Vu! The Cloverfield paradox, de Julius Onah.
Films / 23 février 2018

Vu! The Cloverfield paradox, de Julius Onah. En 2028, une crise énergétique majeure touche la planète. Tous les espoirs de l’humanité sont placés dans une mission spatiale visant à tester un accélérateur de particules qui, s’il marchait, pourrait être la clef d’une production infinie et gratuite d’énergie. À bord de la station spatiale Cloverfield, l’équipe, dont chaque membre est issu d’un pays différent, fait de son mieux pour faire fonctionner l’accélérateur de particules, sans oublier la lourde pression qui pèse sur leurs épaules. Après deux années infructueuses, un nouveau test semble enfin donner les résultats attendus, jusqu’à une surchauffe qui touche toute la station. L’équipe se concentre sur la restauration des systèmes principaux, avant de se rendre compte que la Terre a disparu. J’ai adoré Cloverfield. À tel point que j’ai revu le film à plusieurs reprises et qu’il reste un de mes chouchous. Quand 10, Cloverfield Lane est sorti un peu moins de dix ans plus tard, j’en attendais beaucoup. Et je n’ai pas été déçu. Ni par le film ne par le concept d’imbriquer plusieurs histoires indépendantes appartenant au même univers. En apprenant qu’un troisième film sortait sur Netflix, j’en ai salivé. Malheureusement, j’ai vite compris que ce…

Vu! Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve.
Films / 21 février 2018

Vu! Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve. Après plusieurs problèmes avec ses réplicants, Tyrell Corporation fait faillite, avant d’être rachetée, quelques années plus tard, par Niander Wallace, qui a fait fortune à la suite de l’effondrement des écosystèmes. Il révolutionne les réplicants en créant de nouveaux modèles perfectionnés, programmés pour être obéissants et dociles. L’un d’eux, K, est blade runner à Los Angeles et traque les derniers Nexus en liberté. Après avoir éliminé un ancien modèle, il découvre une fleur posée au pied d’un arbre mort. Les analyses révèlent qu’un corps est enterré sous l’arbre. Le corps d’une réplicante ayant donné vie à un enfant. K est mandaté pour effacer toute trace de cette découverte mais, au fil de son enquête, les doutes le gagnent quand à ses origines et sa condition. Quand j’ai appris qu’une suite de Blade Runner allait voir le jour, j’ai laissé passer l’information. Quand j’ai appris que Denis Villeneuve avait été choisi pour la réaliser, j’ai pesté. J’adore Denis Villeneuve. Après avoir regardé (et adoré) le magnifique Incendies sur les conseils d’une amie, j’ai suivi sa carrière de très près, sans louper aucune de ses nouvelles sorties. À chaque nouveau film, Denis Villeneuve démontre qu’il…

Vu! The End of the F***ing World, saison 1.
Séries TV / 20 février 2018

Vu! The End of the F***ing World, saison 1. James, un lycéen de 17 ans d’une petite ville d’Angleterre, vit seul avec son père. Persuadé d’être un psychopathe, il tue régulièrement de petits animaux, mais a envie de passer à l’étape supérieure et de tuer un humain. Le hasard place Alyssa sur son chemin. Elle voit en James un moyen d’échapper à son quotidien, notamment sa vie chez sa mère et son beau-père, qu’elle méprise. Si James est pour elle un petit ami potentiel, Alyssa est pour lui une victime potentielle. Mais il repousse le moment et se laisse influencer par Alyssa qui l’embarque dans un road-trip bancal après avoir volé la voiture de son père. Dès les premières secondes, j’ai reconnu en The End of the F***ing World une comédie noire britannique comme je les aime. Le ton de l’histoire, la présentation des personnages, de leurs motivations, leur physique, leur accent, j’adore ! Il faut dire que les britanniques savent faire des séries originales, différentes, audacieuses. The End of the F***ing World est l’une d’elles. L’intrigue paraît simple : deux ados perturbés qui, ensemble, deviennent un peu malgré eux un couple rebelle en fugue. Mais l’histoire est bien plus…

Vu! Blade Runner, de Ridley Scott.
Films / 17 février 2018

Vu! Blade Runner, de Ridley Scott. En 2019, dans un Los Angeles ultra-urbain et pluvieux, la population est encouragée à rejoindre les Off-World. Tyrell Corporation, dirigée par le génie Eldon Tyrell, a fait fortune en développant les réplicants, des androïdes créés à partir de manipulation génétiques et utilisés comme main d’œuvre ou objets de plaisir. Après une révolte sanglante sur Mars, les réplicants sont interdits sur Terre où ils sont traqués par les Blade Runners, des policiers mandatés pour les « retirer » de la circulation. Rick Deckard, un ancien Blade Runner, rappelé par son chef pour traquer et éliminer six replicants revenus sur Terre après avoir détourné un vaisseau spatial et massacré tous leurs occupants. Ce sont des Nexus-6, un modèle ultra-perfectionné dont la durée de vie est limitée à quatre ans pour éviter qu’ils ne s’humanisent. On va jouer cartes sur table tout de suite. J’ai déjà essayé de regarder Blade Runner il y a plusieurs années, mais j’ai abandonné rapidement, trouvant que le film avait très mal vieilli et était très difficile à regarder. Je l’ai donc laissé de côté. Puis j’ai appris que Denis Villeneuve, un de mes réalisateurs préférés, avait été nommé pour diriger la suite du…

Vu! The Tick, Partie 1.
Séries TV / 16 février 2018

Vu! The Tick, Partie 1. Arthur Everest est traumatisé depuis son enfance par The Terror, un supervilain responsable de la mort de son père et depuis disparu. Victime de cauchemars répétés et persuadé que The Terror est toujours en vie, Arthur décide de mener l’enquête et découvre des preuves le confortant dans son idée. Son enquête le place également sur le chemin de The Tick, un super-héros quasi-invulnérable et dont la raison d’être est la protection de The City face au crime et autres vilains. Pendant qu’Arthur est arrêté par la police pour sa présence sur les lieux d’un crime, The Tick récupère un mystérieux paquet que les anciens bras-droit de The Terror gardaient dans un entrepôt. Le paquet contient un costume de super-héros, que The Tick offre à Arthur pour que ce dernier puisse devenir The Moth et combattre le crime à ses côtés. The Tick est une série de super-héros. Enfin, c’est une parodie de série de super-héros. il suffit de voir les personnages principaux : The Tick (la Tique) ou The Moth (le Papillon de Nuit). Les costumes sont kitschs, les dialogues sont dignes d’une comédie britannique, l’accent en moins, et les situations sont joyeusement décalées. The Tick…

Vu! 11.22.63
Séries TV / 14 février 2018

Vu! 11.22.63 Jake Epping est un professeur d’anglais vivant à Lisbon, dans le Maine. Alors qu’il mange un burger dans le diner d’Al, il reçoit la visite de sa femme pour qu’il signe les papiers du divorce. Al s’est absenté quelques minutes mais revient bien plus vieux et avec un cancer des poumons très avancé. Il explique à Jake l’existence d’un passage, dans son arrière-boutique, qui mène en 1960. Évidemment, Jake ne le croit pas, mais après l’avoir constaté de lui-même, il doit se rendre à l’évidence. Al lui confie la mission d’empêcher l’assassinat de Kennedy. D’abord sceptique, Jake accepte finalement de reprendre le flambeau. Al le prépare et, surtout, le prévient, quand on essaie de le changer, le passé résiste. 11.22.63 est une mini-série adaptée du roman éponyme de Stephen King développée par J. J. Abrams et co-produite par Stephen King lui-même. Ajoutez James Franco dans le rôle-titre et je suis prêt à faire une entorse à ma règle habituelle de ne plus regarder les adaptations des histoires de Stephen King. Bon, la vérité c’est que je n’ai souvent pas besoin de grand-chose pour me laisser tenter. Bref. Je lance donc 11.22.63 avec l’espoir que, cette fois-ci, l’adaptation soit…

Vu! John Wick, de David Leitch et Chad Stahelski.
Films / 13 février 2018

Vu! John Wick, de David Leitch et Chad Stahelski. Une voiture emboutit le muret d’un quai de chargement. John Wick titube hors du véhicule, grièvement blessé. Il se traîne sur quelques mètres avant de sortir son téléphone et regarder une vidéo de sa femme. Peu après l’enterrement de sa femme, décédée après une longue maladie, John Wick reçoit un paquet. Un chiot baptisée Daisy et une lettre de sa femme pour l’aider à surmonter l’épreuve. John tisse rapidement un lien fort avec Daisy. Alors qu’il fait le plein à une station-service, un trio de russes s’arrête à l’autre pompe. L’un des hommes propose d’acheter sa voiture, mais John refuse. Quand l’autre l’insulte en russe, John réplique dans la même langue. Dans la nuit, le trio fait irruption chez lui, le passe à tabac et tue son chien avant de voler sa voiture. John n’a alors qu’une idée en tête, se venger. Après Harry Potter et la Coupe de Feu, j’avais besoin de regarder un film d’action, avec des fusillades, des morts et du sang. J’ai entendu du bien de John Wick depuis sa sortie en 2014, mais je n’avais encore jamais pris le temps de le regarder. Récemment, j’ai vu…

Vu! Harry Potter et la Coupe de Feu, de Mike Newell.
Films / 10 février 2018

Vu! Harry Potter et la Coupe de Feu, de Mike Newell. Harry se réveille en sursaut après un cauchemar où il rêve du retour de Voldemort. Arthur Weasley, chez qui il séjourne, emmène les enfants à la Coupe du Monde de Quidditch avec un collègue du Ministère de la Magie et son fils, Cedric Diggory, également élève à Hogwarts. Mais l’événement majeur est brutalement interrompu par une attaque des Death Eaters, qui laissent la Dark Mark, annonçant le retour de leur maître. De retour à Hogwarts, Dumbledore annonce la tenue du Triwizard Tournament, un tournoi faisant s’affronter les meilleurs éléments des trois écoles de sorciers que sont Hogwarts, Beauxbatons et Durmstrang. Un représentant de chaque école est désigné pour participer à cette compétition dangereuse. Sauf que cette année, la Coupe de Feu désigne un quatrième participant. Après Harry Potter et le Prisionnier d’Azkaban, je me demandais à quel point le réalisateur pouvait avoir un impact sur la qualité d’un film (d’autant plus quand le film fait partie d’une saga). Harry Potter et la Coupe de Feu m’a donné un bel élément de réponse. Je pensais également la saga Harry Potter définitivement lancée et j’avais hâte de découvrir la suite. J’ai…

Vu! Harry Potter et le Prisonnier d’Askaban, d’Alfonso Cuaron.
Films / 7 février 2018

Vu! Harry Potter et le Prisonnier d’Askaban, d’Alfonso Cuaron. Une nouvelle fois maltraité par les Dursley, Harry se rebelle en faisant gonfler Marge, la sœur de Vernon, puis s’enfuit. Il prend un bus magique, qui l’emmène au Leaky Cauldron. Il y retrouve Hermione et les Weasley, et apprend l’évasion d’Azkaban de Sirius Black, sorcier qui aurait trahi ses parents pour Voldemort. Supposant que Sirius Black va chercher à se venger d’Harry, Hogwarts est encadrée par des Dementors, les gardiens d’Azkaban, mais ceux-ci s’en prennent à Harry durant un match de Quidditch et manquent de le tuer. Alors que l’année touche à sa fin, des attaques mystérieuses se produisent dans l’enceinte de l’école, laissant penser que Sirius Black a réussi à s’y infiltrer. C’est dingue ce qu’un simple changement de réalisateur peut apporter. Exit Chris Columbus, réalisateur des deux premier opus, remplacé par le talentueux Alfonso Cuaron. Le réalisateur mexicain parvient à installer une ambiance sombre et plus adulte dès les premières minutes. Même la séquence chez les Dursley n’est pas insupportable. Mieux, elle devient sympathique. Les effets spéciaux sont beaucoup mieux travaillés et apportent au film au lieu de le desservir. Même le personnage de Dumbledore, que je surnommais le Gandalf…

Vu! Dirk Gently’s Holistic Detective Agency, saison 2.
Séries TV / 6 février 2018

Vu! Dirk Gently’s Holistic Detective Agency, saison 2. Todd et Farah, en cavale, débarquent dans la petite ville de Bergsberg, dans le Montana, à la recherche de Dirk Gently, prisonnier du Projet Blackwing, une organisation gouvernementale top secrète qui étudie les personnes avec des habilités particulières. Amanda et Vogel sont eux à la recherche des trois autres Rowdy 3, également capturés par Blackwing, et débarquent à leur tour à Bergsberg. Sauf qu’ils ont Mr Priest sur les talons, un assassin à la solde de l’agence. Bart arrive également à Bersberg, à la recherche de Ken, qui a, lui aussi, été fait prisonnier par Blackwing. Dirk Gently’s Holistic Detective Agency a été un de mes gros coups de cœur de 2017. J’ai adoré la série, son ton complètement décalé et son scénario tout aussi déjanté que cohérent, ses personnages hauts en couleurs et son humour implacable. Évidemment, quand la saison 2 est sortie, elle a immédiatement été propulsée en tête de mes séries à voir. Et ça commence très fort. Avec une scène d’intro dans un monde de chevaliers. Sauf que l’un des chevaliers a les cheveux roses et que son épée est, en fait, une énorme paire de ciseaux. Il…