Vu! Jusqu’en Enfer, de Sam Raimi.

4 novembre 2016

Vu! Jusqu’en Enfer, de Sam Raimi.

jusquen-enfer

Voir sur Amazon

Christine est spécialiste de prêts immobiliers dans une banque californienne. Humaine et compréhensive, elle refuse néanmoins l’extension de crédit à une vieille femme afin de montrer à son patron qu’elle a l’étoffe pour endosser le poste de manager qu’elle brigue. La vieille femme se venge en lui jetant un sort, la Malédiction du Lamia, faisant de la vie de Christine un cauchemar. Grâce à l’aide d’un médium, elle va tout faire pour inverser le sort, sans quoi elle risque de se retrouver traînée jusqu’en enfer.

Je cherchais un bon film d’horreur. Vous savez, le genre que vous regardez au fond du lit, la couverture remontée devant les yeux, et qui vous empêche de dormir. J’ai donc, dans ma grande naïveté, consulté une liste des films les plus flippants de l’Histoire du Cinéma. Et Jusqu’en Enfer en faisait partie, plutôt bien classé, même.

Pas étonnant, je me suis dit, Sam Raimi s’étant initialement fait connaître grâce à sa trilogie Evil Dead, à l’instar d’un Peter Jackson avec Brain Dead. Il a ensuite réalisé des films plus « conventionnels », comme Mort ou Vif, Un Plan Simple ou la trilogie Spider-Man.

Jusqu’en Enfer marquait donc son retour à ce genre si particulier qui l’a révéler. Et je pensais (puisque je vous dis que je suis naïf) qu’il allait user de son expérience pour transcender le film d’horreur à petit budget et signer un classique.

Que nenni.

La première scène est vive, sombre et violente, et laisse de bons espoirs pour la suite du film. Mais la suite du film part dans tous les sens. s’appuie trop sur des tentatives d’effets comiques désuets. Même les scènes d’horreur ne font pas peur tant elles sont exagérées, à la limite du grotesque, voire même cartoonesques. Sans parler des ficelles grosses comme des tuyaux d’évacuation.

Allison Lohman s’en sort à peu près dans son rôle, tout comme Justin Long, même si ni l’un ni l’autre ne parvient vraiment à relever le niveau du film. Ajoutons au casting les présences de Lorna Raver, Dileep Rao, David Paymer ou Adriana Barraza.

Jusqu’en Enfer restera pour moi une grosse déception. Peut-être parce que je m’attendais à un film d’horreur qui fasse peur et non au délire d’un cinéaste qui avait peut-être besoin de lâcher un peu de lest après des productions plus sérieuses.

film-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *