au tout début.

Chapeauté par J.J. Abrams à la production, Dan Trachtenberg signe un film plus que correct. Les quelques longueurs sont compensées par une psychologie des personnages soignée et une ambiance parfaitement maîtrisée. Sans même parler de la fin, que je vous laisse le soin de découvrir par vous-même ! 10 Cloverfield Lane n’est peut-être pas une suite au sens propre du terme, mais comme son aîné, c’est une vraie réussite.

film-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *