fbpx
Vu! La famille Tenenbaum de Wes Anderson.
Films / 3 juin 2015

Vu! La famille Tenenbaum (The royal Tenenbaums) de Wes Anderson. Pour se rapprocher de sa famille, et alors qu’Etheline (Anjelica Huston), sa femme, demande le divorce pour se remarier avec Henry (Danny Glover), Royal Tenenbaum (Gene Hackman) fait croire qu’il est sur le point de mourir d’une grave maladie. Traversant tous des périodes difficiles, les enfants reviennent vivre chez leur mère. Chas (Ben Stiller), génie de la finance qui peine a se remettre du décès de sa femme et surprotège ses deux fils ; Richie (Luke Wilson), ancien champion de tennis partit faire le tour du monde pour oublier Margot (Gwyneth Paltrow), sa sœur adoptive dont il est amoureux en secret ; et Margot, donc, ancienne lauréate du prix Pullitzer pour une pièce de théâtre écrite durant son adolescence, mais qui passe l’essentiel de son temps à fumer des cigarettes enfermée dans sa salle de bain, quand elle ne trompe pas Raleigh (Bill Murray) avec Eli Cash (Owen Wilson), un ami de la famille qui a toujours voulu être un Tenenbaum et souffre d’un problème de drogue. Avec ce drame familial complexe et haut en couleurs (passées), Wes Anderson fait du Wes Anderson. Comme à son habitude, il imbrique des…

Vu! Edge of Tomorrow de Doug Liman.
Films / 28 mai 2015

Vu! Edge of Tomorrow de Doug Liman. Dans un futur proche, l’Europe est envahie par des extraterrestres extrêmement développés appelés Mimics. Après cinq ans de domination, le UDF (United Defense Front), coalition de tout un tas de pays, remporte sa première victoire à Verdun grâce à Rita Vrataski (Emily Blunt), une bleue qui tue des centaines de mimics dès son premier jour de combat. L’espoir renaît dans les rangs de l’UDF qui veut mettre toutes ses forces dans la prochaine bataille, notamment un débarquement en France depuis l’Angleterre. Le major William Cage (Tom Cruise) est enrôlé malgré lui et se retrouve au combat. Après quelques minutes, il tombe nez à nez avec un Alpha, un grand mimic, et meurt en essayant de le faire exploser. Il se réveille la veille au matin, avec la chance de pouvoir recommencer à nouveau. Il va devoir comprendre ce qui lui arrive, pourquoi, et comment il peut s’en servir pour remporter la guerre. Écrit par le duo Alex Kurtzman et Roberto Orci (qui ont déjà travaillé sur Alias, The Island, Transformers, Star Trek, Cowboys et Envahisseurs, entre autres) et réalisé par Doug Liman (Swingers, La mémoire dans la Peau, Mr et Mrs Smith), Edge…

Vu! A to Z.
Séries TV / 26 mai 2015

Vu! A to Z. Andrew (Ben Feldman) travaille pour un site de rencontre en ligne. Fleur-bleue dans l’âme, il voudrait lui aussi vivre un compte de fée. Zelda (Cristin Milioti) travaille comme avocate dans l’immeuble d’à-côté. Élevée par une mère hippie, elle est un peu rebelle sur les bords. Le hasard va les mettre sur le chemin l’un de l’autre et la série va chroniquer leur relation de A à Z. Ou, en tout cas, c’est la proposition de base de cette série créée par Ben Queen. Qui n’est pas bête. Le problème, c’est que la série – que l’on pourrait décrire comme une sitcom romantique – n’aura que treize épisode avant d’être annulée. Treize épisodes pendant lesquels on a seulement le temps de découvrir les débuts de l’histoire d’Andrew et Zelda. Et franchement, ce n’est pas bien grave. Globalement, A to Z est bien loin de ce que pouvais donner How I Met Your Mother par exemple (en tout cas les premières saisons) dans le « même genre ». Le duo principal n’est pas complètement incompatible, mais il manque ce petit truc qui fait qu’on y croit. Ben Feldman campe un Andrew un peu trop mielleux, un peu trop naïf et…

Vu! Whiplash de Damien Chazelle.
Films / 25 mai 2015

Vu! Whiplash de Damien Chazelle. Andrew Neiman (Miles Teller) est un jeune batteur de jazz inscrit dans une prestigieuse école de musique new-yorkaise, la Shaffer Conservatory. Il veut devenir un des grands musiciens de l’histoire. Alors quand il est repéré par Terence Fletcher (J. K. Simmons), un prof redouté, il donne son meilleur pour accomplir son rêve. Réalisé par un jeune réalisateur américain, Whiplash est un film audacieux. Avant de le voir, je n’avais pas cherché à en savoir trop sur l’histoire. J’avais entendu d’excellentes critiques et la présence de de J.K. SImmons, un acteur que j’aime beaucoup, dans un des rôles principaux a fini de mon convaincre que je devais voir ce film. À part le fait que je sache qu’il y aurait une batterie à un moment ou un autre (grâce à l’affiche), je plongeais dans l’inconnu sans à priori ni attentes. Je ne suis pas un expert en musique et si je n’ai pas suivi grand-chose à l’aspect technique de la batterie, j’ai tout de suite été captivé par la relation qui s’instaure entre le mentor intransigeant et son élève. Whiplash est très psychologique qui touche à la volonté d’atteindre ses rêves, à la capacité de résistance,…

Vu! Ground Floor.
Séries TV / 21 mai 2015

Vu! Ground Floor. Brody (Skylar Astin) est banquier dans une grosse boîte. Après une soirée arrosée, il ramène une fille chez lui, pour se rendre compte le lendemain qu’elle travaille dans le même immeuble que lui, à l’entretien. Alors que leur relation se développe, ils vont devoir faire de leur mieux pour séparer leur vie professionnelle de leur vie privée. Avant même de savoir de quoi parlait cette série, j’ai lu deux noms impliqués dans le projet : Bill Lawrence, créateur de Spin City, Scrubs ou encore Cougar Town ; John C. McGinley, acteur fétiche d’Oliver Stone et formidable Docteur Cox dans Scrubs. Si la patte du premier se sent beaucoup moins que dans les autres séries qu’il a créées, le second est presque la seule raison valable de regarder les deux saisons de 10 épisodes qu’aura duré la série. Ground Floor est une sitcom oubliable. Le personnage de Brody n’a pas pris avec moi, je l’ai trouvé lourd et souvent à la limite du ridicule (le fait qu’il passe son temps à essayer de chanter n’aide pas). Briga Heelan s’en sort mieux dans le rôle de Jenny, mais n’apporte pas grand chose d’original. La seule véritable raison de regarder…

Vu! The Fall, saison 2.
Séries TV / 19 mai 2015

Vu! The Fall, saison 2. Suite de la série d’Alan Cubitt, dont j’ai parlé il y a quelques semaines. Avoir beaucoup de retard sur les sorties séries comporte un avantage. Quand on a enfin pris le temps de regarder la première saison, la seconde est déjà sortie. Après les cinq épisodes de sa première saison, The Fall revient pour une deuxième avec six nouveaux épisodes. On est tout de suite dans l’ambiance, la série reprenant là où elle en était restée. Seul changement majeur depuis la première saison, Alan Cubitt, déjà créateur et scénariste, prend également en charge la réalisation. Sans révéler l’intrigue (le pitch de la première saison est un peu plus bas sur la page), je suis resté un peu perplexe devant certains passages des deux premiers épisodes. Mais l’évolution de l’histoire m’a convaincu. The Fall saison 2 tient ses promesses après une première saison réussie. Tous les acteurs apportent quelque chose, à commencer par les deux principaux, Gillian Anderson et Jamie Dornan. La première continue de prouver tout son talent pour interpréter des personnages profonds, avant de bientôt enfiler à nouveau son costume d’agent spécial du FBI. Le second continue de bluffer dans un rôle pourtant difficile…

Vu! The Wrong Mans, saison 1.
Séries TV / 14 mai 2015

Vu! The Wrong Mans, saison 1. Témoin d’un accident de voiture en se rendant au travail, Sam Pinkett (Matthew Baynton) entend la sonnerie d’un téléphone portable juste au moment où l’ambulance emporte le blessé. Sa vie bascule au moment où il décroche. Malgré lui, il entraîne Phil (James Corden), un collègue de travail, dans une spirale improbable et potentiellement mortelle. Car à chaque coin de rue, le danger les guette. Crée par James Corden et Matthew Baynton, The Wrong Mans est une très bonne surprise. Enfin, ce n’est pas vraiment une surprise puisque c’est une série britannique et que les britanniques ont un talent aussi formidable qu’indéniable pour produire des séries de qualité. Et The Wrong Mans n’échappe pas à cette « règle ». Mêlant habilement suspense et humour noir, cette série de 6 épisodes d’à peine trente minutes se laisse regarder toute seule. Grâce à ses personnages principaux attachants, à ses cliffhangers de fin d’épisode et à ses pointes d’humour savamment réparties. Côté casting, en plus des deux créateurs et scénaristes de la série, on retrouve Sarah Solemani, déjà vue notamment dans Bad Education, mais également Benedict Wong, dans un personnage diamétralement opposé au Khan qu’il interprétait dans Marco Polo, ou encore…

Vu! Interstellar de Christopher Nolan.
Films / 11 mai 2015

Vu! Interstellar de Christopher Nolan. Dans un futur proche, Cooper (Matthew McConaughey) s’occupe de sa ferme, qu’il tente de maintenir en état de fonctionnement avec son beau-père et ses deux enfants. Ancien pilote d’essai et ingénieur, il fait de son mieux pour accepter sa nouvelle vie et répondre aux besoins vitaux des siens, tandis que l’humanité traverse une crise alimentaire sans précédent et que la planète est de moins en moins accueillante pour l’Homme. Murphy, sa fille, âgée de dix ans, croit en la présence d’un fantôme dans sa chambre, qui communique avec elle en faisant tomber des livres de sa bibliothèque. Son père la pousse à prouver le phénomène de façon scientifique et Murphy finit par trouver des coordonnées qui vont changer leur vie à tous et peut-être offrir une chance de survie inespérée à l’espèce humaine. Oui, rien que ça. Et encore, ça ne couvre pas grand-chose de la fresque spatiale qui nous est proposée par le réalisateur de la trilogie du Dark Knight. Car, comme sont nom l’indique, l’histoire proposée se passe non pas dans la poussière sur Terre mais bien dans l’espace et l’espace lointain, même. Tout ça grâce au meilleur outil dont dispose la science-fiction…

Vu! Les amants du Texas, de David Lowery.
Films / 8 mai 2015

Vu! Les amants du Texas (Ain’t them bodies saints), de David Lowery. Bob (Casey Affleck) et Ruth (Rooney Mara) sont jeunes et amoureux. Ruth attend leur premier enfant. Ce sont aussi des hors-la-loi. Après avoir commis ce que l’on suppose être un braquage, ils sont poursuivis par la police texane. Avec Freddy, leur complice, ils se retrouvent acculés dans une maison et une fusillade se déclenche. Freddy est tué et Ruth blesse Patrick Wheeler (Ben Foster), un policier local. Pour protéger Ruth et leur enfant à naître, Bob décide de rendre les armes et d’endosser la responsabilité du tir ayant blessé le policier. En prison, il écrit tous les jours à Ruth, lui promettant de la retrouver bientôt. À l’extérieur, Ruth élève sa fille notamment grâce à l’aide de Skerrit (Keith Carradine), le père de Freddy, en attendant Bob. Porté par un excellent casting, « Les amants du Texas » est une nouvelle preuve de la grande qualité du cinéma indépendant américain. David Lowery y apporte l’expérience glanée sur les divers films à petits budgets qu’il a réalisé jusque-là. Dès les premiers plans, nous sommes plongés dans la vie de ces amants maudits. Bob et son désir insurmontable de retrouver la femme…

Vu! La Famille Bélier, d’Éric Lartigau.
Films / 6 mai 2015

Vu! La Famille Bélier, d’Éric Lartigau. Paula Bélier (Louane Emera) est une adolescente presque comme les autres. Presque, parce que ses parents et son frère sont sourds et muets. Paula est donc un lien indispensable entre ses parents et le monde. Jusqu’au jour où son professeur de musique décèle en elle un talent pour le chant et la pousse à passer le concours de la Maîtrise de Radio France avec, à la clef, une possible place à Paris, loin des siens. Dès le début du film, alors que le personnage de Paula se lève pour aller à l’école, nous sommes immédiatement plongé dans son quotidien. Les bruits sont accentués pour mettre en exergue le silence de ses parents et de son frère. Puis, dans le bus, elle gère des appels téléphoniques avant, enfin de se concentrer sur sa vie de lycéenne. Dès le début du film, également, Paula écoute de la musique et chantonne. Je n’ai pas vraiment été enchanté par la partie « comédie musicale » du film (malgré l’interprétation touchante de certaines chansons, je dois bien l’admettre). J’ai trouvé qu’il y avait trop de chant, trop de chansons et que l’accent n’était pas assez mis sur les relations entre parents…