fbpx

Lu! Invasion, de Luke Rhinehart.

3 mai 2019
Invasion, de Luke Rhineheart
Voir sur Amazon

Des boules de poils intelligentes débarquent sur Terre. Venues d’un autre univers, elles n’ont d’autre but que de s’amuser. L’une d’entre elles, Louie, est adoptée par Billy Morton, un Américain moyen plein de bon sens. Quand les autorités décident de se saisir de ces bestioles, Billy et sa famille, échaudés par l’Amérique contemporaine où ils se sentent de moins en moins à l’aise, prennent la tangente : peut-être que, finalement, la sagesse n’est pas du côté du pouvoir politique, mais du côté de cette anarchie sympathique, de cette libération improbable que cette invasion apporte.

J’ai découvert Luke Rhinehart il y a déjà quelques temps. En fait, pour être tout à fait honnête, je devrais dire on m’a fait découvrir Luke Rhinehart il y a déjà quelques temps.

Vous connaissez l’histoire : une discussion somme toute anodine, et puis ah, tiens, tant que j’y pense, il y a ce roman qu’il faut absolument que tu lises, je suis sûr que tu adorerais !

Moi, un peu sceptique, comme toujours quand quelqu’un m’assure que je vais adorer quelque chose, ah ouais, c’est quoi ?

Très vite, l’Homme-Dé (puisque c’était de ce roman dont il s’agissait) m’a intrigué. À tel point que je me le suis procuré et que je l’ai lu. Et, effectivement, j’ai adoré.

Alors quand j’ai appris que les Éditions Aux Forges de Vulcain (si vous me suivez, vous savez que j’ai une affection particulière pour cette maison d’édition) sortaient le nouveau roman de Luke Rhinehart, je savais déjà que je le lirai.

Et quand j’ai découvert la quatrième de couverture, j’avais déjà un coup de cœur.

Après quelques chapitres, ce coup de cœur se confirmait.

Grâce au personnage de Billy, à la fois similaire et complètement différent de celui du narrateur dans l’Homme-Dé ; à ces boules de poils venus d’ailleurs, évidements ; à ce ton génialement décalé, qui m’a rappelé le don de l’absurde que maniait à merveille Douglas Adams ; à cette délicieuse subversivité qui se dégage du texte.

Malheureusement, des événements extérieurs m’ont empêchés (les salauds !) de dévorer Invasion. Mais même si mon rythme de lecture a été tronqué, même si l’histoire est parfois un peu longue en plus d’être délirante, j’ai adoré Invasion.

Du début jusqu’à sa fin particulière, qu’on peut qualifier, je pense, d’ouverte. Si ouverte, d’ailleurs, qu’elle pourrait déranger certains. Mais, plus j’y pense et plus je me dis qu’au-delà de la légère pointe de frustration que j’ai eu en refermant ce roman, elle est brillante.

Balivernes !

Si vous aimez les romans loufoques, les histoires fantasques et l’ironie, Invasion va vous faire rire tout en faisant passer un vrai message. En tout cas, ça confirme que j’aime beaucoup le style et l’humour de Luke Rhinehart !

PS : Les Forges, vous en avez d’autres, de lui, en réserve ?

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *