Vu! Bill Nye Saves The World, saison 1.

20 mai 2017

Vu! Bill Nye Saves The World, saison 1.

Tout au long de cette saison de 13 épisodes d’un peu moins d’une demi-heure, Bill Nye et son équipe explorent divers problèmes qui touchent le monde grâce à la science. Les OGM, la sexualité, le réchauffement climatique, la vaccination et d’autres sujets sont ainsi abordés.

Bill Nye est connu pour son émission « The Science Guy » diffusée sur Disney Channel dans les années 90. Vulgarisateur scientifique, il a donc construit sa carrière en expliquant la science à un public assez jeune.

C’est peut-être ces fans devenus adultes qu’il vise aujourd’hui avec un choix de sujet bien mature et souvent polémique. Pour répondre aux questions que tout le monde se pose, Bill Nye s’est entouré de collaborateurs comme la top model Karlie Kloss ou le comique Nazeem Hussain, mais aussi de célébrités parmi lesquelles Zach Braff, Donald Faison, Joel McHale, Wil Wheaton ou Martin Starr. Il reçoit également des personnalité publiques et des universitaires pour débattre des différents sujets.

Sur le papier, ça a l’air chouette. Il faut dire que j’aime bien les émissions scientifiques en règle générale, et d’autant plus celles qui vulgarisent des sujets complexes. Mais qu’on se le dise sans tarder, Bill Nye Saves The World n’est pas à la hauteur de mes attentes. Pas du tout, même.

Et principalement à cause de son format. 28 minutes pour parler de l’intelligence artificielle ou de la surpopulation, c’est très peu. D’autant plus quand une des composantes principales du show est l’humour lourd et souvent ridicule du présentateur, qui paraît coincé dans son rôle d’amuseur d’enfants et passe autant de temps à faire des expériences qu’à fist pumper ses invités.

Chaque épisode est très calibré, avec une présentation succincte, souvent sous la forme de démonstrations scientifiques inégales. Puis Bill prend une minute pour nous présenter une réflexion plus ou moins proche du sujet traité. Puis Bill envoie un correspondant à l’autre bout du monde pour un reportage de 2-3 minutes qui oubli souvent de creuser le sujet. Puis Bill organise un débat avec trois invités, où chaque intervenant est limité à une ou deux phrases et doit se coltiner en plus les blagues de Bill, qui ne manque jamais d’interrompre toute discussion qui menacerait de devenir intéressante pour placer une remarque souvent inutile. Puis Bill reçoit un autre invité pour une autre démonstration ou présente un court sketch souvent mauvais. Avant de conclure en nous rappelant qu’il a la réponse à nos questions et qu’en plus elle est simple.

Durant le pilote, Bill Nye prévient qu’il présentera au cours de la saison des visions considérées comme polémiques. Et c’est plusieurs fois le cas. Ce qui ne m’aurait pas gêné, si l’émission allait au fond des choses. Le problème, c’est que j’ai eu l’impression d’assister à la synthèse d’un résumé d’un pitch.

Dire que les OGM c’est bon pour la santé en invitant un type de chez Mosanto qui nous dit tout le bien que son entreprise fait pour la planète sans parler de l’impact de leurs produits sur l’environnement et la santé me paraît au moins malhonnête. Ou cet épisode, où l’équipe « prouve » que la théorie des « chemtrails » ne tient pas la route en interrogeant un pilote de l’armée qui affirme, face caméra, en une phrase, que tout est faux, mais sans présenter de contre-arguments ou même poser de questions pertinentes.

C’est d’autant plus étrange quand on entend Bill Nye répéter encore et encore l’importance de la science et des faits.

Pourtant, sur d’autres sujets, de vraies questions sont posées, même si souvent les réponses apportées sont tout aussi biaisées. Je pense à l’épisode sur la sexualité, d’où ressort un message de tolérance indéniable. Mais c’est contrebalancé par un autre, où les médecines alternatives sont moquées après un reportage de 2 minutes au parti-pris désolant.

J’attendais évidemment beaucoup plus d’une émission qui prétend vouloir Sauver le Monde. À commencer par un vrai regard scientifique, qui cherche à poser des questions plutôt que d’y apporter des réponses toutes faites. Qui cherche à expliquer plutôt qu’à dicter un modèle de pensée prémâché.

Si vous voulez regarder une émission de vulgarisation scientifique qui soit aussi intéressante que divertissante, je vous conseille plutôt de vous pencher sur l’excellente Cosmos, que je m’en vais re-regarder de ce pas !

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *