fbpx
Vu! Isn’t it Romantic, de Todd Strauss-Schulson.
Films / 13 mars 2019

Natalie, une architecte australienne vivant à New York, ne croit plus ni en l’amour ni en elle. Ce manque de confiance l’empêche d’évoluer dans son travail mais également de profiter pleinement de sa vie. Alors qu’elle prend le métro, elle est attaquée par un voleur qui tente de lui arracher son sac et, en se défendant, elle se cogne la tête. Elle se réveille dans un magnifique hôpital aux côté d’un docteur extrêmement sexy. Rapidement, elle réalise que tout est trop parfait pour être réel : elle est coincée dans une comédie romantique, le genre de film qu’elle déteste plus que tout. J’aime bien Rebel Wilson. Elle est différente, elle est sympathique, elle n’a pas peur de prendre des risques. J’aime bien Adam DeVine, également, déjà croisé dans Modern Family, notamment. Donc quand j’ai vu ce film débarquer sur Netflix, je me suis dit que ça pouvait être une comédie sympa, qui se moque des romcoms. Le ton est très vite donné, les comédies romantiques sont truffés de mensonges, irréalistes, pas crédibles etc… J’adhérais avec le message. Quand le personnage de Natalie se retrouve coincé dans une comédie romantique, ça devient presque drôle de la voir lutter contre les différentes manifestations…

Vu! GLOW, saison 2.
Séries TV / 11 septembre 2018

Vu! GLOW, saison 2. Toute l’équipe de GLOW s’applique pour les enregistrements de l’émission. Et, rapidement, leurs efforts paient puisque les filles commencent à être reconnues en dehors du studio. Tandis que Debbie accumule les casquettes et s’impose comme productrice, Ruth voit son rôle diminuer et, pire, alors qu’elle pensait avoir une opportunité de faire valoir ses talents, elle pourrait causer la fin prématurée de la série. Si la première saison était une introduction à l’univers coloré, excentrique et un brin désordonné de GLOW, cette nouvelle saison s’inscrit dans la lignée. Les bases sont déjà posés, avec une galerie de personnages secondaires attachants, comme une espèce de marque de fabrique de Jenji Kohan et son équipe. Mais, comme dans Orange is the New Black, il y a un petit soucis avec le personnage principal. Ici, il n’est pas question de Piper mais du duo Debbie/Ruth. La première, jouée par Betty Gilpin, est à la fois profonde, car elle touche à des sujets sensibles (les difficultés d’être mère ; les efforts qu’une femme doit faire pour s’imposer dans un domaine dominé par les hommes…) et profondément agaçante car elle cède beaucoup trop à la facilité, ce qui affaibli son personnage. Ruth,…

Vu! GLOW, saison 1.
Séries TV / 11 juillet 2017

Vu! GLOW, saison 1. Ruth Wilder est une actrice au chômage qui enchaîne les auditions en quête d’un rôle d’envergure. Lorsqu’elle se voit proposer un casting cherchant des femmes non-conventionnelles, elle tente sa chance. Elle débarque dans un gymnase désaffecté et découvre qu’il s’agit d’une émission de catch féminin montée par un jeune producteur et un réalisateur de séries B has been. Initialement rejetée des premières sélections, Ruth gagne sa place grâce à l’intervention de Debbie, sa meilleure amie et ancienne vedette de soap-opera, qui vient d’apprendre que Ruth a couché avec son mari. Avant d’être une série créée par Liz Flahive et Carly Mensch et produite par une certaine Jenji Kohan, GLOW était une vraie émission de catch féminin diffusée aux États-Unis diffusée au milieu des années 80. GLOW est un acronyme pour Gorgeous Ladies of Wrestling, que l’on pourrait traduire par les Superbes Dames du Catch. Même si le scénario est fictif, il reprend un certain nombre d’éléments de l’histoire réelle de cette fédération de catch 100% féminine. Notamment la présence aux sélections de femmes (plus de 500 dans la vraie vie) sans aucune expérience dans le milieu, particulier s’il en est, du catch. Cette série originale Netflix est…