Vu! Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan.

20 septembre 2017

Vu! Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan.

Manchester by the Sea

Voir sur Amazon

Lee Chandler est un homme-à-tout-faire et gardien d’immeuble taciturne vivant seul à Quincy, Massachusetts. Lorsque son frère fait une crise cardiaque, Joe retourne dans sa ville natale de Manchester-by-the-sea. En s’occupant des formalités administratives, il découvre que son frère l’a nommé tuteur légal de son neveu adolescent, Patrick. Perdu et perturbé, Lee voit remonter les souvenirs difficiles des événements qui l’ont poussé à s’exiler.

Manchester by the Sea est un film indépendant américain présenté au festival de Sundance l’année dernière. Les droits ont aussitôt été rachetés par Amazon Studios, pour connaître un franc succès, à la fois au box-office, mais également aux yeux de la critique.

Puisque j’en ai entendu du bien, que j’aime beaucoup Casey Affleck, que j’apprécie Michelle Williams et que même Kyle Chandler ne m’est plus insupportable, je me suis dit que j’allais tenter le coup.

Le personnage de Lee est très réussi, cet homme en pénitence, détruit par la culpabilité et le chagrin, complètement perdu est interprété à merveille par un formidable Casey Affleck. Mention spéciale à toute la séquence dans le commissariat. Je me répète, j’adore cet acteur et le voir tenir un excellent premier rôle n’est pas une surprise, tant il a déjà enchaîné des prestations de grande qualité au cours de sa déjà riche carrière. Les multiples récompenses (dont l’Oscar du meilleur acteur) sont justifiées, son Lee Chandler est parfait.

Et heureusement.

L’histoire est bonne. Construite autour du deuil. Elle est simple, mais profonde et complexe, touchante et même intrigante. J’ai aimé le mélange du présent et des flashbacks, qui révèlent les pièces du puzzle psychologique peu à peu pour reconstruire le parcours torturé de Lee.

J’ai été curieux de comprendre ce qui avait amené Lee jusque-là. Par contre j’ai eu plus de mal à me projeter avec lui. Où aller maintenant ? Quelle décision prendre ? Avancer ou pas ? À vrai dire, peu m’importait.

Et ce n’est pas la faute des autres acteurs. Ils sont bons. les seconds-rôles. Kyle Chandler, que j’apprécie de plus en plus, joue Joe Chandler, et s’en sort très bien, pour le peu qu’il apparaît à l’écran. Il dégage une bienveillance sans être lisse. Michelle Chandler est elle aussi très bien, pour le peu qu’elle apparaît à l’écran (…), dans son rôle de Randi, l’ex-femme de Lee.

On voit également Gretchen Mol, C.J. Wilson, Kara Hayward, Anna Baryshnikov, Tate Donovan et même Matthew Broderick dans d’encore plus petits rôles. Le seul qui a un peu plus de temps d’écran, c’est Lucas Hedges, qui joue Patrick, le neveu de Lee. J’ai eu un peu de mal avec son personnage, avec lequel je n’ai pas connecté parce que, trop souvent, je ne parvenais pas à m’identifier à ses réactions.

Bon, pour otut vous dire, j’ai trouvé le film un peu long. Je sais qu’il faut prendre le temps d’installer la situation, de donner du contexte pour créer une ambiance, pour permettre et illustrer les évolutions éventuelles des différents personnages. Et j’apprécie. Mais j’ai quand même trouvé le film un peu long. En fait, je crois que ça aurait mieux marcher dans un roman, où les détails auraient pu être sublimés et la psychologie mise en avant.

À l’écran, ça nous donne beaucoup de scènes du quotidien, un peu brutes, comme c’est typique du cinéma dramatique indépendant américain. Ça ne m’a pas dérangé pendant la première heure et quelques, puis ça a commencé à me lasser (j’ai eu du mal à apprécier tout l’impact et la puissance de certaines séquences), sans être non plus tout à fait ennuyeux (merci Casey !)

Manchester by the Sea a énormément de qualités, je ne le nierai pas. C’est une histoire poignante racontée par un réalisateur investi (il a également écrit le scénario, pour lequel il a décroché l’Oscar) et interprétée par de très bons acteurs. On sent que tout le monde est impliqué, qu’ils essaient de donner une âme à ce film. Ils y parviennent, parfois, mais pas tout du long à mes yeux. Il m’a manqué quelque chose.

Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé Manchester by the Sea, mais je peux dire que je n’ai pas adoré. De la même veine et sur le même thème, j’avais préféré Another Earth, qui m’avait lui captivé du début à la fin.

Au final, je suis mitigé au final. Si vous aimez les drames psychologiques intimistes, ça risque de vous plaire. Et même si, comme, vous n’avez pas un coup de cœur, vous aurez au moins vu le meilleur rôle de Casey Affleck.

Rien que ça, le film vaut le coup d’œil.

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *