Vu! Grace and Frankie, saison 1.

8 août 2018

Vu! Grace and Frankie, saison 1.

Grace and Frankie, saison 1

Voir sur Amazon

Grace et Frankie n’ont rien en commun, à part peut-être le fait qu’elles se côtoient depuis des décennies, leurs maris étant partenaires dans un cabinet d’avocats. Grace a récemment pris sa retraite après avoir dirigé une entreprise de produits de beauté. Elle est élégante, soucieuse de son image et des convenances. Frankie est beaucoup plus libre, artiste hippie, elle donne des cours de peinture à d’anciens détenus, fait attention à ce qu’elle mange, pratique le yoga et a peur des tremblements de terre.

Lorsque leurs maris leur annoncent qu’ils entretiennent une liaison depuis vingt ans et qu’ils désirent vivre leur amour au grand jour, Grace et Frankie deviennent colocataires par la force des choses et doivent apprendre à vivre ensemble.

J’avais entendu du bien de Grace and Frankie depuis quelques années, si bien que je me suis décidé à visionner cette série crée et produite, entre autres, par Marta Kauffman, que les moins jeunes d’entre vous connaissent comme étant l’une des créatrices d’une certaine sitcom sobrement intitulée Friends.

Grace and Frankie n’est pas l’histoire de jeunes trentenaires voisins de palier mais bien de deux hommes et deux femmes seniors. Le ton de la série est naturellement plus mûr et les préoccupations bien différentes.

L’angoisse de Grace de finir sa vie seule, la difficulté de Frankie à laisser partir Sol et les nouveaux types de problèmes de couple rencontrés par Robert et Sol, sans parler des enfants.

C’est d’ailleurs chez les enfants (adultes) que se trouve mon personnage préféré, Brianna, la fille aînée de Grace et Robert, interprétée par la fougueuse June Diane Raphael. C’est même, à mes yeux, l’actrice la plus naturelle de la série, pourtant portée par des poids lourds de la profession.

Jane Fonda s’en sort plutôt bien dans son rôle de Grace, mais son timing semble parfois un peu hésitant. Lily Tomlin joue l’exubérante Frankie, un personnage hautement sympathique, mais qui sonne parfois un peu faux.

Mais ce n’est rien à côté du duo composé par Sam Waterston et Martin Sheen. Concernant le premier, interprète de Sol, j’ai surtout du mal avec sa voix et son ton globalement mou. Concernant Martin Sheen, interprète de Robert, je le trouve profondément rigide, et je ne parle pas seulement de son personnage.

Malgré ça, les personnages principaux sont plutôt humains et touchants.

Brooklyn Decker, Ethan Embry, Baron Vaughn et Geoff Stults complètent le casting principale. Craig T. Nelson et Ernie Hudson (qui est très bon, d’ailleurs) ont un petit rôle.

Malgré les reproches que je peux faire au casting, cette première saison de treize épisodes est plutôt sympathique. Pas extraordinaire, loin de là, mais sympathique.

Je ne vais pas me jeter sur la suite immédiatement, mais je la regarderai sans doute dans quelques mois.

Grace and Frankie, à défaut d’être la sitcom du siècle, est une comédie plutôt originale, touchant au sujet largement inexploité des seniors. Si vous ne connaissez pas encore, je vous invite à y jeter un coup d’œil !

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *