Vu! Célibataire, mode d’emploi, de Christian Ditter.

21 janvier 2017

Vu! Célibataire, mode d’emploi, de Christian Ditter.

celibataire-mode-demploi

Voir sur Amazon

Il y a plusieurs façons d’être célibataire, des bonnes et des moins bonnes. Il y a Alice, qui ressent le besoin de faire un break avec son copain avec qui tout va bien pour se découvrir elle-même ; il y a aussi Meg, sa sœur, qui s’est consacrée corps et âme à sa carrière et décide à l’approche de la quarantaine de faire un bébé toute seule (ou presque) ; il y a encore Robin, la nouvelle collègue d’Alice, qui ne pense qu’à faire la fête et enchaîner les coups d’un soir ; ou Lucy, qui travaille sur un algorithme qui lui permettrait de trouver le partenaire idéal sur les sites de rencontres, et Tom, le propriétaire du bar en bas de chez elle, où elle vient profiter du wifi gratuit.

J’aime beaucoup Rebel Wilson, et elle est sans doute la raison principale qui m’a décidé à regarder ce film. Bon, la présence d’Alison Brie au casting, a aidé aussi, puisque j’aime beaucoup tous les acteurs de Community.

Le film en lui-même, adapté du roman de Liz Tuccillo, se veut une comédie romantique moderne. Il y a de l’amour et la quête de l’âme-sœur pour certains, mais il y a aussi le contre-pied et quelques moments drôles.

Rebel Wilson porte la partie trashouille du film, avec son physique assumé et son auto-dérision caractéristique. Elle accapare l’attention à chaque fois qu’elle est à l’écran et dynamise à plusieurs reprises des séquences plus traditionnelles. Heureusement, car en face on a une Leslie Mann qui se laisse jouer sans forcer (sauf sur sa voix aiguë et ses grimaces habituelles) et Dakota Johnson qui me laisse de marbre, d’autant plus que j’ai trouvé son personnage un peu gnangnan.

Alison Brie s’en sort très bien (je suis peut-être juste content de la voir dans un film), même si son rôle est étonnamment peu développé. En se basant sur l’affiche, on pourrait croire qu’elle fait partie de la même bande de copines que les autres, mais rien n’est moins vrai. Si elle est mise en avant dans le premier acte, elle disparaît peu à peu et c’est bien dommage, j’aurais aimé en voir plus d’elle.

Côté mâles, Anders Holm joue le beau-gosse de service qui enchaîne les conquêtes avant de réaliser la vanité de son mode de vie lorsqu’il tombe amoureux. Nicholas Braun est bon dans son rôle et Damon Wayans Jr. est fidèle à ce qu’on lui connait, avec un petit twist appréciable que je vous laisse découvrir.

Pendant une bonne partie du film, j’ai eu peur de voir l’ensemble chavirer vers la comédie romantique classique, avec ses conclusions faciles et son dénouement ultra-prévisible. Si ça avait été le cas, ça aurait été une grande déception, car on a besoin (en tout cas moi) de comédies romantiques différentes, où tout n’est pas niais et évident.

Célibataire mode d’emploi est plutôt une réussite. Le film n’est pas parfait, mais il est plutôt honnête. les acteurs sont bons (même quand ils ne se renouvellent pas) et l’histoire tient la route. Si vous cherchez une comédie sympathique pour une soirée détente, ça fera très bien l’affaire !

film-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *