Vu! Avicii : True Stories.
Documentaires / 5 mai 2018

Vu! Avicii : True Stories. En 2006, Tim Bergling est un jeune suédois passionné de musique qui poste des remix de chansons et des compositions sur le forum du DJ Laidback Luke. Il est rapidement repéré par un producteur qui voit en lui un fort potentiel et est déterminé à en faire une future superstar. Rapidement, les performances s’enchaînent, les plus grands artistes font appel à lui pour qu’il fasse des remix, puis pour collaborer sur ses albums. À travers le témoignage de proches et de Tim Bergling lui-même, le documentaire réalisé par Levan Tsikurishvili suit le DJ superstar pendant dix ans, aux travers de ses succès, de son art, de ses problèmes de santé, de ses angoisses et de l’annonce de sa retraite. Il y a une quinzaine de jours, mon flux d’information a été noyé sous la nouvelle de la mort d’Avicii, un DJ suédois de 28 ans apparemment super connu. J’ai eu une période musique électronique durant mon adolescence, mais je n’en écoute plus depuis. J’ai même beaucoup de mal avec la musique électronique commerciale. Aussi, le nom Avicii ne m’évoquait rien de particulier et je n’étais même pas sûr d’avoir entendu ses titres. Mais puisque tout le…

Vu! André, The Giant.
Documentaires / 17 avril 2018

Vu! André, The Giant. C’est assez étrange de se dire qu’une des premières grande star du catch était un français et qu’il est, encore à ce jour, considéré comme une légende Outre-Atlantique et si rarement évoqué en France. Bon, il faut dire que le catch ne jouit pas particulièrement d’une bonne image en France. Pour ma part, j’ai toujours été intrigué par le catch. Par ces hommes adultes qui se pavanent en slip en faisant (plus ou moins bien) semblant de se battre. Aujourd’hui encore, cet univers me fascine. La plupart du temps, ce sont des chorégraphie mettant en valeur des monstres de physique ou des athlètes capables de réaliser des prises spectaculaires, qui prennent des risques et se font mal (car même si c’est faux, la douleur est réelle) pour divertir le public, le tout sur fond d’histoires souvent basiques et circonstancielles. Mais, parfois, il y a des moments grandioses (je pèse mes mots) et, dans ces moments-là, le catch devient quelque chose de magique, qui génère des émotions extraordinaires. Dans ces moments-là, le catch est une discipline, un art. Je pourrais citer le moment où, après leur combat à NXT Takeover : War Games, Aleister Black prononce le nom…