Vu! Rampart, de Oren Moverman.
Films / 29 juin 2016

Vu! Rampart, de Oren Moverman. Nous sommes à Los Angeles, en 1999. Dave Brown est l’archétype du flic old school. Surnommé Date Rape en raison du meurtre d’un violeur en série que la légende lui prête, il est agressif et violent, n’hésite pas à sortir sa matraque ni à tremper dans des affaires douteuses. Quand un automobiliste percute sa voiture de fonction pendant sa ronde journalière, puis essaie de s’enfuir, Dave le rattrape et le passe à tabac. La scène est filmée par un passant et relance le débat omniprésent de la violence policière, largement médiatisée dans l’affaire Rampart. Sur la sellette, Dave Brown fait ce qu’il peut pour s’en sortir. Réalisé par Oren Moverman d’après une histoire signée James Ellroy, Rampart est inspiré en partie par le scandale Rampart, qui a secoué une partie de la police anti-gang de Los Angeles au début des années 2000. Mais contrairement à Training Day, Crash ou The Shield, le film ne s’inspire pas de faits précis mais plutôt d’une ambiance générale. Woody Harrelson campe le personnage principal et apparaît dans toutes les scènes. Comme souvent (pour ne pas dire toujours), il capture l’attention avec une interprétation bluffante. Il alterne avec brio les émotions, passant…

Vu! Donnie Brasco de Mike Newell.
Films / 14 juillet 2015

Vu! Donnie Brasco de Mike Newell. L’agent spécial Joseph Pistone (Johnny Depp) est chargé d’infiltrer la famille Bonanno de la mafia new-yorkaise. Sa porte d’entrée dans la famille est un lieutenant modeste surnommé Lefty (Al Pacino). Une relation particulière va naître entre les deux hommes, entre espoirs et trahisons. Adapté de la véritable histoire de Joseph Pistone, le film raconte comment sa mission lui est montée à la tête, les risques qu’il a pris et les répercussions sur sa vie, aussi bien professionnelle que personnelle et familiale. Se déroulant à la fin des années 70, Donnie Brasco ressemble à un vieux film de mafia. Le scénario étant dicté par les faits (certains passages ont été modifié, mais Joseph Pistone a écrit que le film était fidèle à son histoire à 90%), le film est moins spectaculaire qu’une production hollywoodienne standard. Et pourtant il n’a pas à rougir comparé à beaucoup de films qui sont sortis avant et depuis. Son authenticité lui confère même un statut très spécial. À côté des performances de Johnny Depp et Al Pacino, on retrouve au casting des habitués des films du genre, comme Michael Madsen, Bruno Kirby ou James Russo. On retrouve également Tim Blake…