Vu! Les Cerveaux, de Jared Hess.

1 avril 2017

Vu! Les Cerveaux, de Jared Hess.

les-cerveaux

Voir sur Amazon

David Ghantt est un gentil loser à la vie ennuyeuse. Convoyeur de fond, il en vient à rêver de se faire braquer pour ressentir un peu d’adrénaline. Alors qu’il est sur le point de se marier, Kelly, son ancienne collègue pour qui il avait le béguin, lui propose de braquer l’entreprise pour laquelle il travaille. Ce qui le décide de sauter le pas, plus encore que l’argent, c’est la promesse d’une cavale aux côtés de la jeune femme. Une fois qu’il a remis les 17 millions de dollars dérobés à son employeur à Kelly et ses complices, il est envoyé au Mexique avec la promesse de retrouvailles prochaines. Mais, bien sûr, ils n’ont aucune intention de lui donner sa part du butin.

Le film est inspiré d’une histoire vraie, celle de David Ghantt, qui est racontée dans les bonus du DVD, mais j’y reviendrai.

Clairement, dès le début, il apparaît clair que l’on n’assiste pas à une fidèle reconstitution d’une histoire peu banale et au fort potentiel. Non, nous sommes face à une comédie basique qui enchaîne les gags comme un mauvais film des frères Farrelly. Certains passages font sourire, portés par le charisme de loser de Zach Galifianakis et le charme comique de Kristen Wiig. Mais, très vite, le rythme s’alourdit jusqu’à étouffer le film et l’empêcher de trouver le ton juste.

S’il y a bien un truc qui m’énerve, c’est la présentation d’un film comme tiré d’une histoire vraie alors qu’elle a en fait été dénaturée jusqu’à devenir un simple scénario débile de plus dans un genre saturé d’histoires moyennes à l’humour médiocre.

David Ghantt a l’occasion de raconter son histoire (ou plutôt de la résumer en quelques minutes) dans les bonus du DVD. Et c’est, de loin, bien plus intéressant que le film ne parvient jamais à l’être. Mais plus encore qu’intéressant, c’est un matériel suffisant en soi. En fait, on se rend compte que les changements apportés à l’histoire, cette fameuse licence créative, sont au détriment de cette dernière et la dénature complètement sans rien apporter de plus au film.

On le comprend dès le début, les instigateurs de ce casse (parmi les plus importants de l’histoire des États-Unis) ne sont pas des génies. Mais les personnages sont caricaturés à un point où ils sont réduits à des imbéciles tout sauf crédibles.

J’avais espérer qu’avec un casting de spécialistes comme celui réuni ici, j’assisterai à un film de bien meilleure qualité. Mais Zach Galifianakis est sur-employé, Owen Wilson est sous-employé et Jason Sudeikis est les deux tour à tour. Seule Kristen Wiig tire un peu son épingle du jeu. Quoi que, Kate McKinnon est suffisamment étrange pour que son personnage en devienne presque intéressant.

Les Cerveaux est une comédie très (très) moyenne alors qu’avec les acteurs présents ça aurait dû être bien mieux. Il y a bien quelques moments, mais ils sont noyés dans un océan de médiocrité. Je ne vous conseille pas ce film, mais si vous n’en faite qu’à votre tête et décidez de vous faire votre propre avis, je vous invite à cliquer ci-dessous.

film-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *