Lu! Sa Chose, de Gina Dimitri.

21 avril 2017

Lu! Sa Chose, de Gina Dimitri.

sa-chose

Voir sur Amazon

PSYCHO LOVE, c’est le site de rencontre des psychopathes, de ceux qui veulent aller plus loin qu’un simple rendez-vous galant, de ceux qui cherchent à repousser leurs limites. PSYCHO LOVE, la création d’Ethan Mauve, fait le buzz depuis sa mise en ligne et son succès auprès d’internautes en quête de sensations fortes. Alors quand Ethan Mauve disparaît, employés et admirateurs se lancent à sa recherche. Parmi eux se trouve Groseille, une jeune femme aussi socialement inapte que mystérieuse, bien déterminée à découvrir qui se cache derrière la disparation du PDG et le vol de données sensibles. Mais Groseille est-elle manipulatrice ou manipulée ?

J’ai découvert Gina Dimitri avec Une Ex, une histoire de manipulation et de vengeance entre humour noir et trash pour laquelle j’avais eu un coup de cœur. Alors évidemment, quand j’ai appris que Gina Dimitri sortait un nouveau roman, je me suis jeté dessus.

Les premières pages m’ont fait un peu peur. Pas tant le test pour savoir si je suis un psychopathe en amour (je n’ai pas besoin d’un test pour répondre à cette question), mais le cadre, la mise en place des personnages. J’ai craint que l’histoire ne soit trop semblable à celle de Une Ex, avec cette manipulation du lecteur par une narratrice aux tendances schizophrènes.

C’est à la fois le cas et pas du tout.

Il faut arriver à la fin de Sa Chose pour voir à quel point c’est un roman ambitieux. Et si l’ambition est une bonne chose, en règle générale, c’est également la cause d’une partie de ma légère déception. En terminant le livre, je me suis dit que j’aurais aimé que l’histoire soit plus à la hauteur de son ambition.

Ce n’est malheureusement pas le cas.

Le site PSYCHO LOVE, déjà, m’a fait penser à une version un peu gentillette de Hell.com. Sans compter que le concept, qui a un certain potentiel, n’est que très peu exploité. Le déroulement de l’enquête de Groseille m’a parfois semblé un peu rapide. Ceci dit, j’ai bien aimé les fausses pistes et les éléments, glissés au fil du récit, qui suggèrent qu’il nous manque toujours des éléments pour vraiment comprendre tout ce qui se passe.

Côté personnages, j’ai eu du mal avec certains, comme ce/cette Me Varan qui est un coup un « il », un coup un « elle », un coup les deux à la fois. C’est assez perturbant, d’autant plus qu’il n’y a pas de payoff. Groseille, par contre, est un personnage que je qualifierais de Dimitresque, une jeune femme aux antipodes de ce que l’on attendrait. Elle n’à que faire de son image ou du jugement des autres et n’hésite pas, ni à le dire, ni à en jouer.

L’écriture est globalement agréable et solide, même si j’ai regretté la surexploitation d’images trashs pas toujours nécessaires et une ponctuation parfois un peu aléatoire. J’aurais également aimé des chapitres plus courts, pour accentuer le rythme.

Il y a du bon et du moins bon dans Sa Chose. J’ai retrouvé l’esprit dérangé qui fait le succès de Gina Dimitri et sa capacité à balader le lecteur tout au long du récit. Mais j’ai aussi eu l’impression qu’elle en gardait sous le pied. Après avoir adoré Une Ex, Sa Chose me laisse un peu sur ma faim malgré un twist final relativement réussi (quoi qu’assez prévisible).

livre-disponible leo

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *