Vu! Et (beaucoup) plus si affinités, de Michael Dowse.

21 avril 2018

Vu! Et (beaucoup) plus si affinités, de Michael Dowse.

Et (beaucoup) plus si affinités

Voir sur Amazon

Wallace vit chez sa sœur à Toronto. Il a abandonné ses études en médecine quand il a surpris sa fiancée en train de coucher avec son prof. Il s’est replié sur lui-même depuis un an mais se laisse convaincre par Allan, son meilleur ami, de venir à une soirée. C’est là qu’il rencontre Chantry, la cousine d’Allan, une dessinatrice. Ils accrochent tellement bien qu’ils quittent la soirée ensemble. Wallace raccompagne Chantry jusqu’à chez elle, où elle lui révèle qu’elle est en couple avec Ben. Néanmoins, elle donne son numéro à Wallace. Il décide de ne pas la rappeler, mais ils tombent l’un sur l’autre quelque temps plus tard, en sortant d’un cinéma. Et commencent à se fréquenter. Ils deviennent amis, mais Wallace développe des sentiments amoureux.

Je viens de finir de regarder la saga Harry Potter (bon, c’était il y a quelques jours, mais quand même).

Quel est le premier film que je regarde ensuite ? Un film avec Daniel Radcliffe.

Logique.

Une comédie romantique de surcroit.

Ça peut paraître étrange, mais c’était en fait un plutôt bon choix.

Bon, Et (beaucoup) plus si affinités est une comédie romantique, ce qui veut dire qu’il n’est pas question de suspense, ici, mais d’ambiance. Et l’ambiance est bonne.

Daniel Radcliffe, déjà, est très bon en jeune homme désabusé, un brin sarcastique. Et il peut compter sur la pétillante Zoe Kazan pour lui donner la réplique. La petite-fille d’Elia Kazan est absolument parfaite dans ce rôle. Elle n’est pas ostentatoirement belle, ce qui met l’accent sur son charme, et du charme, elle en a à revendre.

Et si ce n’était pas suffisant, il y a le couple décalé composé par l’excellent Adam Driver et la délurée Mackenzie Davis. Ajoutons, dans des rôles secondaires, Oona Chaplin, Rafe Spall et Jordan Hayes pour compléter un casting très solide.

Comme je le disais en introduction, on ne regarde pas une comédie romantique pour le suspense mais pour l’ambiance.

Et l’ambiance est réussie. J’ai passé un bon moment, grâce à des personnages bien campés auxquels on s’attache sans mal. Bon, en ce qui concerne la fin, je ne suis pas complètement convaincu, mais je savais à quoi m’attendre.

Sans révolution le genre, Et (beaucoup) plus si affinités est rafraîchissant et c’est déjà ça. Et puis c’est sympa de voir Harry Po… euh, Daniel Radcliffe dans un autre rôle que celui qui lui collera indubitablement à la peau pour le reste de sa carrière (sauf s(il se débrouille extrêmement bien).

Si vous aimez les comédies romantiques légèrement décalées, Et (beaucoup) plus si affinités devrait vous permettre de passer un bon moment.

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *