Vu! Girlfriend’s Day, de Michael Stephenson.
Films / 6 janvier 2018

Vu! Girlfriend’s Day, de Michael Stephenson. Dans une ville où les écrivains de cartes de vœux sont célébrés comme des stars de cinéma, Ray était le roi de la romance et détenteur du record des ventes pendant trois années d’affilée. En manque d’inspiration depuis son divorce, il est viré par son patron et peine à remonter la pente. Mais lorsque le maire décide de créer une nouvelle fête, Girlfriend’s Day, et lance un concours ouvert à l’intention des écrivains de cartes de vœux, c’est l’occasion pour Ray de renouer avec la gloire. Avec son affiche de film noir et son casting mené par Bob Odenkirk, Girlfriend’s Day a de quoi susciter la curiosité. Si vous aimez le personnage de Saul Goodman et que vous avez Netflix, il y a fort à parier que vous êtes tombé sur cette production originale du site au N rouge. Et avec une durée de seulement 1h10 (moins le générique de fin), ça n’engage pas à grand-chose. C’est en tout cas ce que je me suis dit. Il y a pas mal de chose à dire sur ce Girlfriend’s Day. Et pas beaucoup en même temps. J’apprécie beaucoup Bob Odenkirk. Pour son rôle dans Breaking…