Vu! GLOW, saison 2.
Séries TV / 11 septembre 2018

Vu! GLOW, saison 2. Toute l’équipe de GLOW s’applique pour les enregistrements de l’émission. Et, rapidement, leurs efforts paient puisque les filles commencent à être reconnues en dehors du studio. Tandis que Debbie accumule les casquettes et s’impose comme productrice, Ruth voit son rôle diminuer et, pire, alors qu’elle pensait avoir une opportunité de faire valoir ses talents, elle pourrait causer la fin prématurée de la série. Si la première saison était une introduction à l’univers coloré, excentrique et un brin désordonné de GLOW, cette nouvelle saison s’inscrit dans la lignée. Les bases sont déjà posés, avec une galerie de personnages secondaires attachants, comme une espèce de marque de fabrique de Jenji Kohan et son équipe. Mais, comme dans Orange is the New Black, il y a un petit soucis avec le personnage principal. Ici, il n’est pas question de Piper mais du duo Debbie/Ruth. La première, jouée par Betty Gilpin, est à la fois profonde, car elle touche à des sujets sensibles (les difficultés d’être mère ; les efforts qu’une femme doit faire pour s’imposer dans un domaine dominé par les hommes…) et profondément agaçante car elle cède beaucoup trop à la facilité, ce qui affaibli son personnage. Ruth,…

Vu! GLOW, saison 1.
Séries TV / 11 juillet 2017

Vu! GLOW, saison 1. Ruth Wilder est une actrice au chômage qui enchaîne les auditions en quête d’un rôle d’envergure. Lorsqu’elle se voit proposer un casting cherchant des femmes non-conventionnelles, elle tente sa chance. Elle débarque dans un gymnase désaffecté et découvre qu’il s’agit d’une émission de catch féminin montée par un jeune producteur et un réalisateur de séries B has been. Initialement rejetée des premières sélections, Ruth gagne sa place grâce à l’intervention de Debbie, sa meilleure amie et ancienne vedette de soap-opera, qui vient d’apprendre que Ruth a couché avec son mari. Avant d’être une série créée par Liz Flahive et Carly Mensch et produite par une certaine Jenji Kohan, GLOW était une vraie émission de catch féminin diffusée aux États-Unis diffusée au milieu des années 80. GLOW est un acronyme pour Gorgeous Ladies of Wrestling, que l’on pourrait traduire par les Superbes Dames du Catch. Même si le scénario est fictif, il reprend un certain nombre d’éléments de l’histoire réelle de cette fédération de catch 100% féminine. Notamment la présence aux sélections de femmes (plus de 500 dans la vraie vie) sans aucune expérience dans le milieu, particulier s’il en est, du catch. Cette série originale Netflix est…

Vu! Community, saison 6.
Séries TV / 31 mars 2017

Vu! Community, saison 6. Après les multiples problèmes rencontrés par Greendale, Dean Pelton décide d’engager Frankie Dart pour l’aider à redresser la barre. Elle se joint évidemment au comité pour Sauver Greendale, au grand désarroi de Jeff, Britta, Annie, Abed et Chang (enfin, je suis pas sûr que Chang voit la différence). Après que Dean Pelton soit rendu accroc à un système de réalité virtuelle hors de prix, Jeff traque son inventeur, Elroy Patashnik, qui, après quelques hésitations, se joint aussi à la bande. Community est une sitcom qui gardera une place spéciale pour moi, tant j’ai adoré les premières saisons, avec ses personnages atypiques et son humour décalé. Les premières saisons, je précise. Car les dernières saisons, après les départs de Chevy Chase (Pierce) pendant la quatrième saison, de Donald Glover (Troy) à la fin de la même saison et de Yvette Nicole Brown (Shirley) après la saison 5 (elle apparaît dans le premier et le dernier épisode de cette sixième saison), n’ont jamais su recréer le rythme et l’humour des débuts. Après la cinquième saison, NBC avait décidé d’annuler Community malgré le soutien des fans qui attendaient une sixième saison (et un film) comme on leur avait promis dans un…

Vu! Célibataire, mode d’emploi, de Christian Ditter.
Films / 21 janvier 2017

Vu! Célibataire, mode d’emploi, de Christian Ditter. Il y a plusieurs façons d’être célibataire, des bonnes et des moins bonnes. Il y a Alice, qui ressent le besoin de faire un break avec son copain avec qui tout va bien pour se découvrir elle-même ; il y a aussi Meg, sa sœur, qui s’est consacrée corps et âme à sa carrière et décide à l’approche de la quarantaine de faire un bébé toute seule (ou presque) ; il y a encore Robin, la nouvelle collègue d’Alice, qui ne pense qu’à faire la fête et enchaîner les coups d’un soir ; ou Lucy, qui travaille sur un algorithme qui lui permettrait de trouver le partenaire idéal sur les sites de rencontres, et Tom, le propriétaire du bar en bas de chez elle, où elle vient profiter du wifi gratuit. J’aime beaucoup Rebel Wilson, et elle est sans doute la raison principale qui m’a décidé à regarder ce film. Bon, la présence d’Alison Brie au casting, a aidé aussi, puisque j’aime beaucoup tous les acteurs de Community. Le film en lui-même, adapté du roman de Liz Tuccillo, se veut une comédie romantique moderne. Il y a de l’amour et la quête de…

Vu! Get Hard, de Etan Cohen.
Films / 27 mars 2016

Vu! Get Hard, de Etan Cohen. James King (Will Ferrell) est un riche gérant de fonds de pension, en passe de devenir associé dans sa compagnie et d’épouser Alissa (Alison Brie), la fille super canon de son patron. Mais, du jour au lendemain, il est arrêté pour malversations financière et condamné à une lourde peine de prison. Le juge lui donne 30 jours pour régler ses affaires et James en profite pour demander à Darnell (Kevin Hart), un Noir qui travaille au service voiturier de son immeuble, pour le préparer à la vie en prison. Pour sa première réalisation, Etan Cohen (à ne pas confondre avec Ethan Coen), nous présente un film potentiellement très drôle, en s’appuyant sur le duo Will Ferrell-Kevin Hart et un sujet borderline. Plus connu comme scénariste (Idiocracy, Tonnerre sous les Tropiques, Madagascar 2 et Men in Black 3), Etan Cohen ne parvient pas à faire décoller son film. La raison majeure de cet échec est que Get Hard n’est pas vraiment drôle. Il y a bien des tentatives de blagues (tendancieuses, même), des situations cocasses, mais si certaines prêtent à sourire plus que d’autres, à aucun moment, on est pris d’un fou rire incontrôlable. Les…

Vu! Community, saison 5.
Séries TV / 3 mai 2015

Vu! Community, saison 5. Community fait partie, depuis plusieurs années déjà, de ces sitcoms sur lesquelles on peut compter. Dès la géniale première saison, il y avait quelque chose de spécial dans ce collège communautaire. Bien sûr, avec le temps et l’enchaînement des épisodes, les personnages se sont quelque peu stéréotypés. Heureusement, il n’est pas rare qu’un épisode soit sur un thème différent et complètement déjanté. Une partie de paintball qui part en vrille, un lancer de dé qui ouvre une fracture dans la réalité spatio-temporelle et crée des univers parallèles, un Halloween cauchemardesque, un épisode tout en dessin animé ou même d’autres encore. Community est, à tort ou à raison, une série créative, qui n’a pas peur d’oser. Et que dire du casting ? Je ne vais pas tous les citer, mais bien préciser combien chacun des acteurs qui jouent dans la série, et chacun des personnages qu’ils interprètent, apporte sa pièce à l’édifice. Pour cette cinquième saison, Chevy Chase ne reprend pas son rôle de Pierce Hawthorne, et un autre personnage va abandonner ses camarades à leur triste sort. Mais ne vous en fait pas, chaque départ sera compensé et si l’on peut se sentir désolé de ne…