Vu! Mr. Wolff, de Gavin O’Connor.

28 juillet 2017

Vu! Mr. Wolff, de Gavin O’Connor.

Mr. Wolff

Voir sur Amazon

Après le diagnostique de son autisme, les parents de Christian ont la possibilité de placer leur garçon dans un centre dirigé par un spécialiste des troubles mentaux de l’enfant. Sa mère est pour lui offrir la chance de se développer dans un environnement adapté à sa condition mais son père, militaire, refuse. Il décide de guérir Christian à la dure et le former pour la vie. Devenu adulte, Christian Wolff est un comptable de génie travaillant essentiellement pour des groupes criminels et recherché par Raymond King, directeur de la branche des crimes économiques du Trésor américain proche de la retraite, qui soupçonne le Comptable d’une tuerie dans la planque d’une famille de la mafia italienne et missionne une analyste de le démasquer. En voulant se faire oublier, Christian accepte un contrat qui va mettre ses sécurités en péril.

J’avoue qu’avant de mettre ce film, je n’avais aucune idée de ce dont il parlait. Quand je le peux, j’aime autant en savoir le moins possible sur un film. Ça m’évite d’avoir trop d’attentes.

Tout ce que je savais, à part l’affiche sombre montrant un Ben Affleck armé qui annonce un thriller d’action, c’était le reste du casting, composé d’acteurs d’expérience et d’une actrice que j’apprécie tout particulièrement.

Autant que dire que j’ai été surpris, agréablement, par le fait que le personnage principal soit autiste. Ça change un peu, en tout cas dans ce genre. Après, on ne va pas se mentir, l’autisme n’est pas le thème central du film et le sujet est tout juste traité en surface, principalement pour situer la personnalité de Christian.

Sur ce point, Ben Affleck se révèle un choix un peu bancal. Le charisme désabusé qui le desservait dans Live by Night lui va ici plutôt bien. Le seul problème, c’est que dès qu’il n’accentue pas l’autisme de son personnage, comme dans les scènes de désensibilisation, il redevient banal. Sans être mauvais, il n’est pas mieux que moyen. En fait, il ressemble un peu à un amalgame hasardeux entre Will Hunting et Jason Bourne, l’autisme chronique en plus. Le rôle aurait été parfait pour son pote Matt Damon.

Anna Kendrick, est quant à elle toujours très juste. Il faut dire que le rôle de Dana est parfait pour elle. Elle sait être naturellement charmante, attachante, vulnérable et forte quand nécessaire et sait se rendre importante à l’image.

Et que dire du reste du casting ? On a des acteurs expérimentés et des stars montantes, bien connues des amateurs de séries.

J.K. Simmons n’est plus à présenter. Le rôle de Ray King n’est pas très développé mais semble taillé sur mesure pour lui et il parvient à en tirer le maximum. Jon Bernthal monte petit à petit dans mon estime. Il m’agaçait dans The Walking Dead, mais il m’a conquis dans la saison 2 de Daredevil. Il confirme ici, avec une prestation très solide. Malheureusement, son rôle est un poil trop évident.

Jeffrey Tambor s’en sort mieux que John Lithgow dans le peu de scènes où ils apparaissent, tandis que Cynthia Addai-Robinson a l’occasion d’en montrer un peu plus que dans Arrow.

Côté réalisation, c’est plutôt du bon boulot, ce qui n’est pas tout à fait une surprise. Gavin O’Connor est un réalisateur généralement investi. De lui, j’avais beaucoup aimé Warrior, qui fonctionnait très bien malgré ses évidences. J’avais par contre trouvé Jane Got a Gun plus commun.

Mr. Wolff est dans cette lignée, un film moyen habillé comme un très bon film. Le casting est là, il y a des personnages et des scènes d’action dans l’ensemble réussies. La prestation en demi-teinte de Ben Affleck et le scénario un peu fainéant par endroits m’empêchent de parler de réussite.

Si vous êtes fans de thrillers d’action et/ou de Ben Affleck, vous devriez y trouver votre compte et passer un moment sympathique. Mais ne vous attendez pas au film de l’année.

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *