fbpx
Vu! Daredevil, saison 1.
Séries TV / 2 juillet 2015

Vu! Daredevil, saison 1. Aveugle depuis un accident survenu dans son enfance, Matt Murdock (Charlie Cox) a développé une acuité extraordinaire. S’il est avocat le jour, dans le petit cabinet ouvert avec Foggy (Elden Henson), son meilleur ami, la nuit venue il se transforme en justicier masqué pour combattre l’injustice dans le quartier new-yorkais de Hell’s Kitchen. Comme tous ceux qui ont eu le malheur de le voir, j’avais trouvé que Daredevil, le film de 2003, était une bouse sans nom. Mais j’ai entendu beaucoup de bien de cette série produite par Netflix, alors je me suis laissé tenté. J’ai bien fait. Créée par Drew Goddard, Daredevil la série est tout ce que le film n’était pas, à savoir sombre, bien écrite, bien réalisée et tout simplement captivante. Les personnages sont bien travaillés, les méchants ont des côtés humains et les gentils des faiblesses. De Karen Page (Deborah Ann Woll) à Claire (Rosario Dawson) en passant par Ben Urich (Vondie Curtis-Hall) ou Stick (Scott Glenn), ils remplissent tous leur rôles dans l’entourage du super-héros. Et que dire de Wilson Fisk (Vincent D’Onofrio), qui interprète un Kingpin plus vrai que nature. Avec ses décors sombres et son histoire noire, violente, Daredevil…

Vu! Comment tuer son boss 2 de Sean Anders.
Films / 30 juin 2015

Vu! Comment tuer son boss 2 (Horrible Bosses 2) de Sean Anders. Suite du film du même nom, on retrouve nos trois héros qui décident de se lancer à leur compte. Mais plus de patron ne veut pas dire plus d’emmerdes. Et le trio va très rapidement l’apprendre à ses dépends. Sean Anders succède à Seth Gordon à la réalisation, puisque ce dernier se consacre à l’adaptation cinéma du jeu Uncharted. Mieux connu pour ses scénarios (We’re the Millers, Dumb et Dumber to), Sean Anders reprend donc les manettes après avoir réalisé Sex Drive ou Crazy Dad. Et il s’en sort avec les honneurs. On retrouve une grande partie du casting du premier, avec Jason Bateman, Charlie Day et Jason Sudeikis en tête, mais également Jamie Foxx dans son rôle de conseiller criminel, Jennifer Aniston en dentiste nymphomane, Kevin Spacey ou Lindsay Sloane, auxquels s’ajoutent les nouveaux venus que sont Christoph Waltz et Chris Pine. L’histoire surfe sur le même principe que « Comment tuer son boss ? » et malgré les efforts des scénaristes, n’apporte pas grand-chose à cette suite. C’est farfelu par moment, prévisible par d’autres. Je n’ai pas été choqué par la violence de certaines blagues, mais je n’ai…

Vu! Man Seeking Woman, saison 1.
Séries TV / 28 juin 2015

Vu! Man Seeking Woman, saison 1. Après sa rupture avec Maggie, Josh Greenberg (Jay Baruchel) cherche désespérément à retrouver l’amour. Pour systématiquement se retrouver dans des situations impossibles. Littéralement. Création de Simon Rich, Man Seeking Woman est un ovni. Une comédie sentimentale ultra-décalée. Adapté du recueil de nouvelle de Simon Rich, l’auteur dis lui-même qu’il est surpris que la série soit seulement diffusée. Et pour cause, elle est imprévisible au possible. Pour vous donner quelques exemples, le protagoniste va croiser tour à tour Hit… Non, je ne vais pas vous gâcher la surprise de le découvrir par vous-mêmes. J’ai jeté un coup d’œil à Man Seeking Woman parce que j’aime bien Jay Baruchel et que le format sitcom de dix épisodes n’est pas trop risqué. Je n’ai pas trop aimé le générique, trop… bizarre. Et j’ai froncé les sourcils à plusieurs reprises durant le premier épisode en me demandant si je voyais bien ce que je croyais voir. Je l’admets, j’ai été surpris. Mais je ne me suis pas trompé. Jay Baruchel est fidèle à lui-même dans ce rôle de loser attachant et névrosé. Et les dix épisodes s’enchaînent agréablement, tous reliés par la poursuite de l’amour de Josh et…

Vu! Jurassic World de Colin Trevorrow.
Films / 26 juin 2015

Vu! Jurassic World de Colin Trevorrow. Un peu plus de vingt ans après les évènements de Jurassic Park, Simon Masrania (Irfan Khan), à la tête d’inGen, a réalisé le rêve de John Hammond. Sur Isla Nubar, au large du Costa Rica, il a ouvert un parc géant mettant en scène des dinosaures. Parmi les attractions, les visiteurs peuvent assister à des séances de dressage de Vélociraptor par Owen Grady (Chris Pratt) et des balades au milieu des grands herbivores. C’est là que Zach et Gray vont passer le weekend avec plus de 20000 autres personnes. Les deux frères retrouvent leur tante, Claire Dearing (Bryce Dallas Howard) qui supervise les opérations et notamment la mise en place de la prochaine attraction, l’Indominus Rex, nouvelle espèce produite par les généticiens d’inGen. C’est avec une certaine appréhension que je suis allé voir Jurassic World. J’avais adoré le premier Jurassic Park à sa sortie et j’avais vu les deux autres volets, qui m’avaient globalement déçu. Confier la réalisation d’un film aussi attendu par les fans à un réalisateur inexpérimenté était un pari au bas mot audacieux. J’aurais aimé retrouver Steven Spielberg derrière la caméra, mais à la manière de James Cameron avec Terminator, le…

Vu! Justified, saison 5.
Séries TV / 24 juin 2015

Vu! Justified, saison 5. Basé sur les personnages d’Elmore Leonard, la série créée par Graham Yost suit les aventures de Raylan Givens, US Marshall, dans son Harlan County natal, au cœur du Kenucky. Justified est une série que je suis depuis le début (même si j’ai un peu de retard puisque la sixième et dernière saison vient d’être diffusée). Les personnages sont hauts en couleur. Timothy Olyphant est parfait dans son rôle de cowboy taciturne des temps modernes, Walton Goggins n’est pas moins bon dans celui de l’ancien meilleur ami devenu criminel fanatique et le reste du casting est tout à fait à la hauteur, avec de nombreux personnages secondaires pleins de personnalité. Les intrigues se renouvellent suffisamment pour nous faire découvrir de nouveaux personnages et de nouvelles trames. Rien d’extraordinaire dans cette série, ni complot gouvernementaux ni pouvoirs paranormaux, seulement un univers regorgeant d’histoires bien racontées et qu’on prend plaisir à suivre au fil des saisons.

Vu! The Interview de Evan Goldberg et Seth Rogen.
Films / 23 juin 2015

Vu! The Interview de Evan Goldberg et Seth Rogen. Dave Skylard (James Franco) fête le millième épisode de son talk-show de célébrités quand il découvre que Kim Jong-un est un fan de son émission, lui et son producteur, Aaron Rappaport (Seth Rogen), y voient l’opportunité d’atteindre un niveau supérieur. Encore faudrait-il que tout se passe comme prévu… Nouvelle réunion à l’écran pour le duo de copains James Franco et Seth Rogen, deux acteurs que j’apprécie. Je les avais adorés dans « Pineapple Express » (que je conseille vivement!). « This is the end » m’avait laissé un peu sur ma faim, mais j’attendais beaucoup de The Interview, dont on a tant parlé au moment de sa sortie pour la polémique qu’il a créé. Peut-être un peu trop. Il y a des moments amusants, d’autres drôles, mais j’ai trouvé l’ensemble un peu trop… trop. Particulièrement le jeu de James Franco, trop extraverti et qui m’a rappelé Dave Franco dans Scrubs. J’ai également trouvé l’humour globalement moyen. Ou alors j’ai passé l’âge où les blagues scabreuses me faisaient rire. Tout n’est pas mauvais, mais The Interview aura plus fait parlé de lui qu’il ne fera parler pour lui. Ça ne m’empêchera pas de suivre avec intérêt…

Vu! Dumb and Dumber to des frères Farrelly.
Films / 17 juin 2015

Vu! Dumb and Dumber to des frères Farrelly. Vingt ans après, Lloyd et Harry reprennent du service. Ils se retrouvent à nouveau sur la route en quête de… Peu importe, de toute façon, évidemment, rien ne se passe comme…. je ne peux même pas dire « prévu ». Dumb et Dumber est un film culte. Il aura fallu attendre vingt ans pour avoir droit à une suite et… ils auraient mieux fait de s’abstenir. C’est indéniablement plaisant de revoir Jim Carrey et Jeff Daniels dans des rôles qui ont marqué leur carrière, puis ça devient amer. Les nombreux clins d’œil au premier opus sont sympathique, certes, mais pas suffisants pour porter le film. Si l’on rigole de temps en temps, ça ne suffit pas à effacer un sentiment de déception profond. Les gags sont moins réussis, les répliques moins drôles, l’intrigue peu intéressante. Le risque de la suite est de ne pas être au niveau de l’original et c’est malheureusement ce qui se passe ici. Dumb et Dumber to est loin du niveau de Dumb et Dumber. Preuve, s’il en fallait encore, que les frères Farrelly ont perdu ce truc qui a fait d’eux les rois de la comédie américaine des années…

Vu! It Follows de David Robert Mitchell.
Films / 15 juin 2015

Vu! It Follows de David Robert Mitchell. Jay (Maika Monroe) est une adolescente banale qui vit dans la banlieue de Détroit. Jusqu’au jour où elle couche avec Hugh (Jake Weary), un garçon qu’elle voit depuis peu. Il lui explique ensuite qu’il vient de lui transmettre une malédiction, qu’une chose va la suivre où qu’elle aille et que le seul moyen de s’en débarrasser est de coucher avec quelqu’un d’autre. Ou mourir. Elle entraîne Paul (Keir Gilchrist), sa sœur Kelly (Lili Sepe), Yara (Olivia Luccardi) et Greg (Daniel Zovatto) avec elle pour essayer d’échapper à la mort. J’avais vu les affiches et j’avais tout de suite su que je voulais voir ce film. Rien qu’à la vue de ce visage au milieu d’une piscine. Je ne savais rien de l’histoire et je ne me suis pas intéressé aux critiques. J’ai seulement lancé le film. Dès le prologue, l’ambiance film indépendant est omniprésente dans la façon de tourner. Les plans sont longs, le rythme est lent et la caméra mobile. Ce qui m’a plu. Si le film est consistant au niveau de la réalisation, le jeu d’acteur est tout autre. J’aime l’idée d’avoir de jeunes acteurs relativement inexpérimentés, mais c’est à double…

Vu! Howard the Duck de Willard Huyck.
Films / 14 juin 2015

Vu! Howard the Duck de Willard Huyck. Personnage atypique de l’univers Marvel, Howard est un canard tout ce qu’il y a de plus normal. Il habite Duckworld et profite tranquillement de sa petite vie de canard quand il est mystérieusement projeté sur Terre. Il atterrit à Cleveland, à côté d’un bar où se produisent les Cherry Bombs. Grâce à son quack-fu, il défend Beverly (Lea Thompson), la chanteuse du groupe, attaquée dans une ruelle par des voyous. Ils se lient d’amitié et elle lui présente Phil (Tim Robbins), un soit-disant scientifique. Howard va-t-il rester piégé sur Terre, ou trouvera-t-il un moyen de retourner d’où il vient? Howard the Duck, produit par un certain George Lucas, est le premier film basé sur un personnage Marvel de l’ère moderne. C’est aussi, sans doute, le moins bon. Après des premières minutes truffées de références canardesques (très mal traduites dans les sous-titres), le film plonge dans une descente vers les abysses que rien ne semble pouvoir stopper. Il ne suffit pas d’avoir George Lucas à la production pour faire un grand film, Howard the Duck en est la preuve. Le film est longuet (et il dure moins de deux heures) et paraît tellement amateur….

Vu! Foxcatcher de Bennett Miller.
Films / 8 juin 2015

Vu! Foxcatcher de Bennett Miller. Inspiré d’une histoire vraie, Foxcatcher raconte la relation complexe qui lie trois personnes. D’un côté les deux frères Schultz, Mark (Channing Tatum) et Dave (Mark Ruffalo), anciens médaillés d’or en lutte gréco-romaine aux J.O. de Los Angeles, et le milliardaire excentrique John Du Pont (Steve Carell). J’attendais de voir ce film. J’avais même fait de mon mieux pour ne pas m’intéresser aux critiques ni à l’histoire, souhaitant la découvrir par moi-même. J’en attendais peut-être trop. Toujours est-il que je suis un peu déçu. Et pourtant, je n’ai pas grand-chose à reprocher au film. Le trio d’acteurs principaux est excellent. Pour Channing Tatum c’est un peu une surprise. Je n’ai rien contre lui en particulier, mais des trois c’était celui concernant lequel j’avais le plus de doutes. Mark Ruffalo est très bon, comme à son habitude. C’est un acteur que j’apprécie et qui a prouvé à maintes reprises sa capacité à entrer dans son personnage. Et que dire de Steve Carell ? Il est tout juste exceptionnel. Très très loin de Michael Scott, il démontre son potentiel dramatique dans ce rôle très sérieux. Pas de blagues, mais une transformation physique et une interprétation époustouflantes. La réalisation…