Vu! Mr. Nobody, de Jaco Van Dormael.

16 avril 2016

Vu! Mr. Nobody, de Jaco Van Dormael.

mr-nobody

Voir sur Amazon

Nemo Nobody célèbre son 118ème anniversaire. Nous sommes en 2092 et il est le dernier homme mortel sur la planète. Face à son psychiatre, il essaie de faire de l’ordre dans ses souvenirs et se rappeler de son passé. Puis, interrogé par un journaliste, il raconte ses différentes vies, tandis que le monde vote pour savoir s’il doit être maintenu en vie ou si l’on doit le laisser mourir.

Ça fait six ans que Mr. Nobody est sorti et six ans que je me dis qu’il faut que je le voie. J’adore Jared Leto, mais il n’avait, jusque-là, pas été un argument suffisant pour me décider à plonger dans 2h30 d’un film contemplatif. J’ai enfin pris le temps de regarder ce film, dont j’avais entendu beaucoup de bonnes choses.

Près de  15 ans après le Huitième Jour, le réalisateur belge nous revient avec une histoire originale, entre science-fiction et philosophie. Le thème central du film sont les choix. Les choix que nous faisons et qui conditionnent notre existence. Entre futur et passé, on suit tour à tour un Nemo à 9 ans, au moment de la séparation de ses parents, et qui doit choisir s’il suivra sa mère ou restera avec son père ; Nemo à 15 ans, qui a d’un côté suivi sa mère et de l’autre est resté aux côtés de son père ; Nemo à 34 ans, qui est marié à Élise, une femme dépressive, parallèlement il est marié à Jeanne, a tout pour être heureux mais se sent dépérir, ou alors il cherche à retrouver Anna, son amour d’adolescence ; et, bien sûr, Nemo à 118 ans, qui se joue des paradoxes de son récit.

Vous suivez ?

Mr. Nobody est un film doté d’une intrigue complexe, c’est le moins qu’on puisse dire. Il est facile de se perdre entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. D’ailleurs, y a-t-il une histoire vraie parmi celles racontées par le personnage ? Est-ce important ? Tout n’est que choix et les conséquences de ces mêmes choix.

Ce qui est certain, c’est que les différentes possibilités sont inégales. Certaines sont intéressantes (Nemo en professeur pour une émission de télé), d’autres sont poétiques (la relation entre Nemo et Anna) ou futuristes (le voyage sur Mars), quand d’autres encore sont répétitives (la plupart des scènes avec Élise adulte). Le rythme du film en est évidemment impacté, tantôt rapide tantôt lent.

Dans le rôle titre, Jared Leto démontre une nouvelle fois son talent et sa capacité d’interpréter différents personnages. Il est la pièce centrale du film et nous fait vivre des émotions variées, suivant les situations dans lesquelles il se trouve. Mais il n’est pas tout seul et est parfaitement secondé par Toby Regbo, qui joue Nemo adolescent et s’en sort très bien également. Notamment sa relation avec Anna, interprétée à l’âge de 15 ans par Juno Temple qui, si je ne l’apprécie pas particulièrement, livre une performance sincère. Diane Kruger, qui joue Anna adulte, m’aura moins convaincu, mais m’aura moins agacé que Sarah Polley, qui joue une Élise adulte en perpétuelle dépression (sans doute les séquences du film que j’ai le moins aimé). Citons également Linh Dan Pham en Jeanne adulte, Natasha Little et Rhys Ifans dans le rôle des parents de Nemo, Thomas Byrne en Nemo à 9 ans, Allan Corduner en psychiatre complètement tatoué, Daniel Mays en journaliste, Audrey Giacomini en Jeanne à 15 ans, ou encore une apparition remarquée de Pascal Duquenne.

Mr. Nobody n’est pas de ces films qui font l’unanimité, certains adoreront quand d’autres détesteront ou abandonneront en route. Mais une chose est sûre, on ne peut pas nier sa richesse. Si les thèmes abordés se retrouvent dans d’autres films (L’Effet Papillon, Pile et Face, L’Étrange Histoire de Benjamin Button), leur traitement ici a le mérite de créer des histoires intéressantes, visuelles et pleines d’émotions.

Mr. Nobody est une œuvre particulière, qui ne laissera pas indifférent. Le mieux, c’est encore de vous faire votre propre opinion.

film-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *