Vu! Interstellar de Christopher Nolan.
Films / 11 mai 2015

Vu! Interstellar de Christopher Nolan. Dans un futur proche, Cooper (Matthew McConaughey) s’occupe de sa ferme, qu’il tente de maintenir en état de fonctionnement avec son beau-père et ses deux enfants. Ancien pilote d’essai et ingénieur, il fait de son mieux pour accepter sa nouvelle vie et répondre aux besoins vitaux des siens, tandis que l’humanité traverse une crise alimentaire sans précédent et que la planète est de moins en moins accueillante pour l’Homme. Murphy, sa fille, âgée de dix ans, croit en la présence d’un fantôme dans sa chambre, qui communique avec elle en faisant tomber des livres de sa bibliothèque. Son père la pousse à prouver le phénomène de façon scientifique et Murphy finit par trouver des coordonnées qui vont changer leur vie à tous et peut-être offrir une chance de survie inespérée à l’espèce humaine. Oui, rien que ça. Et encore, ça ne couvre pas grand-chose de la fresque spatiale qui nous est proposée par le réalisateur de la trilogie du Dark Knight. Car, comme sont nom l’indique, l’histoire proposée se passe non pas dans la poussière sur Terre mais bien dans l’espace et l’espace lointain, même. Tout ça grâce au meilleur outil dont dispose la science-fiction…

Vu! Les amants du Texas, de David Lowery.
Films / 8 mai 2015

Vu! Les amants du Texas (Ain’t them bodies saints), de David Lowery. Bob (Casey Affleck) et Ruth (Rooney Mara) sont jeunes et amoureux. Ruth attend leur premier enfant. Ce sont aussi des hors-la-loi. Après avoir commis ce que l’on suppose être un braquage, ils sont poursuivis par la police texane. Avec Freddy, leur complice, ils se retrouvent acculés dans une maison et une fusillade se déclenche. Freddy est tué et Ruth blesse Patrick Wheeler (Ben Foster), un policier local. Pour protéger Ruth et leur enfant à naître, Bob décide de rendre les armes et d’endosser la responsabilité du tir ayant blessé le policier. En prison, il écrit tous les jours à Ruth, lui promettant de la retrouver bientôt. À l’extérieur, Ruth élève sa fille notamment grâce à l’aide de Skerrit (Keith Carradine), le père de Freddy, en attendant Bob. Porté par un excellent casting, « Les amants du Texas » est une nouvelle preuve de la grande qualité du cinéma indépendant américain. David Lowery y apporte l’expérience glanée sur les divers films à petits budgets qu’il a réalisé jusque-là. Dès les premiers plans, nous sommes plongés dans la vie de ces amants maudits. Bob et son désir insurmontable de retrouver la femme…

Vu! La Famille Bélier, d’Éric Lartigau.
Films / 6 mai 2015

Vu! La Famille Bélier, d’Éric Lartigau. Paula Bélier (Louane Emera) est une adolescente presque comme les autres. Presque, parce que ses parents et son frère sont sourds et muets. Paula est donc un lien indispensable entre ses parents et le monde. Jusqu’au jour où son professeur de musique décèle en elle un talent pour le chant et la pousse à passer le concours de la Maîtrise de Radio France avec, à la clef, une possible place à Paris, loin des siens. Dès le début du film, alors que le personnage de Paula se lève pour aller à l’école, nous sommes immédiatement plongé dans son quotidien. Les bruits sont accentués pour mettre en exergue le silence de ses parents et de son frère. Puis, dans le bus, elle gère des appels téléphoniques avant, enfin de se concentrer sur sa vie de lycéenne. Dès le début du film, également, Paula écoute de la musique et chantonne. Je n’ai pas vraiment été enchanté par la partie « comédie musicale » du film (malgré l’interprétation touchante de certaines chansons, je dois bien l’admettre). J’ai trouvé qu’il y avait trop de chant, trop de chansons et que l’accent n’était pas assez mis sur les relations entre parents…

Vu! Community, saison 5.
Séries TV / 3 mai 2015

Vu! Community, saison 5. Community fait partie, depuis plusieurs années déjà, de ces sitcoms sur lesquelles on peut compter. Dès la géniale première saison, il y avait quelque chose de spécial dans ce collège communautaire. Bien sûr, avec le temps et l’enchaînement des épisodes, les personnages se sont quelque peu stéréotypés. Heureusement, il n’est pas rare qu’un épisode soit sur un thème différent et complètement déjanté. Une partie de paintball qui part en vrille, un lancer de dé qui ouvre une fracture dans la réalité spatio-temporelle et crée des univers parallèles, un Halloween cauchemardesque, un épisode tout en dessin animé ou même d’autres encore. Community est, à tort ou à raison, une série créative, qui n’a pas peur d’oser. Et que dire du casting ? Je ne vais pas tous les citer, mais bien préciser combien chacun des acteurs qui jouent dans la série, et chacun des personnages qu’ils interprètent, apporte sa pièce à l’édifice. Pour cette cinquième saison, Chevy Chase ne reprend pas son rôle de Pierce Hawthorne, et un autre personnage va abandonner ses camarades à leur triste sort. Mais ne vous en fait pas, chaque départ sera compensé et si l’on peut se sentir désolé de ne…

Vu! The Fall, saison 1.
Séries TV / 28 avril 2015

Vu! The Fall, saison 1. À Belfast, une femme est assassinée. Alors que l’enquête tourne en rond, Stella Gibson (Gillian Anderson) est appelée de Londres pour réexaminer le dossier. Rapidement, elle lie ce meurtre à un autre, perpétué quelques semaines plus tôt. Dans le même temps, Paul Spector (Jamie Dornan), conseiller psychologique pour des familles en deuil et père de famille, attend que tombe la nuit pour frapper à nouveau. The Fall est une série dont j’avais entendu du bien à sa sortie, mi-2013, mais que je n’avais pas pris le temps de regarder jusqu’à récemment. C’est désormais chose faite et je ne regrette pas. Gillian Anderson, célèbre pour son rôle de Dana Scully dans The X-Files, est formidable en superintendante de la police britannique. Froide et manipulatrice, elle met tous les moyens en oeuvre pour arrêter le tueur en série qui sévit dans les rues de Belfast. Face à elle, Jamie Dornan (qui incarne parallèlement Christian Grey au cinéma, mesdames) campe un tueur en série impitoyable. Il traque ses proies méticuleusement et les met à mort sans trembler, puis rentre chez lui pour s’occuper de ses enfants. Avec ces deux acteurs principaux, The Fall nous tient déjà en haleine….

Vu! The Musketeers, saison 1.
Séries TV / 22 avril 2015

Vu! The Musketeers, saison 1. Est-il vraiment nécessaire de présenter l’histoire, une des plus célèbres de la littérature française? Si vous ne connaissez pas le pitch, je vous invite à vous rendre de toute urgence dans la bibliothèque la plus proche pour emprunter le chef d’œuvre d’Alexandre Dumas. Avec cette énième adaptation, Jessica Pope et Adrian Hodges prennent le parti de construire la série sur le principe d’une série policière. Nous sommes au XVIIe siècle à Paris et nous retrouvons les personnages emblématiques du roman, les D’Artagnan, Athos, Portos et Aramis, le capitaine Treville, Louis XIII, Anne d’Autriche et le cardinal Richelieu, mais aussi Milady de Winter ou encore Constance Bonacieux. Chaque épisode fonctionne comme une enquête indépendante mettant en scène une mission pour les mousquetaires de roi, les opposant régulièrement aux gardes rouges du cardinal. La trame de fond évolue au fil de la saison, avec le rapprochement de D’Artagnan et de Constance, les retrouvailles entre Athos et Milady, et l’opposition entre Treville et Richelieu. Ce qui fait le charme de cette série est l’adaptation réussie de nos amis anglais, toujours très doués pour produire d’excellentes séries. Les personnages sont attachants et la pointe d’humour qui ponctue les épisodes…

Vu! Veep, Saison 1 et 2.
Séries TV / 17 avril 2015

Vu! Veep, Saison 1 et 2. La série créée par Armando Iannucci se déroule au cœur de la Maison Blanche, où l’on suit les aventures politiques de Selina Meyer (Julia Louis-Dreyfus), Vice-Présidente des États-Unis, et de son cabinet. Après avoir perdu les primaires et devant se contenter de ce poste au rabais, la Veep doit composer avec la réalité d’un monde politique impitoyable. Évidemment, la série est une satire, avec un humour décapant, toujours bien trouvé. Julia Louis-Dreyfus incarne à merveille ce personnage qui oscille parfaitement entre cynisme et ridicule. Et l’ancienne Elaine de Seinfeld peut compter sur une équipe de choc pour l’épauler dans sa mission pour nous faire rire. Citons Tony Hale (de l’excellente Arrested Development) ou Anna Chlumsky, parmi un casting formidable qui remplit son rôle à merveille. Veep est une série comique caustique, qui se regarde avec un plaisir jouissif. Les saisons (8 épisodes de 27 minutes pour la première saison puis 10 épisodes dans le même format pour les suivantes) se dévorent littéralement et on en redemande! Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Veep est à découvrir de toute urgence!

Vu! Night Call de Dan Gilroy.
Films / 16 avril 2015

Vu! Night Call (Nightcrawler) de Dan Gilroy. Lou Bloom (Jake Gyllenhaal) est un oiseau de nuit. Il récupère ce qu’il peut pour se faire quelques billets. En tombant par hasard sur un accident de la route, l’idée lui vient de filmer les accidents en tout genre pour les revendre aux chaînes d’informations de Los Angeles. Pour faire son trou dans ce milieu compétitif, son absence de morale est un atout incontestable. Pour son premier film en tant que réalisateur, Dan Gilroy traite un sujet borderline, la quête des images sensationnelles sur le dos des victimes d’agressions ou d’accidents et leur traitement dans les médias, et, pour ce faire, utilise un personnage principal prêt a tout pour prévenir à ses fins sur fond d’un Los Angeles nocturne filmé crûment. Jake Gyllenhaal campe ici un psychopathe et démontré une nouvelle fois, si nécessaire, tout son talent. Il met mal a l’aise, voire dérange, le tout avec une facilité et un naturel déconcertant. Son interprétation de Lou Bloom fait froid dans le dos tant il est réaliste. Il lui suffit de sourire pour inquiéter. À ses côtés, Rene Russo (femme à la ville du réalisateur) joue une directrice de l’information d’une petite chaîne…

Vu! Marco Polo, Saison 1.
Séries TV / 15 avril 2015

Vu! Marco Polo, Saison 1. La série se situe durant la jeunesse de Marco Polo, pendant son séjour à la cour de Kubilai, le Khan de l’empire Mongol. Après le décès de sa mère, le jeune Marco rencontre enfin son père, Niccolo, grand marchand. Il part avec lui sur la route de la soie mais est fait prisonnier par les Mongols. Après une courte captivité, il se lie avec le Khan qui apprécie sa façon de décrire le monde et son sens de la narration. Marco Polo découvre alors une nouvelle culture et s’intègre tant bien que mal parmi les différents personnages qui entourent le Khan, se retrouvant malgré lui mêlé à des différents politique en pleine guerre contre la dynastie chinoise Song. Le site de streaming Netflix s’est imposé en très peu de temps comme une formidable maison de production de séries, avec à leur actif, et pour n’en citer qu’elles, « Orange is the new black » ou « House of cards ». Après en avoir entendu du bien, je me suis donc laissé tenté par « Marco Polo », créée par John Fusco. Et le verdict est mitigé. Il faut déjà séparer deux aspects : la réalisation et l’histoire. Côté réalisation, rien à…

Vu! Magic in the Moonlight de Woody Allen.
Films / 13 avril 2015

Vu! Magic in the Moonlight de Woody Allen. L’histoire se situe à la fin des années 20. Stanley Crawford (Colin Firth), magicien et illusionniste connu sous le pseudo de Wei Ling Soo, est un homme aussi rationnel qu’acariâtre qui aime à démasquer les médiums. En conclusion de sa tournée, Howard Burkan (Simon McBurney), un ami d’enfance, magicien lui aussi, lui parle d’une jeune femme, médium, qu’il aimerait que Crawford aide à démasquer. Crawford le suit sur la Côte d’Azur pour exposer Sophie Baker (Emma Stone) et sauver la riche famille dont elle a séduit l’héritier. Mais dès les premiers moments, Crawford, la jeune femme le perturbe par les annonces qu’elle fait. Et Crawford se met à douter. Le scénario mêle légèreté et mystère, avec quelques rebondissements bien sentis dont Woody Allen à l’habitude. Sophie Baker est-elle une réelle médium ou juste une arnaqueuse particulièrement douée? Crawford est-il aigri ou seule désabusé? L’histoire donne envie, le casting encore plus, avec de très bons acteurs. Mais l’ensemble peine à prendre. On sourit sans vraiment rire. Les personnages, bien que charmants (à leur façon pour certains), manquent de ce petit quelque chose qui les rendraient réels. Le film se regarde sans mal, mais…