Vu! Joyeux Bordel, de Josh Gordon et Will Speck.
Films / 25 août 2017

Vu! Joyeux Bordel, de Josh Gordon et Will Speck. À la veille de noël, Josh Parker est officiellement divorcé. Il est le bras-droit de Clay Vandstone, loufoque directeur d’une branche de Chicago de l’entreprise informatique Zenotek, et le supérieur de Tracey Hughes, qui travaille sur un projet de réseau internet révolutionnaire. Carol Vendstone, la sœur de Clay et PDG de Zenotek, débarque dans les bureaux pour exiger le licenciement de près de la moitié de l’équipe en compensation des mauvais chiffres annuels. Déterminé à sauver ses employés, Clay décide de donner une fête de noël anthologique, dans le but d’impressionner un gros client et signer le contrat qui pourrait tout changer. Il suffit de jeter un rapide coup d’œil à l’affiche pour savoir immédiatement à quel genre de film on a affaire. Les présences au casting de Jason Bateman et Jennifer Aniston ne font que confirmer ce que l’on savait déjà : Joyeux Bordel est une comédie américaine basique. Le début est relativement lent, focalisé sur le personnage de Josh avec l’accent mis sur son divorce et les répercussions sur sa vie personnelle comme pour tenter de donner de la profondeur au film. Peu importe qu’on ne connaisse même pas le…

Vu! Grave, de Julia Ducournau.
Films / 18 août 2017

Vu! Grave, de Julia Ducournau. Justine intègre la première année d’une école de vétérinaire en Belgique. La même école où ses parents se sont rencontrés et où sa sœur aînée, Alexia, est déjà en cours. Le bizutage est intense et Justine, végétarienne, est forcée de manger de la viande crue. Dégoûtée, elle fait une réaction allergique. Mais, peu à peu, elle devient obsédée par la viande, sous toutes ses formes. Grave, c’est le film d’horreur choc de 2016, celui qui a enthousiasmé aussi bien la critique que les spectateurs, récoltant des prix dans plusieurs festivals, comme celui, prestigieux, de Gérardmer. C’est également le premier long-métrage d’une jeune réalisatrice française, Julia Ducournau. Je pense, d’un point de vue assez général, que parmi les meilleurs réalisateurs français se trouvent beaucoup de femmes. Je pense à Emmanuelle Bercot, Nicole Garcia, Agnès Jaoui, Maïwenn, pour ne citer qu’elles. J’avais donc hâte de regarder cette nouvelle pépite annoncée du cinéma français, en espérant y découvrir un Alexandre Aja avec une sensibilité plus creusée. J’ai patienté, j’ai attendu, j’ai désespéré, et j’ai accueilli la fin du film avec soulagement. En fait, j’ai trouvé ce film gravement nul. Alors, bien sûr, Grave n’est pas vraiment un film…

Vu! War Machine, de David Michôd.
Films / 5 août 2017

Vu! War Machine, de David Michôd. Lorsque la guerre en Afghanistan s’embourbe, le gouvernement américain fait appel au général Glen McMahon, déjà en place en Irak, pour remplacer le chef des opérations au pied-levé et mettre fin au conflit. Leader né plein de convictions, le général est persuadé d’avoir les solutions pour gagner la guerre et libérer le peuple afghan. Avec son équipe, il entreprend de mettre en action ses théories de contre-insurrection, mais il est vite rattrapé par le manque de bonne volonté du gouvernement et l’ingérence des médias. Un film original Netflix mettant en scène Brad Pitt, ça ne se loupe pas, n’est-ce pas ? Encore moins un film écrit et réalisé par David Michôd, l’australien à qui l’ont doit l’acclamé Animal Kingdom (que je n’ai toujours pas vu) et le western dystopique The Rover (que j’avais bien aimé). J’ai assez vite déchanté, même si j’ai longtemps gardé espoir qu’il se « passe » quelque chose qui me force à revoir mon jugement. War Machine est une adaptation du livre The Operators, écrit par Michael Hastings, un journaliste du magazine Rolling Stone et auteur d’un article pour le même magazine qui précipitera la chute du général. C’est d’ailleurs ce même Hastings,…

Vu! Ghost in the Shell, de Rupert Sanders.
Films / 1 août 2017

Vu! Ghost in the Shell, de Rupert Sanders. Major est la première de son espèce. Sauvée in extremis après un grave accident, son cerveau a été placé dans un organisme cybernétique. Tête de proue d’une unité gouvernemental traquant les cybercriminels, elle est d’une efficacité redoutable. Un terroriste nommé Kuze frappe la ville, avec sa capacité de hacker l’esprit humain. En même temps que Major prend tous les risques pour affronter cette menace d’un nouveau genre, des souvenirs enfouis en elle remontent à la surface. Ghost in the Shell, avant d’être un film américain, c’est un manga culte de Masamune Shirow sorti à la fin des années 80, puis un animé, tout aussi culte, sorti en 1995. Je dis culte, mais pour tout vous avouer, je n’ai jamais lu le manga et jamais vu l’animé. Donc, au moment où je lance le film, je n’ai qu’une très vague idée de ce à quoi m’attendre. Tout ce que je sais, c’est que Scarlett Johansson est super sexy et que Rupert Sanders signe là son deuxième long-métrage après le très commercial Blanche-Neige et le Chasseur. Je n’ai donc pas d’attentes particulières, ce qui est compensé par une appréhension assez prononcé d’assister à un…

Vu! Mr. Wolff, de Gavin O’Connor.
Films / 28 juillet 2017

Vu! Mr. Wolff, de Gavin O’Connor. Après le diagnostique de son autisme, les parents de Christian ont la possibilité de placer leur garçon dans un centre dirigé par un spécialiste des troubles mentaux de l’enfant. Sa mère est pour lui offrir la chance de se développer dans un environnement adapté à sa condition mais son père, militaire, refuse. Il décide de guérir Christian à la dure et le former pour la vie. Devenu adulte, Christian Wolff est un comptable de génie travaillant essentiellement pour des groupes criminels et recherché par Raymond King, directeur de la branche des crimes économiques du Trésor américain proche de la retraite, qui soupçonne le Comptable d’une tuerie dans la planque d’une famille de la mafia italienne et missionne une analyste de le démasquer. En voulant se faire oublier, Christian accepte un contrat qui va mettre ses sécurités en péril. J’avoue qu’avant de mettre ce film, je n’avais aucune idée de ce dont il parlait. Quand je le peux, j’aime autant en savoir le moins possible sur un film. Ça m’évite d’avoir trop d’attentes. Tout ce que je savais, à part l’affiche sombre montrant un Ben Affleck armé qui annonce un thriller d’action, c’était le reste…

Vu! Lost River, de Ryan Gosling.
Films / 19 juillet 2017

Vu! Lost River, de Ryan Gosling. Lost River est une ville en perdition, ruinée par la crise économique. Les maisons se vident à mesure que les habitants fuient. Billy, une mère célibataire de deux enfants, refuse de quitter la maison familiale. Pour rembourser son prêt et empêcher la banque de saisir sa maison, elle accepte de travailler pour Dave, le nouveau banquier, dans un palais du macabre en centre-ville. Dans le même temps, Bones, son fils aîné, arpente les ruines à la recherche de cuivre et autre métaux pour gagner un peu d’argent et réparer sa voiture. Il est pourchassé par Bully, maître auto-proclamé et cruel des lieux. Lors de sa fuite, Bones découvre une route qui mène à une ville engloutie, sous le lac artificiel. Rat, sa voisine, lui apprend alors la malédiction qui pèse sur Lost River. Lost River est le premier long-métrage de Ryan Gosling, qui en a également écrit le scénario. Il raconte avoir pensé à cette histoire en filmant les immeubles abandonnés à Détroit durant le tournage des Marches du Pouvoir (ce qui lui aura valu d’être arrêté par la police qui croyait avoir affaire à un voleur de cuivre). Les images de cette ville,…

Vu! Toni Erdmann, de Maren Ade.
Films / 18 juillet 2017

Vu! Toni Erdmann, de Maren Ade. Winfried Conradi est un prof de musique allemand d’une soixantaine d’années. Son quotidien n’est pas des plus trépidants, et il fait de son mieux pour l’égayer en employant un humour pince-sans-rire. Ines, sa fille, consultante pour une grande entreprise à Bucarest, passe en coup de vent quelques semaines avant son anniversaire. À la suite d’un drame personnel, il décide de lui rendre une visite surprise avec dans l’idée de s’assurer qu’elle est heureuse dans sa vie. Après quelques jours décevants, il lui annonce qu’il rentre en Allemagne pour la laisser se concentrer sur l’important contrat qu’elle doit conclure. Mais, en réalité, il décide de s’immiscer encore plus dans sa vie professionnelle et personnelle en s’inventant le personnage d’un coach de vie/ambassadeur allemand nommé Toni Erdmann. J’avais entendu parler de ce film allemand en tombant par hasard sur l’émission Le Cercle, sur Canal +, au moment où Toni Erdman était présenté à Cannes. Un des chroniqueurs, dont le nom s’est depuis perdu dans les méandres de ma mémoire, a réussi à me convaincre, extraits à l’appui, de noter le titre sur un bout de feuille volante, avec dans l’idée de me procurer le DVD un…

Vu! Split, de M. Night Shyamalan.
Films / 12 juillet 2017

Vu! Split, de M. Night Shyamalan. Claire fête son anniversaire avec ses copines dans un diner. Après le dessert, le père de Claire, qui s’apprête à partir avec sa fille et son amie Marcia, remarque que personne ne vient chercher Casey, l’asociale de la classe, et propose de la ramener également. Pendant que le père range les cadeaux dans le coffre. il est attaqué par un homme qui kidnappe les trois adolescentes et les séquestre dans une petite chambre fermée à clefs. Durant leur captivité, le ravisseur révèle différentes personnalités distinctes, dont une qui les prévient que la Bête est en route et qu’elles lui serviront de nourriture. À sa sortie en salle, fin février dernier, Split a remporté un joli succès. Plusieurs personnes me l’ont vivement conseillé et je l’avais noté sur ma liste de films à voir. J’ai ensuite appris qu’il était réalisé par M. Night Shyamalan et je me suis un peu crispé. J’ai adoré, comme beaucoup, Sixième Sens, le film qui a révélé le réalisateur indien au grand public. J’ai également adoré Incassable, et aimé Signes ou Le Village. Je n’ai pas (encore) vu La Jeune Fille de l’Eau ou Le Dernier Maître de l’Air, mais…

Vu! Live by Night, de Ben Affleck.
Films / 7 juillet 2017

Vu! Live by Night, de Ben Affleck. Après avoir combattu les allemands en France durant la Première Guerre Mondiale, Joe Coughlin, le fils du commissaire adjoint de Boston, revient au pays un hors-la-loi. Il enchaîne les braquages et n’hésite pas à s’en prendre à un tripot d’Albert White, le chef de la mafia irlandaise. Mais plus que l’argent qu’il lui dérobe, il entame une relation avec sa maîtresse principale, Emma Gould. Dès que White apprend la trahison, sa vengeance est terrible. Joe échappe de peu à la mort, mais pas à la prison. Emma n’aura pas cette chance. À sa sortie de prison, Joe fait un pacte avec le parrain de la mafia italienne et principal concurrent de White. Il se voit confier le marché du rhum en Floride et la possibilité de prendre sa revanche sur White. À quelques exceptions près, je ne suis pas fan de Ben Affleck l’acteur. Je trouve son charisme bancal et son jeu souvent peu subtil. Par contre, j’aime beaucoup Ben Affleck le réalisateur. Avec Gone Baby Gone, The Town et Argo, il a démontré un réel talent derrière la caméra, dans trois genres différents. De prime abord, les films de gangsters du temps…

Vu! Okja, de Bong Joon-Ho.
Films / 4 juillet 2017

Vu! Okja, de Bong Joon-Ho. Après avoir repris les rênes du géant de l’agro-alimentaire Mirando Corporation, Lucy Mirando annonce une révolution. Suite à la découverte d’une nouvelle espèce de super-cochons, qu’elle a fait se reproduire de façon complètement naturelle, la firme Mirando a décidé d’envoyer vingt-six super-porcelets dans différentes exploitations partout dans le monde, où les animaux seront élevés selon les spécificités locales avant l’organisation d’un grand concours, dix ans plus tard, pour couronner le plus beau super-cochon. Mija vit avec son grand-père dans les montagnes près de Séoul. Depuis sa plus tendre enfance, elle passe le plus clair de son temps avec Okja, une super-truie qu’elle considère comme sa meilleure amie. Lorsque l’équipe de Mirando vient récupérer Okja au bout des dix ans, Mija, aidée par le Front de Libération des Animaux, ne recule devant rien pour sauver son amie. Okja, avant même de parler de son contenu, a créé la polémique lors du dernier festival de Cannes. Pour la première fois, Netflix présentait deux films originaux en compétition officielle. Pour la première fois également, deux films présentés en compétition officielle ne sortiraient jamais en salles (à cause des lois françaises obligeant la plateforme de streaming à attendre 3…