Vu! Creed : l’Héritage de Rocky Balboa, de Ryan Coogler.
Films / 1 juillet 2016

Vu! Creed : l’Héritage de Rocky Balboa, de Ryan Coogler. À la fin des années 90, Adonis Johnson est un jeune noir bagarreur enfermé dans un centre correctionnel pour jeunes à Los Angeles. Sa mère est morte quand il était jeune et son père avant même sa naissance. Il est recueilli par la femme de son père, la légende de la boxe Apollo Creed, qui l’élève comme son fils et lui offre une vie à laquelle il n’aurait jamais pu prétendre. Dix-sept ans plus tard, Donnie Johnson concilie les combats de boxe à Tijuana avec un travail stable dans un bureau. Mais son rêve est de devenir boxeur professionnel, malgré les mises en garde de sa mère. Il essaie de se faire entraîner à la Delphi Boxing Academy, la salle de son père mais est rejeté car jugé pas prêt. Il part donc pour Philadelphie et traque Rocky Balboa, l’ancien rival devenu ami intime de son père et le pousse à l’entraîner. Après des débuts hésitants, une relation forte s’installera entre l’ancien champion et l’héritier de Creed. Creed avait tout pour échouer. Déjà parce que Ryan Coogler est un jeune réalisateur et scénariste et qu’il s’attaque à un mythe du cinéma américain. Mais…

Vu! La Rage au Ventre, d’Antoine Fuqua.
Films / 23 mars 2016

Vu! La Rage au Ventre, d’Antoine Fuqua. Billy Hope (Jake Gyllenhaal) est un boxeur de 43 ans, invaincu et multiple champion. Après une victoire difficile, Maureen (Rachel McAdams), sa femme, lui demande de prendre son temps avant son prochain combat, inquiète par tous les coups encaissés. Il s’apprête à refuser un contrat de plusieurs dizaines de millions de dollars quand il est frappé par un événement tragique. Surviennent ensuite d’importants problèmes d’argent qui vont causer la perte de Billy. Du jour au lendemain, le champion millionnaire va se transformer en ange déchu en quête de rédemption. J’attendais beaucoup de ce film. J’ai vu et apprécié plusieurs des films d’Antoine Fuqua (Un Tueur pour Cible, Training Day, Les Larmes du Soleil, Le Roi Arthur, et même Shooter ou La Chute de la Maison Blanche) et Jake Gyllenhaal est un acteur qui m’a beaucoup impressionné dernièrement dans des films comme Prisoners, Enemy ou Night Call. Je ne suis pas un grand fan de boxe, mais peu importe. Un bon réalisateur, une paire de bons acteurs et ça devrait suffire, non ? Non. Le début du film, en plein combat, annonce de bonnes choses. Sauf que très, très rapidement, l’intrigue semble forcée. Le réalisateur ne prend…