Vu! The Flash, saison 1.
Séries TV / 17 juillet 2015

Vu! The Flash, saison 1. Il s’appelle Barry Allen et il est l’homme le plus rapide sur la planète. À la suite de l’explosion d’un accélérateur de particules, Barry Allen (Grant Gustin), légiste pour la police de Central City, est touché par un éclair et passe plusieurs mois dans le coma. À son réveil, il est doté de capacités surhumaines. Il va utiliser ses pouvoirs pour aider ceux qui, comme lui, ont été touchés par l’explosion, mais également pour retrouver l’assassin de sa mère et innocenter son père emprisonné à tort depuis son enfance. Créée par Greg Berlanti et Andrew Kreisberg (qui travaillent déjà sur Arrow) et Geoff Johns, scénariste chez DC Comics, The Flash fait partie du renouveau des séries de super-héros. J’aurais peut-être dû commencer par Arrow avant de me lancer dans The Flash (je suis en train de rattraper ma bévue) puisque la série mettant en scène le célèbre archer appartient à la même temporalité et la précède de deux saisons, mais peu importe. Les premiers épisodes de The Flash ne m’ont pas convaincus. J’ai cru être tombé sur une série pour adolescents, simpliste et peuplée de personnages aussi lisses que stéréotypés. J’ai même failli couper court à…

Vu! Miller’s Crossing de Joel et Ethan Coen.
Films / 16 juillet 2015

Vu! Miller’s Crossing de Joel et Ethan Coen. Pendant la prohibition, Tom Reagan (Gabriel Byrne) est le bras droit de Leo O’Bannion (Albert Finney), parrain de la mafia locale. Tom se retrouve prit entre son amitié pour Leo et la pression que met Johnny Caspar (Jon Polito), un caïd local flanqué du dangereux Eddie Dane (J.E. Freeman). Caspar veut la peau de Bernie Bernbaum (John Turturro) pour l’avoir arnaqué, mais Leo protège Bernie car il s’est entiché de sa sœur, Verna (Marcia Gay Harden). Sauf que Verna est aussi la maîtresse de Tom. Pour leur troisième réalisation, les frères Coen signent un film noir à l’intrigue finement entremêlée. Excellent film de gangsters, Miller’s Crossing est devenu, à très juste titre, un film culte. Plus de vingt ans après sa sortie, il n’a pas perdu de sa superbe. Que ce soit le scénario, les dialogues ou le jeu des acteurs, tout est d’excellente facture. À noter la présence au casting, en plus des acteurs déjà mentionnés, de deux autres acteurs fétiches des frères Coen, Steve Buscemi et Frances McDormand, dans des petits rôles, ainsi qu’une apparition de Sam Raimi de l’autre côté de la caméra. Le film n’est qu’une nouvelle preuve,…

Vu! Donnie Brasco de Mike Newell.
Films / 14 juillet 2015

Vu! Donnie Brasco de Mike Newell. L’agent spécial Joseph Pistone (Johnny Depp) est chargé d’infiltrer la famille Bonanno de la mafia new-yorkaise. Sa porte d’entrée dans la famille est un lieutenant modeste surnommé Lefty (Al Pacino). Une relation particulière va naître entre les deux hommes, entre espoirs et trahisons. Adapté de la véritable histoire de Joseph Pistone, le film raconte comment sa mission lui est montée à la tête, les risques qu’il a pris et les répercussions sur sa vie, aussi bien professionnelle que personnelle et familiale. Se déroulant à la fin des années 70, Donnie Brasco ressemble à un vieux film de mafia. Le scénario étant dicté par les faits (certains passages ont été modifié, mais Joseph Pistone a écrit que le film était fidèle à son histoire à 90%), le film est moins spectaculaire qu’une production hollywoodienne standard. Et pourtant il n’a pas à rougir comparé à beaucoup de films qui sont sortis avant et depuis. Son authenticité lui confère même un statut très spécial. À côté des performances de Johnny Depp et Al Pacino, on retrouve au casting des habitués des films du genre, comme Michael Madsen, Bruno Kirby ou James Russo. On retrouve également Tim Blake…

Vu! Hindsight, Saison 1.
Séries TV / 13 juillet 2015

Vu! Hindsight, Saison 1. La veille de son second mariage, Becca (Laura Ramsey) se retrouve propulsée dans le passé, en 1995, la veille de son premier mariage. Elle retrouve sa meilleure amie, Lolly (Sarah Goldberg), avec qui elle étais en froid depuis des années dans le futur. Elle a l’opportunité de revivre sa vie en sachant ce que l’avenir lui réserver. Fera-t-elle à nouveaux les mêmes erreurs ou réussira-t-elle à changer la donne ? Quoi qu’il en soit, sa vie va changer. L’idée de base proposée par Emily Fox n’était pas dénuée d’intérêt. Oui, la formulation de ma phrase sous-entend que mon intérêt s’est rapidement évaporé. Avoir une bonne idée de base, c’est très bien, mais encore faut-il être capable de développer cette idée pour en faire une histoire captivante. C’est une tâche ardue, certes, mais c’est le challenge qui nous attend quand on veut raconter des histoires (j’en sais quelque chose). Dès les premiers épisodes, il apparaît évident que la série ne prendra aucun risque. Une opportunité formidable est pourtant très bien amenée à la fin de la première moitié de la saison, avec même un très bon cliffhanger à la fin du cinquième épisode. Ça aurait pu tout…

Vu! States of Grace de Destin Daniel Cretton.
Films / 12 juillet 2015

Vu! States of Grace (Short Term 12) de Destin Daniel Cretton. Grace (Brie Larson) travaille au Short Term 12, un foyer pour adolescents en difficulté, aux côtés de son compagnon, Mason (John Gallagher Jr.), Jessica (Stephanie Beatriz) et Nate (Rami Malek), qui vient de les rejoindre. Le départ prochain de Marcus (Keith Stanfield) pour ses dix-huit ans et l’arrivée de Jayden (Kaitlyn Dever) vont servir de déclencheurs pour Grace, tandis qu’elle doit prendre des décisions importantes dans sa vie personnelle. Second film du réalisateur hawaïen, States of Grace est un film indépendant par excellence. Une histoire personnelle, basée sur son propre travail avec des adolescents en difficulté, et des acteurs naturels, qui prêtent leurs traits à des personnages vivants, sensibles et attachants. La réalisation est simple et efficace, nous plongeant dans le quotidien de ce foyer social. On est portés par l’histoire pendant une heure et demi. Quand le générique de fin commence à défiler, on se dit même qu’on aurait bien aimer y rester un peu plus longtemps, au Short Term 12. « States of Grace » est un très bon drame, porté par un casting juste et une histoire touchante. Le genre de film qu’on aimerait découvrir plus souvent.

Vu! The Goldbergs, saison 2.
Séries TV / 9 juillet 2015

Vu! The Goldbergs, saison 2. Située dans les années 80 et quelques, la série créée par Adam Goldberg retrace, comme son nom l’indique, la vie des Goldbergs. Adam (Sean Giambrone), jeune ado, est créatif, peu sûr de lui et obsédé par la pop-culture. Son râleur de père, Murray (Jeff Garlin) se balade dans la maison sans pantalon ; sa mère, Beverly (Wendi McLendon-Covey) est surprotectrice et un brin hystérique ; son grand frère, Barry (Troy Gentile), qui veut devenir une star ; leur grande sœur Erica (Hayley Orrantia), qui essaie en vain de vivre sa propre vie et Pops (George Segal), le père de Beverly, un retraité un brin excentrique, mais toujours de bon conseil. Librement inspirée de la vie de son créateur (on retrouve dans chaque épisode des extraits d’enregistrements de sa famille que le vrai Adam a filmé en grandissant), The Goldbergs est une sitcom sympathique, avec des personnages attachants qui forment une famille tout aussi unie que hautement dysfonctionnelle. Chaque épisode revient sur des évènements variés, qui vont de la simple mésentente, au conflit d’intérêt en passant par… peu importe, du moment qu’ils mettent Adam et les siens dans des situations loufoques. Le tout en plein milieu…

Vu! La vie aquatique de Wes Anderson.
Films / 8 juillet 2015

Vu! La vie aquatique de Wes Anderson. Steve Zissou (Bill Murray) est un océanographe excentrique conscient que sa carrière touche à sa fin. Dans un effort ultime pour atteindre la gloire, il veut retrouver le requin-jaguar, un animal inconnu responsable de la mort de son partenaire, Esteban de Plantier. Entraînant son équipage et sa famille dans une dernière aventure. Que dire de ce film? Wes Anderson est un artiste. Un poète de l’absurde. Et ce film en est une nouvelle preuve. Le personnage de Steve Zissou est un hommage loufoque à Jacques-Yves Costeau, rien que par le bonnet qu’il ne quitte pas et dont il affuble tout son équipage. Sans parler du Belafonte, son bateau surréel où l’on retrouve… je vous laisse le découvrir par vous-mêmes. Le réalisateur s’entoure comme toujours d’un noyau d’acteurs fidèles. Bill Murray et Owen Wilson sont comme toujours au rendez-vous, portant le film à eux deux. Tout comme Anjelica Huston, Jeff Goldblum et Willem Dafoe qui ont tous joué dans un moins un autre film de Wes Anderson avant ou après celui-là. À leurs côtés, Cate Blanchett est une excellente addition, elle est à sa place et joue sa partition avec talent. Et que dire…

Vu! X-Men : Days of the Future Past de Bryan Singer.
Films / 6 juillet 2015

Vu! X-Men : Days of the Future Past de Bryan Singer. En 2023, les mutants, et tous ceux qui sympathisent avec eux, sont traqués et exterminés par les Sentinelles, des robots spécialement conçus pour lutter contre la menace mutante. Dans un ultime effort pour empêcher la guerre qui fait rage depuis des années, Charles Xavier (Patrick Stewart) et Magnéto (Ian McKellen) demandent à Kitty Pride (Ellen Page) de renvoyer Wolverine (Hugh Jackman) en 1973. Ce nouvel opus de la saga X-Men au cinéma permet de faire le lien entre la première trilogie et First Class. On retrouve donc un casting très large « d’anciens » et de « nouveaux », articulés autour de l’inamovible Hugh Jackman. Beaucoup d’acteurs de renoms doivent donc se partager les 2h10 de ce nouvel opus. Hormis ceux déjà cités, James McAvoy et Michael Fassbender reprennent leur rôle respectif de Charles Xavier et Magnéto jeunes ; Jennifer Lawrence celui de Mystique ; Nicholas Hoult en Hank et Lucas Till en Havok. Chez les anciens, on retrouve Halle Berry en Tornade, Shawn Ashmore en Iceberg, Daniel Cudmore en Colossus, et l’on a le droit également à des caméos de Anna Paquin, Famke Janssen, James Mardsen et Kelsey Grammer. Omar Sy apparaît…

Vu! Daredevil, saison 1.
Séries TV / 2 juillet 2015

Vu! Daredevil, saison 1. Aveugle depuis un accident survenu dans son enfance, Matt Murdock (Charlie Cox) a développé une acuité extraordinaire. S’il est avocat le jour, dans le petit cabinet ouvert avec Foggy (Elden Henson), son meilleur ami, la nuit venue il se transforme en justicier masqué pour combattre l’injustice dans le quartier new-yorkais de Hell’s Kitchen. Comme tous ceux qui ont eu le malheur de le voir, j’avais trouvé que Daredevil, le film de 2003, était une bouse sans nom. Mais j’ai entendu beaucoup de bien de cette série produite par Netflix, alors je me suis laissé tenté. J’ai bien fait. Créée par Drew Goddard, Daredevil la série est tout ce que le film n’était pas, à savoir sombre, bien écrite, bien réalisée et tout simplement captivante. Les personnages sont bien travaillés, les méchants ont des côtés humains et les gentils des faiblesses. De Karen Page (Deborah Ann Woll) à Claire (Rosario Dawson) en passant par Ben Urich (Vondie Curtis-Hall) ou Stick (Scott Glenn), ils remplissent tous leur rôles dans l’entourage du super-héros. Et que dire de Wilson Fisk (Vincent D’Onofrio), qui interprète un Kingpin plus vrai que nature. Avec ses décors sombres et son histoire noire, violente, Daredevil…

Vu! Comment tuer son boss 2 de Sean Anders.
Films / 30 juin 2015

Vu! Comment tuer son boss 2 (Horrible Bosses 2) de Sean Anders. Suite du film du même nom, on retrouve nos trois héros qui décident de se lancer à leur compte. Mais plus de patron ne veut pas dire plus d’emmerdes. Et le trio va très rapidement l’apprendre à ses dépends. Sean Anders succède à Seth Gordon à la réalisation, puisque ce dernier se consacre à l’adaptation cinéma du jeu Uncharted. Mieux connu pour ses scénarios (We’re the Millers, Dumb et Dumber to), Sean Anders reprend donc les manettes après avoir réalisé Sex Drive ou Crazy Dad. Et il s’en sort avec les honneurs. On retrouve une grande partie du casting du premier, avec Jason Bateman, Charlie Day et Jason Sudeikis en tête, mais également Jamie Foxx dans son rôle de conseiller criminel, Jennifer Aniston en dentiste nymphomane, Kevin Spacey ou Lindsay Sloane, auxquels s’ajoutent les nouveaux venus que sont Christoph Waltz et Chris Pine. L’histoire surfe sur le même principe que « Comment tuer son boss ? » et malgré les efforts des scénaristes, n’apporte pas grand-chose à cette suite. C’est farfelu par moment, prévisible par d’autres. Je n’ai pas été choqué par la violence de certaines blagues, mais je n’ai…