Vu! Trailer Park Boys, saison 1.
Séries TV / 28 juin 2017

Vu! Trailer Park Boys, saison 1. Julian et Ricky, deux amis d’enfance, retrouvent la liberté après avoir été emprisonnés à la suite d’une fusillade en pleine rue. De retour dans leur parc de mobile-homes, ils constatent que les choses ont changé pendant leur absence, avec notamment l’arrivée d’un nouveau caïd. Ricky essaie de reconquérir Lucy et de relancer son trafic d’herbe, tandis que Julian fait de son mieux pour rester à l’écart des ennuis. J’avais déjà entendu parler de ce mockumentary canadien, dont la diffusion originale a débuté en 2001, mais que je n’avais jamais eu l’occasion de regarder (je n’en avais pas fait une obsession non plus, ceci dit), pas plus que le film en noir et blanc à l’origine de la série (encore moins facilement trouvable). En la voyant apparaître dans le catalogue de Netflix, j’y ai naturellement jeté un coup d’œil. L’ambiance satirique est immédiatement en place, avec toute une galerie de personnages parodiques à souhaits. Trailer Park Boys n’est pas là pour faire dans la dentelle et assume complètement son côté loser. Julian (John Paul Tremblay) est un peu plus raisonnable que Ricky, mais pas de beaucoup. Il essaie d’éviter les ennuis mais c’est plus fort…

Vu! Master of None, saison 2.
Séries TV / 21 juin 2017

Vu! Master of None, saison 2. Dev tente de se remettre de sa rupture avec Rachel en apprenant à faire des pâtes dans une boutique familiale de Modène. Il se fait plusieurs amis, dont Francesca, la petite-fille de la patronne. Rachel reprend contact et le fait douter. Heureusement, Arnold lui rend visite en Italie pour lui changer les idées. Bientôt, Dev rentre à New-York et trouve un nouveau boulot comme présentateur d’une émission de cupcakes. La vie reprend son cours et les perspectives sont bonnes. Mais quand Francesca accompagne son fiancé à New York, il se rend compte qu’il a des sentiments pour elle. Master of None était une des très bonnes surprises de l’an dernier sur Netflix. Je dis surprise, mais je ne devrais pas. En fait, c’est tout sauf une surprise. Si vous connaissez déjà Aziz Ansari, vous savez ce que je veux dire. L’acteur parvient à communiquer une humanité et une joie de vivre en toute circonstances. Dans la continuité d’une excellente première saison, ces dix nouveaux épisodes alternent entre sujets sérieux comme la religion et d’autres plus légers comme les relations homme-femme. Mais ne croyez pas qu’ils manquent de surprises, comme cet épisode entier, articulé autour de…

Vu! The Expanse, saison 1.
Séries TV / 14 juin 2017

Vu! The Expanse, saison 1. Au vingt-quatrième siècle, l’humanité a colonisé une bonne partie du système solaire. La Terre est gouvernée par l’ONU, tandis que Mars appartient à un consortium militaire et qu’un groupuscule séparatiste prend du poids dans la ceinture d’astéroïdes, où les habitants sont traités comme des humains de seconde zone. Sur la station spatiale Cérès, le détective Miller est chargé de retrouver Julie Mao, la fille d’un businessman propriétaire d’un conglomérat important, qui s’est entichée des rebelles de l’OPA. Ce qui ressemble à une enquête de routine se transforme en piège pour Miller à mesure qu’il fait des découvertes gênantes. Dans le même temps, James Holden, second sur un cargo convoyeur de glace, répond au signal de détresse d’un vaisseau sur la route du retour à Cérès. Sans savoir qu’il s’apprête à mettre le doigt dans un engrenage qui menace de briser la paix fragile dans tout le système et de déclencher une guerre totale. J’avais entendu beaucoup de bien de The Expanse au moment où la série produite par Dennis Quaid était sortie sur Syfy. Syfy a pris l’habitude de produire un certain nombre de séries de qualité… euh, disons aléatoire. Aussi, je n’étais pas pressé. J’ai…

Vu! Fleabag, saison 1.
Séries TV / 13 juin 2017

Vu! Fleabag, saison 1. Fleabag est une trentenaire vivant à Londres. Elle a ouvert un café/sandwicherie avec Boo, sa meilleure amie. Si tout n’était pas parfait, rien ne va plus depuis que Boo s’est jetée devant un bus après avoir découvert que son petit copain avait couché avec une autre. Depuis, Fleabag met tout en œuvre pour s’auto-détruire. Et ses proches sont les premières victimes collatérales. Son couple chaotique avec Harry, qui la rassure autant qu’il l’agace ; sa relation avec sa grande sœur, Claire, celle avec son père. Et c’est sans compter son beau-frère ou sa marraine de belle-mère. Pour pimenter le tout, Fleabag s’envoie en l’air avec qui veut bien la prendre, ou presque, comme un moyen désespéré de garder le contrôle. Fleabag est une des peu nombreuses séries estampillée Amazon Original Series. Comme pour plusieurs séries originales Netflix, c’est avant tout une série diffusée en Angleterre puis récupérée par le géant américain pour venir garnir son catalogue. Peu importe. Ce qui compte, c’est que la création de Phoebe Waller-Bridge (qui est en fait l’adaptation par Phoebe Waller-Bridge de la pièce de théâtre du même nom qu’elle avait créée à la suite d’un défi lancé par un ami dans une…

Vu! 13 Reasons Why, saison 1.
Séries TV / 6 juin 2017

Vu! 13 Reasons Why, saison 1. Quelques semaines après le suicide de Hannah Baker, Clay Jensen, un lycéen de 17 ans, reçoit une boîte contenant 7 cassettes. Sur chaque face, Hannah explique les raisons de son geste. À mesure qu’il écoute les confessions, Clay comprend que plusieurs de ses camarades ont des choses à se reprocher et sont tous, à leur façon, plus ou moins responsable de la mort d’Hannah. Perturbé, il va se remettre en question et devoir décider ce qu’il doit faire des informations. D’autant plus que lui-même a droit à sa cassette. 13 Reasons Why est LA série Netflix du moment, celle dont tout le monde parle. Quand elle est apparue sur le site de streaming, je l’ai d’abord laissée de côté. Les séries pour ados américains, c’est pas ma came. Trop lisse. Trop niais. Puis plusieurs personnes m’ont poussé à revoir mon jugement. Finalement, puisqu’on m’assure que 13 Reasons Why n’est pas le teen show typique et qu’il vaut le coup d’œil, pourquoi pas ? Après tout, le pitch est alléchant, cette histoire d’ado qui se suicide en laissant derrière elle les raisons de son acte définitif. Bon, on s’emballe pas, faut encore trouver le moyen de faire en…

Vu! With Bob and David, saison 1.
Séries TV / 30 mai 2017

Vu! With Bob and David, saison 1. Je ne vais pas essayer de résumer cette mini-série de quatre épisodes complètement loufoque (re)créée pour Netflix par Bob Odenkirk et David Cross. Je dis re car l’équipe derrière ce délire est composée d’anciens de Mr. Show, une émission à sketchs mêlant fictions et séquences en public et mettant en scène (vous avez deviné ?) Bob Odenkirk et David Cross. Netflix s’est fait la spécialité de lancer des séries originales et novatrices comme Orange is the New Black ou Daredevil, pour ne citer qu’elle. Mais parallèlement, le site de streaming a également relancé des séries arrêtées trop tôt, comme Arrested Development. C’est dans cette seconde catégorie que tombe With Bob and David. Après quatre saisons sur HBO, Mr. Show est annulé en 1998. C’est cette même année que Bob et David empruntent la machine à voyager dans le temps réel d’un savant fou, direction 2015, pour poursuivre leurs aventures dans le futur. Je ne peux comparer Mr. Show avec Bob and David car je n’ai pas vu l’émission originale. Pour tout vous dire, j’en ignorais même jusqu’à l’existence avant de regarder ce revival sur Netflix. Tout ce que je savais, c’est que j’aime beaucoup…

Abandonné! American Odyssey, saison 1.
Séries TV / 24 mai 2017

Abandonné! American Odyssey, saison 1. La Task Force 24 des Opérations Spéciales de l’armée américaine, opère clandestinement en Afrique du Nord. Sur la piste d’un leader terroriste, ils découvrent finalement son corps, ainsi que des fichiers informatiques compromettant prouvant la participation d’une entreprise américaine dans le financement du terrorisme. Rapidement, un groupe de para-militaires intervient pour s’approprier les preuves, mais pas avant qu’Odelle Ballard, une sergent, copient les fichiers sur un flashdisk. Plus tard, la Task Force 24 est éliminée par une attaque de drone. Seule Odelle survit à l’attaque. Entre les mains de terroristes, elle doit trouver le moyen de rentrer chez elle pour exposer les coupables. Dans le même temps, un ancien procureur New-Yorkais devenu consultant dans le secteur privé découvre des preuves de corruption dans un dossier. Plus il creuse, plus ses découvertes sont gênantes et plus il prend conscience qu’il risque d’être emporté dans l’engrenage. Alors que le G-8 doit se tenir à New-York, Harrison Walters, le fils d’un grand journaliste d’investigation, organise des manifestations anti-capitalistes. Il découvre un e-mail prouvant qu’Odelle Ballard est toujours en vie et décide de dénoncer le complot. Comme souvent, c’est l’affiche de la série qui m’a inspiré en premier. Cette image d’Anna Friel…

Vu! The OA, saison 1.
Séries TV / 10 mai 2017

Vu! The OA, saison 1. Une jeune femme tente de se suicider en sautant d’une pont. Son nom est Prairie Johnson. Elle est portée disparue depuis sept ans et sa réapparition est un mystère. Tout comme le fait qu’elle peut voir alors qu’elle était aveugle avant sa disparition. Tout comme l’origine des cicatrices qui lui bardent le dos. Alors que ses parents adoptifs essaient de comprendre ce qui a pu arriver à Prairie, cette dernière se met en quête de cinq personnes pour leur transmettre son histoire et une responsabilité encore plus grande. The OA est sorti sur Netflix en toute fin d’année dernière, un peu dans l’anonymat. Pas de grosse mise en avant, pas de battage médiatique. Pourtant, la série s’est rapidement fait un nom. En ce qui me concerne, c’est quand j’ai appris qui étaient les deux personnes derrière cette création que j’ai décidé de la regarder. Car The OA n’est pas juste une série de plus produite par le site de streaming (et un certain Brad Pitt), c’est une histoire développée depuis plusieurs années par le duo Zal Batmanglij/Brit Marling, déjà à l’origine du très bon The East. Si j’ai mis un certain temps à la regarder, ce…

Vu! Transparent, saison 1.
Séries TV / 6 mai 2017

Vu! Transparent, saison 1. Professeur de science politique à la retraite, Morton Pfefferman décide qu’il est temps d’arrêter de mentir aux siens et au monde. Alors qu’il s’ennuie dans sa grande maison des Palissades, cet homme à femmes va assumer le secret qu’il garde depuis des années : son besoin d’être une femme. Il se révèle comme il peut à ses trois enfants et quitte sa maison pour emménager dans une résidence pour transgenres à Los Angeles. Au-delà des réactions différentes de ses enfants, l’annonce va avoir un effet domino sur toute l’ensemble de la famille Pfefferman. Créée par Jill Soloway (qui a notamment participé à des séries comme Six Feet Under ou United States of Tara), Transparent est une des séries phares de la plate-forme de streaming d’Amazon. J’en avais entendu parler lors de sa sortie en 2014, mais, à l’époque, Amazon Prime n’était pas disponible en France. Depuis l’arrivée du service, j’ai essayé de me rattraper en regardant plusieurs des séries proposées dans le catalogue, et Transparent en faisait évidemment partie. Un peu à la manière de Mozart in the Jungle, Transparent n’est pas le genre de série à laquelle nous sommes habitués. Elle nous plonge dans le quotidien…

Vu! Crazyhead, saison 1.
Séries TV / 3 mai 2017

Vu! Crazyhead, saison 1. Après avoir été attaquée par un démon qu’elle semble être la seule à voir, Amy, une employée de bowling, est sauvée par Raquel, une chasseuse de démons suivie par un psychiatre. Alors qu’Amy est sous le choc, Raquel fait de son mieux pour la guider dans cette nouvelle réalité perturbante. Sauf que Raquel elle-même y est un peu paumée. Quand Suzanne, la colocataire d’Amy, se retrouve possédée, les deux nouvelles compères vont tout faire pour la sauver. Mais elles vont aussi devoir affronter bien d’autres dangers. Comme souvent, c’est l’affiche de la série qui m’a attiré en premier. Ces deux jeunes femmes prêtent à en découdre avec le surnaturel. La bande-annonce a fini de me convaincre et je me suis lancé dans le visionnage de cette série britannique de 6 épisodes. Et, quand on sait à quel point j’apprécie les productions venues d’Outre-Manche, 6 épisodes ça semble particulièrement court. On y reviendra. J’ai beaucoup aimé le premier épisode, qui fait d’un sujet ultra-classique pour quiconque a grandi avec Buffy, une aventure dans laquelle on veut se plonger avec enthousiasme. La scène d’introduction, un exorcisme complètement déjanté, m’a bien fait rire et m’a donné beaucoup d’espoirs pour la suite….