Vu! Modern Family, saison 6.

11 janvier 2017

Vu! Modern Family, saison 6.

modern-family-s6

Voir sur Amazon

Difficile de faire un résumé de cette sixième saison. Il se passe plein de choses (Alex qui doit choisir dans quelle université elle ira l’an prochain ; les rapports ambigus entre Haley et Andy ; l’arrivée de nouveaux voisins pour Phil et Claire ; les projets de Mitchell et Cameron) mais il n’y a pas vraiment de trame majeure qui se dégage.

Ceci dit, mon visionnage a été tronqué par une coupure Internet de près de deux mois (j’en profite pour remercier mon ancien opérateur pour sa compétence et sa réactivité…) et forcément, ça affecte sans doute cette impression.

Bon, de toute façon, le manque de direction globale dans une sitcom est secondaire. Si tant est qu’on ait des personnages capables de porter le show par eux-mêmes. Et c’est le cas ici. La dynamique entre chacun est excellente, comme d’habitude et on a vraiment l’impression de regarder évoluer une vraie famille. Une famille large et complexe. Et terriblement attachante.

Oui, on pourrait dire que les personnages sont stéréotypés mais ils sont surtout sacrément humains et il est si facile de s’identifier à eux. On pourrait aussi dire que, parfois, certains acteurs cabotinent, notamment Ty Burrell dans son rôle de Phil. Chaque saison, il y a un personnage qui m’agace un peu, et cette année c’est lui (alors que c’est sans doute un de mes préférés habituellement). Mais malgré tout, chaque acteur maîtrise son personnage sur le bout des doigts et ça se ressent.

À partir de là, il suffit de trouver des situations dans lesquelles les mettre en scène et le reste se fait presque de lui-même. Rien d’extraordinaire, pas de grands rebondissements ou changements majeurs. Tout juste quelques guest-stars bien placées de temps en temps pour pimenter l’ensemble. Les scénaristes restent dans ce qui fait la force de Modern Family depuis des années, à savoir l’exploitation du quotidien.

En cela, le format mockumentary est parfait car il permet de se placer comme spectateurs de leur vie, et d’utiliser les interviews pour rentrer dans leur tête. Notons quand même que ça n’empêche pas la créativité, preuve en est l’épisode 16, où tout se passe sur l’ordinateur de Claire.

Si tous les épisodes ne sont pas grandioses, plusieurs sont très bons et aucun n’est mauvais. Cette sixième saison est dans la continuité des précédentes, de qualité. Toujours rafraîchissante grâce à sa simplicité et l’alchimie entre ses personnages, Modern Family s’est imposé comme une des rares valeurs sûrs en terme de sitcom. Pourvu que ça dure !

serie-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *