Vu! Moi, Tonya, de Craig Gillespie.
Films / 14 septembre 2018

Vu! Moi, Tonya, de Craig Gillespie. À quatre ans déjà, la petite Tonya Harding montre des dispositions au patinage et est placée sous la houlette d’une coach réputée. Autoritaire et très sévère, LaVona Harding pousse la petite Tonya fort et loin, la retirant rapidement de l’école pour qu’elle se consacre à son sport à plein temps. À quinze ans, Tonya rencontre Jeff, son futur mari. Peu après leur mariage, il se montre violent et ils finissent par se séparer, avant de se remettre ensemble, de se séparer à nouveau et de reproduire le cycle. Sur la glace, Tonya est la première femme à réussir un triple axels en compétition. Se sentant persécutée par les juges, Tonya Harding décide de changer de coach sur un coup de tête avant les qualifications pour Albertville en 1992. Mais au lieu de lui permettre de franchir un nouveau palier, ce changement la perturbe et elle manque les J.O. Devenue serveuse, Tonya se remet avec Jeff, pensant laisser le patinage derrière elle pour de bon. Mais à l’annonce de nouvelles olympiades dès 1994, Tonya est convaincue par son ancienne coach de tenter sa chance. Lors de ses entraînements à Portland, Tonya reçoit des menaces de mort….

Vu! Tammy, de Ben Falcone.
Films / 30 août 2017

Vu! Tammy, de Ben Falcone. Après avoir percuté un cerf sur la route de son travail, Tammy arrive en retard au fast-food où elle travaille. Renvoyée par son patron, elle rentre chez elle comme elle peut pour trouver son mari en train de cuisiner un repas romantique à la voisine, avec qui elle le soupçonne d’avoir une liaison. Elle quitte la maison pour se rendre chez sa mère, plus bas dans la rue et exige qu’elle lui prête sa voiture pour pouvoir quitter la ville. Sa mère refuse, mais sa grand-mère lui propose sa propre voiture, si Tammy l’emmène avec elle. Après une courte négociation, Tammy accepte et part en direction des chutes du Niagara avec sa grand-mère. Leur voyage ne sera évidemment pas de tout repos. Je savais parfaitement à quoi m’attendre en mettant cette comédie, trouvée sur Netflix. Melissa McCarthy n’est pas mon actrice comique préférée, notamment à cause de son style tout sauf subtile, mais j’avais envie d’un film pas prise de tête, assez court et devant lequel je pouvais m’assoupir sans scrupules (je ne me suis pas assoupi, finalement). Je n’ai rien contre les gros mots, mais je ne suis pas particulièrement fan des séquences comiques…

Vu! Spy de Paul Feig.
Films / 24 novembre 2015

Vu! Spy de Paul Feig. Bradley Fine (Jude Law) est un des meilleurs espions de la CIA. Sa mission, empêcher Rayna Boyanov (Rose Byrne) de vendre des armes nucléaires. Mais tout ne se passe pas comme prévu et c’est Susan Cooper (Melissa McCarthy), son analyste, qui doit aller sur le terrain en infiltration. Après Mes Meilleures Amies et Les Flingueuses, deux bonnes comédies, Paul Feig nous revient avec cette comédie sur fond d’espionnage. Je ne vais pas tourner autour du pot, je suis très déçu. Je m’attendais à une comédie légère, drôle. Au final, ce n’est pas le film qui est léger, mais le scénario. Le contenu est peu original et peine à nous arracher un sourire. Spy confirme également une impression que j’avais déjà eue pendant Les Flingueuses, à savoir que Melissa McCarthy est bien meilleure en second rôle qu’en tête d’affiche. À ses côtés, Jude Law fait du Jude Law, pas mauvais sans être vraiment bon, et Jason Statham joue un espion à la limite du ridicule, bien loin de ses habituels personnages. Rose Byrne confirme qu’elle est une bonne actrice, mais celle qui tire son épingle du jeu, c’est Miranda Hart, avec son personnage décalé. Trop long (2…

Vu! Cet été-là, de Nat Faxon et Jim Rash.
Films / 28 mars 2015

Vu! Cet été-là, de Nat Faxon et Jim Rash. Duncan (Liam James) est un adolescent introverti. Il part en vacances dans une ville balnéaire de Cape Cod avec sa mère (Toni Collette) et le petit ami de cette dernière (Steve Carell), avec qui il ne s’entend pas. Duncan va découvrir un tout nouveau monde grâce à Owen (Sam Rockwell), qui travaille dans un parc aquatique. Grâce à ce mentor, il va s’ouvrir comme il ne l’aurait jamais pensée possible. Après avoir bossé ensemble sur le scénario de The Descendants, Jim Rash et Nat Faxon nous livrent un film très agréable sur le thème pourtant éculé de l’adolescence. On se met facilement dans la peau de Duncan pour vivre avec lui « Cet été-là ». Le casting est superbe, avec un Steve Carell en beau-père difficile, Toni Collette en mère faible, Sam Rockwell en mentor, mais également Maya Rudolph, Amanda Peet ou Allison Janney en voisine déjantée et d’autres encore. Bon moment garanti!