Vu! Bad Moms, de Jon Lucas et Scott Moore.

11 mars 2017

Vu! Bad Moms, de Jon Lucas et Scott Moore.

bad-moms

Voir sur Amazon

Le quotidien d’Amy se résume à une course contre la montre pour faire tout ce qu’elle a à faire. Amener les enfants à l’école, aller travailler, retourner chercher ses enfants à l’école, les déposer à leurs différentes activités extra-scolaires, faire les courses, le ménage, préparer le repas, assister aux réunions des parents d’élèves, et tout ça pendant que son mari ne lève pas le petit doigt. Le jour où Amy le surprend à se masturber devant sa webcam avec une autre femme, elle le met à la porte. Elle se lie ensuite avec Kiki et Carla, deux autres mères fatiguées par la pression qu’elles subissent. Ensemble, elles décident d’être de mauvaises mères et de profiter un peu de la vie.

Bon, autant le dire tout de suite, je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête. J’hésitais à regarder plusieurs autres films et je me suis dis, tiens, celui-là n’est pas trop long, j’aime bien les actrices, ça peut être sympa.

Erreur fatale.

J’aime bien les actrices, c’est vrai. Et, à vrai dire, le casting est plutôt solide. Mila Kunis est parfaite dans ce type de rôle, capable de jouer aussi bien la femme indépendante qui gère tout que l’ado retardée qui s’en fout. Elle a un quota de sympathie très élevé et n’est pas non plus désagréable à regarder, ce qui ne gâche rien.

À ses côtés, on retrouve une autre actrice que j’apprécie en la personne de Kristen Bell, qui elle aussi est capable de porter un personnage, même bancale. Le trio principal est complété par Kathryn Hahn, qui enchaîne les rôles secondaires dans tout un tas de films. Ici, elle joue une mère indigne, qui ne pense qu’au sexe et à picoler. C’est dommage, son personnage ressemble à une caricature de personnage masculin dans une comédie potache. Elle est vulgaire, grossière, parle fort, parle mal, mais a bon fond quand même. Autant dire zéro sur le plan du développement du personnage.

Face à elles, Christina Applegate maîtrise son personnage de présidente tyrannique de l’association des parents d’élèves. Elle est très bien dans son rôle de bourgeoise snob. Jusqu’à la fin, où tout s’écroule. Mais je ne la blâme pas personnellement.

Jada Pinkett Smith et Annie Mumolo ne sont que des faire-valoir. Jay Hernandez aurait pu avoir un rôle plus dense ou, au moins, utile à l’intrigue, mais son personnage ne sert pas à grand-chose. Tout comme Clark Duke, en jeune patron d’Amy. On ne sait pas vraiment ce qu’il fait là et il aurait pu ne pas exister que ça n’aurait rien changé. Wendell Pierce et David Walton ont aussi un petit rôle et Martha Stewart joue Martha Stewart.

Mais tout ça est anecdotique.

La révélation de ce film se nomme Oona Laurence. La jeune fille (elle a tout juste quatorze ans) est la plus naturelle dans son rôle et semble promise à un brillant avenir.

Retenez son nom.

Bon, retenez son nom, mais oubliez ce film.

Jon Lucas et Scott Moore forment un duo assez doué à la réalisation, avec plusieurs effets de caméra qui rendent bien à l’écran. Par contre, ils auraient dû confier l’écriture du scénario à quelqu’un d’autre (et pourtant ce sont les scénaristes de Very Bad Trip). J’ai envie de dire quelqu’un de compétent. C’est à se demander comment un scénario aussi pauvre peut finir par devenir un film. L’histoire est incohérente au possible et même complètement irréaliste. Elle est mal construite et pleine de clichés de piètre qualité.

C’est ni fait ni à faire.

À défaut d’être une comédie irrévérencieuse, Bad Moms aurait pu être un film sympa en s’appuyant sur son casting de qualité. Mais on peut avoir les meilleurs acteurs du monde, si l’histoire qu’on raconte est nulle (et celle-là l’est largement), ils ne feront pas de miracle. Si, comme moi, vous aimez Mila Kunis, ou n’importe quel autre actrice/acteur à l’affiche de ce film, rendez-vous service et passez votre route.

Sinon…

film-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *