Vu! Parks and Recreation, saison 1.

2 décembre 2016

Vu! Parks and Recreation, saison 1.

parks-and-recreation-s1

Voir sur Amazon

Leslie Knope est la directive adjoint du service des Parks and Recreation de la petite ville de Pawnee, dans l’Indiana. Appliquée et impliquée, elle fait son travail avec un enthousiasme débordant, contrairement au reste de ses collègues. Quand une habitante l’interpelle à un conseil municipal concernant la fosse dans laquelle son petit copain s’est cassé les deux jambes, Leslie monte un comité pour transformer la zone abandonnée en parc.

Créée par Greg Daniels, Parks and Recreation devait être un spin-off de The Office. C’est finalement une création indépendante, mais qui ne devrait pas dépayser les fans de The Office. Leslie Knope ressemble d’ailleurs un peu à Michael Scott, si on y réfléchit bien. On retrouve la formule générale, des personnages simples mais attachants, des interviews en aparté et des situations souvent cocasses.

La force de la série réside évidemment dans ses personnages. Amy Poelher est parfaite en Leslie Knope. Enthousiaste et naïve mais pas écervelée, elle est le moteur du groupe. À ses côtés, Aziz Ansari joue Tom Haverford, second de Leslie, dragueur invétéré et je-m’en-foutiste professionnel. Son ton pince sans-rire fonctionne à merveille, comme toujours. Rashida Jones, toute en simplicité, complète le trio principal dans le rôle d’Ann Perkis, l’infirmière qui est à l’origine du comité pour la création du parc.

Paul Schneider, Nick Offerman, Chris Pratt et Aubrey Plaza sont très bons dans les rôles secondaires et chacun a le temps de développer son personnage et de jouer avec.

Tout comme The Office (encore une fois), cette première saison de Parks and Recreation est courte (6 épisodes) mais parvient très facilement à mettre en place son univers. Dès le pilote, je connaissais les personnages, leur dynamique et leurs motivations. Et j’ai très envie de poursuivre l’aventure. La seule raison qui fait que je n’ai pas encore dévoré les 7 saisons que comptabilisent la série, c’est qu’elle est difficile à trouver en VOST. C’est fort dommage, car après cette première saison, je dirais qu’elle gagne à être reconnue.

serie-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *