Lu! Avec tes yeux, de Sire Cédric.

6 février 2016

Lu! Avec tes yeux, de Sire Cédric.

avec-tes-yeux

Voir sur Amazon

Webmaster trentenaire, Thomas souffre d’horribles cauchemars. Enfin, ça c’est quand il arrive à dormir. Il passe ses nuits à regarder des séries en discutant avec Fox sur IRC. Pour essayer de se soigner, il consulte un hypnotiseur, mais en plein milieu de la séance, il commence à avoir des visions étranges. Plus tard, sa vue se brouille à nouveau et il assiste à la torture d’une femme à travers les yeux du tueur. Et ce n’est que le début de sa descente en enfer !

Mon premier roman de Sire Cédric est le dernier en date. Je ne connaissais pas la plume de cet auteur au look Marilyn Mansonesque que plusieurs qualifient d’être le Stephen King français, mais j’en avais beaucoup entendu parler en bien depuis quelques temps.

Je suis rentré dans l’histoire très facilement grâce à l’écriture fluide de l’auteur, qui met en place ses personnages et ses situations de manières très visuelle. Les chapitres courts participent à installer un rythme qui ne s’essouffle pas des premières à la dernière page. On suit Thomas dans son périple, avec ses deux alliées de fortune tandis que l’ombre menaçante du prédateur plane au-dessus de lui.

Les protagonistes principaux ont tous un passé, des objectifs et des faiblesses, ce qui les humanise et permet de s’identifier, de s’attacher, voire d’entretenir le mystère. Ils évoluent tous durant le récit, se révélant au fur et à mesure de l’histoire. Histoire qui comporte quelques scènes assez hard, notamment celles où Thomas est témoin des agissements du tueur. Le déroulé est somme toute classique, mais comme il est globalement bien mené et que l’écriture est plaisante, je ne m’en plaindrais pas.

Je ne peux par contre pas m’empêcher de pinailler sur deux ou trois points de « l’enquête », notamment le point de départ, qui plonge Thomas dans la spirale. Il localise la victime avec beaucoup trop de facilité à mon goût. Et puis, qui irait en pleine nuit dans une maison isolée vérifier qu’une femme est bien en train de se faire massacrer par un psychopathe avant d’appeler la police ? Je comprends que ce soit nécessaire pour lancer l’histoire et, comme je le disais, je pinaille.

Car à côté de ça, Avec tes yeux remplit tout à fait le cahier des charges. Une histoire qui flirte avec le fantastique, des personnages complexes qui interagissent bien dans un ensemble fluide et maîtrisé. On a des rebondissements jusqu’à la dernière page, pour une fin bien amenée qui ponctue un roman prenant !

Puisque j’ai commencé par le dernier, mon prochain Sire Cédric sera sans doute le premier !

livre-disponible leo

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *