Vu! Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, d’Alfonso Cuaron.

7 février 2018

Vu! Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, d’Alfonso Cuaron.

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban

Voir sur Amazon

Une nouvelle fois maltraité par les Dursley, Harry se rebelle en faisant gonfler Marge, la sœur de Vernon, puis s’enfuit. Il prend un bus magique, qui l’emmène au Leaky Cauldron. Il y retrouve Hermione et les Weasley, et apprend l’évasion d’Azkaban de Sirius Black, sorcier qui aurait trahi ses parents pour Voldemort. Supposant que Sirius Black va chercher à se venger d’Harry, Hogwarts est encadrée par des Dementors, les gardiens d’Azkaban, mais ceux-ci s’en prennent à Harry durant un match de Quidditch et manquent de le tuer. Alors que l’année touche à sa fin, des attaques mystérieuses se produisent dans l’enceinte de l’école, laissant penser que Sirius Black a réussi à s’y infiltrer.

C’est dingue ce qu’un simple changement de réalisateur peut apporter. Exit Chris Columbus, réalisateur des deux premier opus, remplacé par le talentueux Alfonso Cuaron. Le réalisateur mexicain parvient à installer une ambiance sombre et plus adulte dès les premières minutes.

Même la séquence chez les Dursley n’est pas insupportable. Mieux, elle devient sympathique. Les effets spéciaux sont beaucoup mieux travaillés et apportent au film au lieu de le desservir. Même le personnage de Dumbledore, que je surnommais le Gandalf Light, ne m’a pas paru rébarbatif. À noter que Michael Gambon a succédé à Richard Harris, décédé entre-temps.

Le film est également plus court d’un gros quart d’heure et bien plus noir que les précédents. Toujours est-il que je ne me suis pas ennuyer un instant. J’ai même apprécié une histoire intelligente, bien servie par un scénario qui, s’il est basé sur la même structure que les films précédents, est savamment mené.

L’addition au casting habituel d’acteurs de talent comme David Thewlis, Emma Thompson ou le formidable Gary Oldman, ne gâche rien, bien au contraire.

Daniel Radcliffe, Rupert Grint et, surtout, Emma Watson continuent de grandir et il est intéressant de les voir mûrir, dans leur personnage comme dans leur jeu.

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban est considéré par beaucoup de fans comme le meilleur film de la saga Harry Potter. Je ne sais pas encore s’il restera mon préféré, après tout il m’en encore cinq à voir, mais il restera celui qui m’a donné goût à cet univers. En tout cas, ce troisième volet des aventures du sorcier ado le plus célèbre du monde est de loin supérieur aux deux premiers. Faut-il accorder tout le crédit à Alfonso Cuaron ? Peut-être pas. Mais il n’y est pas pour rien non plus, c’est certain.

J’ai beaucoup aimé Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, qui lance pour de bon la saga à mes yeux, et j’ai maintenant hâte de voir la suite.

FacebooktwitterFacebooktwitter

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *