Vu! Californication, Saison 7.
Séries TV / 26 janvier 2015

Vu! Californication, Saison 7. Fin des aventures de Hank Moody et je dois dire que je n’en suis pas mécontent. J’avais adoré la première saison, avec un David Duchovny jouissif d’arrogance et de grossièretés, puis les saisons s’enchaînant, le niveau a lentement mais sûrement décliné jusqu’à cette septième et dernière saison. La saison tourne autour d’un Moody repentant qui souhaite enfin grandir, et qui se découvre un fils caché, conçu avant Becca. Entre un nouveau rôle paternel, une ex convoitée, des jeunes femmes prêtent à se jeter sur lui et son éternelle entreprise de reconquête de Karen, difficile pour Moody de garder la tête froide et de marcher en ligne droite. Grosse déception, beaucoup moins de nichons dans cette saison, ce qui était quand même la marque de fabrique de la série. Plus sérieusement, il était temps d’en finir, c’est désormais chose faite. On se rappellera plus vivement des premières saisons que des dernières, pour cette série qui aura quand même marqué son temps, si ce n’est seulement par son irrévérence.

Vu! Fargo, Saison 1.
Séries TV / 17 janvier 2015

Vu! Fargo, Saison 1. Créée par Noah Hawley, cette série reprend le principe du film des frères Coen, tout en ne conversant que quelques liens subtils avec ce dernier. L’histoire est donc originale. Comme pour le film, c’est une « histoire vraie » que l’on nous présente. Lester Nygaard (Martin Freeman) est un vendeur en assurance un peu loser dans Bemidji, une petite ville du Minnesota. Son petit frère réussit mieux que lui dans la vie et même sa femme se moque de lui. Après s’être fait cassé le nez par Sam Hess, un gros dur qui le martyrisait déjà à l’école, Lester croise la route de Lorne Malvo (Billy Bob Thornton), un tueur à gage qui lui propose de régler son problème. Sans le vouloir, Lester accepte et apprend le lendemain la mort de son ancien ennemi. Galvanisé, il tue sa femme dans un accès de colère et appelle Malvo à la rescousse. Au même moment, le chef de la police arrive chez Lester pour l’interroger et se fait dézinguer par Malvo. S’en suit l’enquête, menée par Molly Solverson, une adjoint pleine de jugeote, malgré Bill (Bob Odenkirk), le nouveau chef de la police, d’une incompétence affligeante. L’enquête mène Molly à…

Abandonné! Welcome to Sweden, saison 1.
Séries TV / 16 janvier 2015

Abandonné! Welcome to Sweden, saison 1. Bruce (Greg Poelher) quitte son job de comptable de star pour aller vivre en Suède avec sa femme. Choc des cultures, il doit s’adapter à une nouvelle vie, une nouvelle langue, de nouveaux codes et…. la mayonnaise ne prend pas. Le personnage de Bruce n’est pas sympathique, et, personnellement, je n’en avais rien à fout… pardon, faire, qu’il se fasse tailler par sa belle-mère (Lena Olin) et rabaisser subtilement par sa femme. Je n’ai pas ri, à peine souri. Seul point positif, les suédois parlent suédois. Abandonnée après 5 épisodes (pour me laisser une réelle chance de me faire changer d’avis) sur 10.  

Vu! Plebs, saison 2.
Séries TV / 6 janvier 2015

Vu! Plebs, saison 2. Des anglais dans le Rome antique, un copiste, un déchiqueteur et leur esclave. Marcus (Tom Rosenthal) veut sortir avec Cynthia (Sophie Colquhoun) la charmante voisine, Stylax (Joel Fry) coucher avec tout ce qui bouge et Grumio (Ryan Sampson) se contente de mettre le boxon partout où il passe. C’est une des sitcoms britanniques qui m’a fait le plus rire ces derniers temps. J’avais beaucoup aimé la première saison, avec son humour décalé et ses mécanismes bien huilés, la seconde saison est dans la même veine et ne m’a pas déçu, bien au contraire. Du très bon!  

Vu! Cuckoo, saison 2.
Séries TV / 4 janvier 2015

Vu! Cuckoo, saison 2. Rachel est en couple avec Ben et tout se passe bien entre eux jusqu’à ce qu’elle rencontre Dale Jr, le fils de Cuckoo. Avec son innocence et son inadaptation à la société anglais moderne (il a grandi dans une secte), Dale ne manque pas de mettre du piment dans la vie de cette famille anglaise moyenne. J’avais adoré la première saison et j’attendais la seconde avec impatience. Exit Andy Samberg (parti cartonné outre-Atlantique avec Brooklyn Nine-Nine) et Tamla Kari, et bienvenus à Taylor Lautner et Esther Smith (qui reprend le rôle de Rachel). Greg Davies et Helen Baxendale reprennent (heureusement) leurs rôles de parents que tout oppose. Elle est excentrique et pousse sa fille à vivre l’aventure quand lui aimerait plus de stabilité. Je n’aime pas le fait de changer le casting, même si je comprends qu’après le succès de la première saison, il fallait trouver un moyen de produire de nouveaux épisodes. Les parents fonctionnent très bien, bien mieux que le frère ou même le personnage de Rachel. Il n’y a plus la même alchimie que dans la première saison après la disparition des deux personnages centraux. Taylor Lautner ne s’en sort pas trop mal…

Vu! The Neighbors, saison 2.
Séries TV / 3 janvier 2015

Vu! The Neighbors, saison 2. Quand la famille Weaver emménage dans Hidden Hills, ils sont loin de se douter que tous leurs voisins sont des extra-terrestres venus de la lointaine planète Zabvron. La saison 2 m’a laissée un peu sur ma faim. Si la famille Zabvronienne reste très drôle dans son ensemble, les humains sont lourds et pleins de clichés. Lenny Venito et Jami Gertz interprètent un couple basique, sans réelle saveur. Seule Clara Mamet (Amber) s’en sort à peu près. En face, Simon Templeman est un formidable leader intergalactique/loser, toujours drôle avec son personnage décalé. Toks Olagundoye s’en sort également très bien dans le rôle de sa femme. Et que dire de Ian Patrick et son Wooooouhouhouuuuu qui me fait éclater de rire à chaque fois! Les épisodes de cette seconde saison sont dans leur ensemble d’une qualité inférieure à la première et l’annulation de la série n’est pas une grande surprise.

Abandonné! Tyrant, saison 1.
Séries TV / 2 janvier 2015

Abandonné! Tyrant, saison 1. Barry, un pédiatre américaine originaire du Moyen-Orient retourne chez lui à contre-cœur pour le mariage de son neveu. Son père, dictateur au pouvoir depuis des décennies, meurt d’un crise cardiaque et son frère, impitoyable et violent, est victime d’un accident de la route. Barry/Bassam est retenu au moment où son avion allait décoller pour quitter le pays. Bassam décide finalement de rester au pays et de redresser un pays coupé en deux entre dictature et terrorisme. Créée par Gideon Raff (à qui on doit Homeland) voilà une série que j’attendais de voir avec une certaine excitation. J’ai regardé les deux premiers épisodes, même si j’avais grandement envie de me passer du second. Pour des épisodes de 50 minutes, il n’y a qu’une scène à relever dans chaque pour essayer de nous donner envie de revenir. Les indices qui nous indiquent déjà que Barry va redevenir Bassam et marcher dans les traces de son père. C’est ce qui m’avait attiré à l’origine, voir un homme « bon » être contaminé par le pouvoir et devenir un tyran. Mais la réalisation laisse à désirer, ainsi que le jeu des acteurs et le scénario qui n’a visiblement pas été relu (la…

Vu! Fringe, saison 5.
Séries TV / 27 décembre 2014

Vu! Fringe, saison 5. Ça faisait quelques temps que j’avais la cinquième et dernière saison de côté, elle a enfin été vue. J’ai retrouvé avec plaisir Olivia (Anna Torv), Peter (Joshua Jackson) et Walter Bishop (John Noble) ainsi qu’Astrid (Jasika Nicole). Dans un futur dominé par les Observateurs, la fine équipe (qui à une époque lointaine résolvait des enquêtes bizarres) doit retrouver le plan concocté par Walter pour débarrasser le monde des méchants chauves. Seul problème, pour ne pas être lu par leurs ennemis, il a enregistré le plan sur des cassettes vidéos disséminé à droite à gauche dans l’ambre avant d’effacer sa mémoire. 100 épisodes tout rond pour la série co-créée par J. J. Abrams, Alex Kurtzman et Roberto Orci. À mes yeux, ce n’est pas la meilleure saison de cette série autrement géniale, je préférais l’époque où la division enquêtait sur les affaires non-classées (…). Du point de vue de l’histoire globale, par contre, c’est une suite logique. On retrouve les éléments qui ont fait le succès de ce successeur d’X-Files, ses personnages fétiches et des clins d’œil nostalgiques. J’aime quand les séries s’arrêtent avant que j’arrête d’avoir envie de les suivre et Fringe restera parmi ces séries qui ont su aller…