Vu! Suicide Squad, de David Ayer.

16 décembre 2016

Vu! Suicide Squad, de David Ayer.

suicide-squad

Voir sur Amazon

Après la mort de Superman, le gouvernement américain craint l’apparition d’un nouveau méta-humain qui pourrait être une menace insurmontable. Pour pallier à cette éventualité, Amanda Walker propose le projet Task Force X, et l’utilisation de super criminels pour combattre une telle menace. Le gouvernement n’est pas très enthousiaste, mais une démonstration de l’Enchanteresse, un être mythique qui s’est emparé du corps d’une archéologue, June Moon, et que Walker contrôle, suffit à les convaincre. Elle recrute donc, un à un, les criminels les plus dangereux, de Deadshot à Harley Queen, en passant par Killer Croc, El Diablo, et d’autres. Et peut immédiatement les mettre à l’œuvre pour combattre une menace importante.

J’ai attendu sa sortie en DVD pour voir Suicide Squad. Et heureusement. J’avais entendu les critiques après la sortie ciné, même si j’avais fait de mon mieux pour ne pas y faire trop attention, mais j’avais aussi entendu celles, très sévères, sur Batman vs Superman, alors j’avais encore un peu d’espoir. Mais pas beaucoup.

Déjà, le fait que David Ayer soit en charge du projet n’est pas rassurant. Je n’arrive pas à me rappeler si j’avais aimé End of Watch (je crois que oui) mais je sais qu’aucun de ses autres films ne m’ont convaincu.

Suicide Squad commence très mal. De la présentation stéréotypée des personnages à la mise en place très moyenne d’intrigue au mieux moyenne, le ton est rapidement donné. La prestation de Margot Robbie en Harley Quinn fait un peu passer la pilule avec son personnage haut en couleur, même si elle s’embourbe graduellement dans un cabotinage redondant.

Will Smith. Que dire sur Will Smith ? J’aime beaucoup cet acteur, capable de produire d’excellentes prestations dans de très bons films. Mais là, il agit comme un trou noir, avalant toute la matière pour la faire disparaître. Je ne suis pas un spécialiste des comics et je n’ai aucun problème avec le fait qu’un personnage de film ne reflète pas tout à fait celui qu’il adapte. Mais quand j’ai su que Will Smith jouait dans Suicide Squad, j’ai tout de suite su que c’était une très mauvaise idée.

Le film n’a pas besoin de cet argument pour vendre et le statut de l’acteur ne peut être qu’un boulet à la production, empêchant le film d’être ce qu’il aurait mérité d’être, à savoir un énorme bordel violent, osé et jouissif.

J’avais mes doutes également concernant Jared Leto. C’est un acteur que j’adore depuis très longtemps. J’avais confiance en lui pour faire de son mieux, mais passer après Heath Ledger était très risqué. Et, au final, cette nouvelle incarnation du Joker paie peut-être aussi du manque d’ambition du film. Le personnage est très coloré, parfois bruyant, mais globalement assez plat (ouais, je sais, ça fait bizarre de dire ça du Joker). Par contre, malgré sa surmédiatisation avant la sortie du film, je ne suis pas déçu qu’il n’apparaisse que peu à l’écran. Au contraire, même, je trouve que c’est une excellente chose, ça évite une indigestion qui aurait été inévitable.

Laissons ce Suicide Squad être l’échec de Will Smith et David Ayer. Harley Quinn est sauvable (elle devrait d’ailleurs avoir un spin-off à son nom) et même le Joker est rattrapable (si tant est qu’un réalisateur ait assez de poids pour lui donner l’envergure qu’il mérite). Abandonné les autres.

Un mot sur le reste du casting ? Insignifiant.

Tous les personnages secondaires sont soit employés comme de vulgaires faire-valoir (cf l’ensemble de la Task Force X excepté Deadshot et Harley) soit participent activement à rendre le film encore plus mauvais (cf l’Enchanteresse).

Il y avait une formidable opportunité de marquer les esprits et de lâcher les chevaux, de réaliser un film audacieux, interdit aux moins de 16 ou 18 ans, certes, mais à très fort potentiel néanmoins (un film avec des méchants, quoi). Au lieu de quoi on nous sert un film consensuel, mou et prévisible qui ferait presque passer les Petits Champions pour un film edgy.

Alors que DC voulait concurrencer Marvel avec un univers cinématographique sombre, sérieux et de qualité, ce (seulement) troisième film me laisse penser que ça ne sera pas possible s’il n’y a pas une grande remise en question de la direction à prendre.

Suicide Squad est un énorme gâchis. La dream-team de Super Villains se révèle un ensemble très moyen de méchants plus ou moins génériques, en tout cas pas charismatiques. J’ai trouvé les deux heures très longues et j’ai eu hâte qu’on en finisse. J’ai même eu l’impression d’être à nouveau devant l’effroyable Batman & Robin de Joel Schumacher.

Je ne peux pas décemment vous conseiller de regarder Suicide Squad, mais si vous souhaitez vous faire votre propre opinion (ce qui est toujours une bonne chose), cliquez là-dessous !

film-disponible-leo-rutra

FacebooktwitterFacebooktwitter

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *