Vu! Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur, de Guy Ritchie.
Films / 10 octobre 2017

Vu! Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur, de Guy Ritchie. Grâce à son épée magique, Excalibur, Uther Pendragon, roi de l’île de Bretagne, défait le Mage Noir, Mordred, et son armée à la suite d’une attaque sur Camelot. Mais une fois la bataille terminée, Uther doit affronter Vortigem, son propre frère, qui sacrifie sa femme pour devenir un chevalier démon. Le démon défait Uther en combat après avoir abattu sa femme, tandis que le jeune Arthur, seul survivant, dérive sur un bateau jusqu’à Londinium, où il est élevé par des prostituées. Le jeune Arthur grandit dans la rue et devient un chef de gang. Mais quand il s’en prend à un groupe de Viking protégés par le roi Vortigem, les Blacklegs l’embarquent. Comme tous les hommes de son âge, il est amené de force à Camelot pour essayer de retirer une épée récemment apparue dans la roche. La légende du Roi Arthur est une histoire que j’aime bien. Je ne la connais pas très bien, mais je l’aime bien. J’aime bien Kaamelott, évidemment, mais j’avais aussi bien aimé Le Roi Arthur, la version d’Antoine Fuqua (même si je redoute de la regarder de nouveau, plus de dix ans après). J’aime…

Vu! Bushwick, de Cary Murnion et Jonathan Milott.
Films / 4 octobre 2017

Vu! Bushwick, de Cary Murnion et Jonathan Milott. Lucy rentre de l’université avec son petit-ami pour le présenter pour la première fois à sa grand-mère et sa sœur. Lorsqu’ils quittent le métro pour rejoindre le quartier de Bushwick à Brooklyn, la station est vide et une inquiétante annonce au micro prévient qu’il n’y aura pas d’autres trains. Très vite, le couple comprend que quelque chose ne tourne pas rond. Intuition confirmée par les explosions et les bruits de coups de feu à l’extérieur. Dans cet univers hostile, Lucy va faire de son mieux pour survivre, aidée par Stupe, un vétéran de guerre qui cherche à rejoindre sa femme et son enfant. Quand je suis sur les corrections d’une de mes histoires (comme c’est le cas en ce moment), j’ai parfois envie de me détendre avec un film qui ne dure pas trop longtemps et devant lequel je peux m’endormir sans trop de scrupules. J’ai donc fait défiler ma Liste Netflix et je me suis arrêter sur le premier long-métrage d’environ une heure et demi. C’est tombé sur Bushwick. J’ai une politique d’Ajout assez libérale. J’ai récemment regardé Les Gardiens de la Galaxy vol. 2 et j’ai trouvé que Dave Bautista…

Vu! Ozark, saison 1.
Séries TV / 3 octobre 2017

Vu! Ozark, saison 1. En apparence, Marty Byrde mène une vie morne et ennuyeuse. Conseiller financier à Chicago, dans une firme montée avec son meilleur ami, il passe sa journée dans les chiffres. En réalité, il s’occupe de blanchir d’importantes sommes d’argent pour un cartel mexicain. Lorsque Camino Del Rio se rend compte que la firme détourne une partie de l’argent, il se montre sans pitié. Marty ne doit sa survie qu’à son audace, en proposant à Del Rio de blanchir encore plus d’argent, dans la région touristique du Mont Ozark. Pour réussir son plan, Marty investit toutes ses économies et oblige sa famille à quitter leur vie. Mis il va devoir encore trouver le moyen de blanchir une somme record en un temps record, pendant que sa famille s’ajuste comme elle peut à leur nouvelle vie et que le FBI est sur ses traces. Ozark, c’est la surprise de l’été sur Netflix. Malgré une sortie discrète, la série créée par Bill Dubuque et Mark Williams a vite gagné une certaine notoriété grâce à son univers sombre et ses bonnes critiques. Sur le papier, Ozark ressemble un peu à Breaking Bad, où un père de famille ordinaire se retrouve mêlé…

Vu! Les Gardiens de la Galaxy, Vol. 2, de James Gunn.
Films / 27 septembre 2017

Vu! Les Gardiens de la Galaxy, Vol. 2, de James Gunn. Après avoir défait Ronan L’Accusateur, les Gardiens de la Galaxy ont acquis une réputation dans tout le cosmos. Les Souverains, une race eugéniste, les engage pour défendre leurs précieuses batteries d’un monstre nommé l’Abilisk. Une fois leur mission accomplie, les Gardiens récupèrent leur prix, Nebula, la sœur de Gamora. Alors que les Gardiens s’apprêtent à se diriger vers de nouvelles aventures, les Souverains s’aperçoivent que Rocket a volé des batteries et envoient toute une flotte à leur poursuite. Après une bataille intense, les Gardiens sont sauvés par une aide inespérée. Ils atterrissent en catastrophe sur une planète, où ils sont bientôt rejoints par Ego, le père de Peter Quill, qui l’invite sur sa planète natale pour lui révéler son héritage. Très franchement, là où beaucoup avaient adoré le premier volume des Gardiens de la Galaxy, j’avais trouvé le blockbuster sympa, mais pas exceptionnel non plus. À l’image de beaucoup de films de l’univers Marvel, j’avais passé un bon moment mais j’avais trouvé le film un peu facile. Le point positif, c’est que si j’avais envie de voir cette suite, je n’en attendais pas grand-chose de plus que de passer…

Vu! Jerry Before Seinfeld.
Spectacle / 26 septembre 2017

Vu! Jerry Before Seinfeld. Jerry Seinfeld est une icône du stand-up américain. Après s’être produit dans des petits clubs de la région de New York, il a conquis Los Angeles avec ses apparitions au Tonight Show, puis le monde avec sa génialissime et cultissime sitcom, sobrement intitulée Seinfeld. Après plus de quarante ans d’une carrière au succès remarquable, Jerry Seinfeld revient dans le club où il a fait ses marques, The Comic Strip, à New York City. Au menu, reprise de plusieurs de ses blagues les plus emblématiques (si vous connaissez sa carrière, certaines vous seront familières), questions du public, mais également un retour sur son enfance et ce qui a poussé cet adolescent timide à tenter sa chance dans le monde impitoyable du stand-up. En ce qui me concerne, j’ai découvert Jerry Seinfeld à la fin des années 90, tandis que sa série éponyme peinait à se faire connaître en France malgré une diffusion (tardive) sur Canal +. Heureusement, il y avait à l’époque une super chaîne pour les ados fans de séries anglo-saxonnes en V.O., j’ai nommé la défunte Canal Jimmy. C’est sur Canal Jimmy que j’ai découvert Seinfeld (et tellement d’autres séries géniales) et je suis immédiatement…

Vu! Dernier Train pour Busan, de Yeon Sang-ho.
Films / 23 septembre 2017

Vu! Dernier Train pour Busan, de Yeon Sang-ho. Pour Seok-woo, courtier en bourse à Seoul, la vie tourne autour du travail. Il n’a que peu de temps à consacrer à sa jeune fille, Soo-ahn. La veille de son anniversaire, la petite fait part à sa grand-mère de son désir d’aller retrouver sa mère à Busan, quitte à prendre le train toute seule. Seok-woo essaie de la réconforter en lui offrant son cadeau en avance, puis déchante quand il se rend compte que c’est le même que celui de l’année d’avant. Pour se faire rattraper, il accepte d’accompagner sa fille en train jusqu’à Busan pour qu’elle puisse passer son anniversaire avec sa mère. Dans le train, ils ne sont pas seuls. Deux sœurs du troisième âge, un couple dont la femme est enceinte, une équipe de base-ball de lycéens, un homme d’affaire et une jeune fille malade les accompagnent. Au moment où le train quitte la gare, le chef de quai est attaqué par une foule déchaînée, tandis qu’à la télévision, les informations font état de violentes émeutes dans plusieurs villes du pays. J’avais entendu parler du Dernier Train pour Busan dans l’émission Le Cercle, sur Canal. Cette même émission où…

Vu! Alien : Covenant, de Ridley Scott.
Films / 22 septembre 2017

Vu! Alien : Covenant, de Ridley Scott. 10 ans après la disparition de l’expédition Prometheus, la société Weyland-Yutani envoie un vaisseau, le USS Covenant, en direction d’une lune lointaine pour sa terraformation. À son bord, en plus des quinze membres d’équipages, se trouvent 2000 colons en hibernation et plus de 1000 embryons humains. Walter, l’androïde du vaisseau, est obligé de réveiller l’équipage lorsque le Covenant est frappé par une éruption solaire, qui tue le capitaine Branson. Durant les réparations, le pilote du Covenant, Tennessee, capte un signal étrange, qu’il reconnaît comme étant le morceau « Take me Home » de John Denver, provenant d’une planète inconnue. Celle-ci étant à la fois plus proche que la destination originale et capable d’abriter la colonie, le nouveau capitaine, Oram, décide de changer le cap du vaisseau et d’y faire route. Histoire de bien nous rappeler qu’en plus d’être un prequel au Huitième Passager, Alien Covenant est également une suite directe de Prometheus, le film débute par la création de David, l’androïde du film sus-nommé. Guy Pearce reprend son rôle de Peter Weyland pour donner vie à son chef d’œuvre et le lancer à la recherche des origines de la vie. C’est là que certains fans…

Vu! Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan.
Films / 20 septembre 2017

Vu! Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan. Lee Chandler est un homme-à-tout-faire et gardien d’immeuble taciturne vivant seul à Quincy, Massachusetts. Lorsque son frère fait une crise cardiaque, Joe retourne dans sa ville natale de Manchester-by-the-sea. En s’occupant des formalités administratives, il découvre que son frère l’a nommé tuteur légal de son neveu adolescent, Patrick. Perdu et perturbé, Lee voit remonter les souvenirs difficiles des événements qui l’ont poussé à s’exiler. Manchester by the Sea est un film indépendant américain présenté au festival de Sundance l’année dernière. Les droits ont aussitôt été rachetés par Amazon Studios, pour connaître un franc succès, à la fois au box-office, mais également aux yeux de la critique. Puisque j’en ai entendu du bien, que j’aime beaucoup Casey Affleck, que j’apprécie Michelle Williams et que même Kyle Chandler ne m’est plus insupportable, je me suis dit que j’allais tenter le coup. Le personnage de Lee est très réussi, cet homme en pénitence, détruit par la culpabilité et le chagrin, complètement perdu est interprété à merveille par un formidable Casey Affleck. Mention spéciale à toute la séquence dans le commissariat. Je me répète, j’adore cet acteur et le voir tenir un excellent premier rôle n’est pas…

Vu! Friends From College, saison 1.
Séries TV / 16 septembre 2017

Vu! Friends From College, saison 1. Ethan Turner est un écrivain proche de la quarantaine qui, malgré un succès d’estime, peine à faire décoller sa carrière. Il est marié à Lisa, une avocate rencontrée à Harvard durant leurs études, avec qui il essaie d’avoir un enfant. Le couple est installé à Chicago mais décide, pour le travail de Lisa, de revenir vivre à New-York, où ils retrouvent plusieurs de leurs amis de la prestigieuse faculté. Dont Sam, l’ancienne petite amie de Ethan, avec qui il entretient une liaison extra-conjugale prolongée. Mais aussi Nick, un rentier qui se comporte toujours comme un ado et qui avait des sentiments sur Lisa ; Max, un agent littéraire gay en couple avec un médecin spécialisé dans la procréation assistée ; et Marianne, une prof de yoga et actrice de théâtre alternatif. Le titre n’est pas très engageant. Ça ressemble à une tripotée de comédies américaines dont c’était la mode il y a quelques années. Friends With Kids, Friends With Money, j’en passe. La recette est simple, on prend des amis et on les met dans des situations décalées, le reste se fera tout seul. Ce qui m’a poussé à regarder cette série Netflix créée par…

Vu! Brimstone, de Martin Koolhoven.
Films / 15 septembre 2017

Vu! Brimstone, de Martin Koolhoven. Liz est une sage-femme muette vivant dans une petite ville de l’ouest américain avec son mari et leur deux enfants. Lorsqu’un nouveau révérend arrive en ville, Liz est aussitôt terrifiée. Une des femmes du village perd les eaux à la sortie de la messe et Liz fait de son mieux pour l’accoucher dans l’église, mais doit choisir entre sauver la mère ou l’enfant. Alors qu’elle tente de convaincre son mari de quitter la région, le mari de la femme accouchée, débarque à leur ferme alcoolisé, accuse Liz du meurtre de son bébé et demande justice. Le révérend le raisonne au moment mais plutôt que d’apaiser les craintes de Liz, elle s’introduit dans l’église en pleine nuit pour l’assassiner. Quand elle trouve la poupée de sa fille dans son lit, elle comprend à quel point sa famille est en danger. J’avais mes doutes sur ce western franco-néerlandais (mais en fait américain). L’affiche, pourtant, fait envie. Mais je n’avais pas entendu parler de ce film et le casting laissant craindre un film assez générique. Je ne sais pas vraiment pourquoi je me suis laissé convaincre, peut-être parce que j’aime bien les westerns et que j’étais curieux de…