Vu! The IT Crowd, saison 2.
Séries TV / 14 août 2018

Vu! The IT Crowd, saison 2. Lorsque Deynholm Reynholm, le PDG de Reynholm Industries, apprend que les autorités sont dans l’immeuble et désirent le voir en rapport avec des malversations financières, il n’hésite pas, ouvre la fenêtre et se jette dans le vide. Son décès tragique semble sonner le glas du département informatique, mais c’est sans compter le retour inopiné de Douglas Reynholm, son héritier, qui reprend les rênes de l’entreprise. Amoureux de Jen, il essaie par tous les moyens de la mettre dans son lit. Pendant ce temps-là, Roy et Moss passent le temps comme ils peuvent, avec plus ou moins de succès. Ayant beaucoup aimé la première saison de cette sitcom britannique aussi drôle que particulièrement décalée, j’ai poursuivi avec sa deuxième saison. L’épisode d’ouverture, la Soirée Gay, est sans conteste mon épisode préféré de la série. Ça commence comme n’importe quel autre épisode de la série, avec une intrigue bizarre, qui prend place dans la cave qui sert de bureau au département informatique de Deynholm Industries. Puis il y a cette soirée gay, cette comédie musicale outrageusement ridicule et on se demande où ils veulent en venir. Et, enfin, il y a l’entracte. Je n’en dirais pas…

Vu! Preacher, saison 2.
Séries TV / 10 août 2018

Vu! Preacher, saison 2. Jesse Custer, Tulip et Cassidy quittent Annville après avoir contribué à réduire la petite ville à feu et à sang. Sur la trace de Dieu, ils décident de rejoindre New Orleans, Dieu étant amateur de jazz. Leur trajet n’est pas sans encombres, d’autant plus que le Saint des Tueurs traque Jesse et n’hésite pas à assassiner quiconque se dresse sur sa route. Jesse devra en plus faire face à une mystérieuse organisation d’hommes en blanc, tandis que Tulip est confronté à son passé et Cassidy, également, d’une autre façon. Preacher, c’était un de mes coups de cœur de l’année 2016 (ou 2017, selon qu’on compte quand je l’ai commencée ou terminée). Si j’ai mis autant de temps à regarder la deuxième saison, c’est que les séries diffusées sur Amazon Prime sont moins facilement accessibles que celles diffusées sur Netflix. Ou, peut-être, simplement que j’ai le réflexe de lancer Netflix plus que celui de lancer son équivalent Amazon. Peu importe. Je n’avais aucun doute que je voulais voir la deuxième saison de Preacher, c’était seulement une question de quand. Et, une fois que j’ai lancé le premier épisode, j’ai retrouvé l’ambiance noire et décalée qui m’avait tellement…

Vu! Grace and Frankie, saison 1.
Séries TV / 8 août 2018

Vu! Grace and Frankie, saison 1. Grace et Frankie n’ont rien en commun, à part peut-être le fait qu’elles se côtoient depuis des décennies, leurs maris étant partenaires dans un cabinet d’avocats. Grace a récemment pris sa retraite après avoir dirigé une entreprise de produits de beauté. Elle est élégante, soucieuse de son image et des convenances. Frankie est beaucoup plus libre, artiste hippie, elle donne des cours de peinture à d’anciens détenus, fait attention à ce qu’elle mange, pratique le yoga et a peur des tremblements de terre. Lorsque leurs maris leur annoncent qu’ils entretiennent une liaison depuis vingt ans et qu’ils désirent vivre leur amour au grand jour, Grace et Frankie deviennent colocataires par la force des choses et doivent apprendre à vivre ensemble. J’avais entendu du bien de Grace and Frankie depuis quelques années, si bien que je me suis décidé à visionner cette série crée et produite, entre autres, par Marta Kauffman, que les moins jeunes d’entre vous connaissent comme étant l’une des créatrices d’une certaine sitcom sobrement intitulée Friends. Grace and Frankie n’est pas l’histoire de jeunes trentenaires voisins de palier mais bien de deux hommes et deux femmes seniors. Le ton de la série…

Vu! The Ranch, cinquième partie.
Séries TV / 11 juillet 2018

Vu! The Ranch, cinquième partie. Beau Bennett sort de son opération un nouvel homme, plein d’enthousiasme pour cette nouvelle chance qui lui est offert à la vie. Si ses intentions sont bonnes, sa motivation est rapidement mise à rude épreuve quand les garçons lui annoncent qu’ils ont acheté le ranch Peterson derrière son dos, en réunissant toutes leurs économies pour avancer l’argent du pipeline, dont la construction est tombée à l’eau suite aux manifestations. Avec maintenant deux ranchs à gérer alors qu’ils sont fauchés, les Bennett sont plus que jamais au bord du gouffre. C’est parti pour la cinquième partie des aventures de la famille Bennett dans leur ranch du Colorado. Comme d’hab, on reprend là où on s’était arrêté, après le twist final de la quatrième partie. Si les premiers épisodes se concentrent sur les garçons essayant de réparer leur erreur, c’est rapidement mis de côté lorsque les feux sauvages paralysent la ville et menacent de réduire le ranch en cendres. Décidément, les scénaristes de la série n’ont de cesse de malmener nos bouseux préférés. Le schéma est le même depuis le début ou presque, on tend vers le mieux seulement pour qu’un imprévu vienne tout remettre en cause….

Vu! Arrested Development, saison 5 (partie 1).
Séries TV / 10 juillet 2018

Vu! Arrested Development, saison 5 (partie 1). Après les événements de Cinco de Mayo et la disparition de Lucille Austero, la famille Bluth est de nouveau dans la panade. Et cette fois-ci, Michael est bien décidé à laisser les siens se débrouiller par eux-mêmes. Les uns iront chercher leur identité au Mexique, les autres iront y chercher leur femme ou leur père ; les uns iront au devant des ennuis, les autres essaieront de trouver des solutions (avec plus ou moins de succès). Il sera question d’amour interdit, de mensonges et de manipulations, et d’éviter la prison, également. Le quotidien habituel des Bluth, en somme. Arrested Development est sans doute une des sitcom les plus drôles du début des années 2000. Après trois saisons hilarantes, la série avait été mises en suspens pour permettre à son casting 5 étoiles de poursuivre sa carrière dans le cinéma (pour certains). Lorsque Netflix avait ressuscité le show pour une quatrième saison, j’étais aux anges. J’aurais pourtant dû voir la catastrophe venir. Si la quatrième saison changeait de format, devant s’articuler autour des plannings chargés du casting, elle restait de qualité et permettait de retrouver avec plaisir les personnages originaux ainsi que quelques guest-stars…

Vu! Mr. Robot, saison 3.
Séries TV / 26 juin 2018

Vu! Mr. Robot, saison 3. Après avoir tiré sur Elliot, Tyrell appelle la Dark Army à la rescousse. Elliot est soigné et remis sur pieds, mais dès qu’il reprend conscience, son seul objectif est de réparer les dégâts causés par les événements du 5/9. Il met tout en œuvre pour tenter de contrecarrer les plans de Whiterose, avec l’aide de Darlene, devenue informatrice pour le FBI, et tandis que Mr. Robot et Angela travaillent de consort dans son dos pour mener leur mission à bien. Zhang reconsidère la position d’Elliot dans son plan mais décide de le laisser vivre tant qu’il n’aura pas servi son propos. Philip Price lui met la pression pour obtenir des garanties sur Ecoin en échange de son vote pour l’annexion du Congo par la Chine, et Zhang répond en menaçant Angela. Malgré le vote de Price au conseil de l’ONU, Zhang déclenche la Phase 2 le jour du vote pour lui donner une leçon. J’ai adoré la première saison de Mr. Robot, plus que ça, je l’avais dévorée avec un enthousiasme presque inédit. Cet espèce de mélange entre V pour Vendetta et Fight Club m’avait immédiatement et complètement conquis. J’avais trouvé la saison 2 légèrement…

Vu! Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2.
Séries TV / 22 juin 2018

Vu! Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2. Arrivés à l’école préparatoire Prufrock, les orphelins Baudelaire espèrent avoir laissé Comte Olaf derrière eux, d’autant plus que la sécurité de l’école a été renforcée pour empêcher le vil homme d’entrer dans l’établissement. Même si le traitement qui leur est réservé n’est pas des plus chaleureux, puisqu’ils sont logés dans une sordide cabane et chargés de corvées, ils rencontrent Duncan et Isadora Quagmire, deux triplés arrivés peu avant eux suite à la mort accidentelle de leurs parents et de leur frère dans un incendie qui a ravagé leur maison. Lorsqu’ils comprennent que leurs parents faisaient partie de la même organisation, les Quagmire et les Baudelaire allient leurs forces et trouvent dans cette nouvelle alliance un nouvel espoir. Mais c’est sans compter sur Comte Olaf, qui, grâce à un nouveau déguisement, trouve le moyen d’entrer dans l’école. La première saison des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire avait été un coup de cœur de l’année 2017. Je m’étais facilement immergé dans l’histoire loufoque de ces jeunes enfants frappés par la tragédie et j’avais été séduit par cette comédie sombre autant que par son casting attachant. J’attendais donc beaucoup de cette deuxième saison. Peut-être…

Vu! The IT Crowd, saison 1.
Séries TV / 8 juin 2018

Vu! The IT Crowd, saison 1. Roy et Moss constituent à eux deux l’équipe du service informatique du siège de la Reynholm Industries, grande entreprise dont l’activité est… un mystère. Roy et Moss ont leurs bureaux au sous-sol, à l’écart, et sont considérés comme des pestiférés nécessaires. Roy essaie par tous les moyens de draguer les filles de l’étage quand Moss, timide maladif, se satisfait pleinement de cet état de cause. Leur équilibre est perturbé par l’arrivée de Jen, qui a menti sur son CV, et notamment ses compétences informatiques, pour se faire embaucher comme responsable de la communication entre le service informatique et le reste de l’entreprise. Un ami m’avait parlé de The IT Crowd voilà un certain nombre d’années, déjà, mais je n’avais pas encore pris le temps de regarder la série. En la voyant apparaître dans mes suggestions Netflix, je me suis dis que c’était le moment où jamais. Après la première scène mettant en scène Jen et Denholm, je me suis dit : « hum, ça a peut-être beaucoup vieilli, en fait… » mais puisque j’ai pour principe de terminer, au moins, le premier épisode avant d’abandonner une série, j’ai terminé le premier épisode. Et, au fil des…

Vu! Transparent, saison 2.
Séries TV / 2 mai 2018

Vu! Transparent, saison 2. Les Pfefferman sont réunis à Hawaï pour le mariage de Sarah et Tammy. Le cadre est idyllique mais l’ambiance n’est pas au beau fixe. Sarah est prise d’une crise d’angoisse après la cérémonie, Ali et Maura doivent gérer la présence de la sœur de Maura, qui refuse son changement, et lorsque Shelly apprend que Raquel est enceinte de Josh, plus rien d’autre ne compte. Josh et Raquel doivent gérer la grossesse, mais également la présence de Colton, le fils qu’il a eu avec Rita, sa baby-sitter quand il était ado ; Sarah se laisse prendre dans une spirale nébuleuse, tandis qu’Ali explore une nouvelle facette de sa sexualité et que Maura cherche à s’émanciper de nouveau de Shelly. Saluée par la critique après sa première saison, Transparent a beaucoup fait parler d’elle car la série met en scène Jeffrey Tambor, un acteur réputé pour son talent comique (il suffit de le voir dans Arrested Development) dans une comédie dramatique où il interprète un professeur d’université qui révèle sa transsexualité à sa famille après avoir pris sa retraite. Mais Transparent est en réalité plus que la simple histoire d’un père qui veut devenir une femme. C’est l’histoire…

Vu! The Standups, saison 2.
Séries TV , Spectacle / 20 avril 2018

Vu! The Standups, saison 2. La première saison de The Standups m’avait laissé sur ma faim. Sur six comedians, je n’avais vraiment accroché qu’avec le premier. Néanmoins, comme j’aime le stand-up et découvrir de nouveaux talents, j’ai regardé cette deuxième saison. Le premier épisode met en scène Joe List. Physiquement, il ressemble un peu à une version Nouvelle-Angleterre de Stephen Merchant. Il manque un peu de présence, mais compense avec une autodérision plutôt intéressante. Gina Yashere prend la suite et elle, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne manque pas de présence, bien au contraire. Elle est pleine d’énergie et utilise son expérience personnelle de femme noire pour jouer sur les clichés et renverser le racisme. Kyle Kinane impose d’entrée, lui, un humour plus sombre, faisant une bonne partie de sa performance sur le Ku Klux Klan, avec des vannes plutôt bien trouvées. Avec Rachel Feinstein, on revient sur un humour personnel, le retour aux sources, les parents, sujet illimité. Le style est plus sobre, dans la lignée de ce que peut faire Jen Kirkman, par exemple. Brent Morin, lui, est tout en rythme, qu’il sait manier avec merveille. Entre ses justifications, son délire de prince bourrée en…