Vu! Atomic Blonde, de David Leitch.

26 décembre 2017

Vu! Atomic Blonde, de David Leitch.

Atomic Blonde

Voir sur Amazon

Fin 1989, Lorraine Broughton est de retour à Londres après une mission périlleuse à Berlin. Elle est débriefée par deux officiers, du MI6 et de la CIA. Après l’exécution de Gascoine, un espion britannique dont elle était la maîtresse, elle est envoyée sur place pour récupérer une liste comprenant les identités des agents secrets en fonction des deux côtés du mur. Elle doit aussi identifier et éliminer Satchel, un agent double.

Présenté comme un Jason Bourne au féminin, Atomic Blonde suit le mouvement actuel qui vise à donner les rôles-titres de films d’action à des femmes. D’ailleurs ce n’est pas pour me déplaire. On l’a vu, le héros inébranlable qui ne craint personne et tue tout le monde. Alors j’aime que les scénaristes à Hollywood fassent au moins semblant de se renouveler.

Je ne connais pas le roman graphique The Coldest City, dont est tiré le film, mais qu’on se le dise, le scénario d’Atomic Blonde n’est pas le plus original ni le plus complexe. À vrai dire, il est même plutôt basique. Tout est orienté vers l’action. Ceci dit, l’action est plutôt bonne, avec des scènes bien chorégraphiées, qui font passer Charlize Theron pour Ronda Rousey.

Heureusement qu’elle est là, d’ailleurs, l’amie Charlize. Ce n’est pas vraiment une surprise de la voir à son aise dans un genre qu’on ne lui connait pas. C’est sans doute une des meilleurs actrices de notre génération, capable d’incarner n’importe quel personnage dans n’importe quel type de film.

À ses côtés, James McAvoy est très bon, mais ça non plus, ce n’est pas une surprise, et John Goodman fait le taf. On retrouve également au casting Til Schweiger (inexploité), Eddie Marsan, Sofia Boutella (pas indispensable), Toby Jones, Bill Skarsgard, James Faulkner ou Roland Moller.

J’ai eu un peu de mal avec la réalisation. Si David Leitch a été encensé pour John Wick (que je n’ai toujours pas vu), j’ai trouvé dans Atomic Blonde des choses à redire. Pas sur les scènes d’actions, qui sont globalement très bien foutues (en même temps, monsieur était, entre autres, cascadeur avant de passer derrière la caméra). Mais sur l’ambiance très colorée, avec les néons et le rose, qui n’est pas du meilleur effet. En fait, ça ressemble un peu à du Nicolas Winding Refn de seconde main et ça donne au film un air poseur, jusqu’à se demander à un moment si Charlize ne va pas nous vendre du parfum entre deux tueries.

La musique est une belle réussite du film. Signée par Tyler Bates, elle est omniprésente pendant tout le film et permet de compenser certaines lacunes.

L’un dans l’autre, Atomic Blonde est un film d’action au-dessus de la moyenne (pas très élevée). Sans être grandiose, il fait le boulot et si tant est qu’on arrive à rentrer dedans, on pourrait même passer à côté de certains de ses défauts. Si vous aimez le genre, et/ou Charlize Theron, vous devriez vous y retrouver.

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *