Vu! Warcraft : le Commencement, de Duncan Jones.
Films / 23 octobre 2016

Vu! Warcraft : le Commencement, de Duncan Jones. Lorsque Draenor, leur monde, se meurt, le sorcier Gul’dan unifie les différents clans orcs au sein de la Horde. Grâce à la magie du Fel, il ouvre un portail vers Azeroth. Voyant les villages pillés, Sir Lothar, le commandant des troupes de Hurlevent, demande l’aide du Gardien. Parallèlement, le roi Wrynn mène une troupe en terre orc avec Garona, une hybride orc faite prisonnière. Warcraft, c’est avant tout une série de jeux vidéos dans un univers fantasy. Il y a longtemps (avant que ça ne devienne un des MMORPG les plus populaires du monde), j’avais passé quelques heures à créer des armées pour combattre l’envahisseur. Depuis sa première version dans les années 90, Warcraft est devenue une marque, déclinée en jeux de plateaux, de rôle, en mangas, comics, romans et donc, tout naturellement, en film. Je ne dirais pas que j’attendais beaucoup de ce blockbuster annoncé, n’étant pas un inconditionnel de la franchise, mais j’étais curieux. Avec son univers fantasy et sa légion de fans, Warcraft avait tout pour s’imposer dans un genre trop peu représenté sérieusement au cinéma (Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit mis à part). Pourtant, dès les premières minutes, il apparaît évident…

Vu! Batman v Superman : l’Aube de la Justice, de Zack Snyder.
Films / 2 avril 2016

Vu! Batman v Superman : l’Aube de la Justice, de Zack Snyder. Suite au combat entre Superman et le Général Zod, Batman va se dresser sur le chemin de l’homme à la cape rouge, inquiet par les pouvoirs du kryptonien, qu’une partie de la population a érigé au rang divin. Difficile de résumer l’intrigue de ce film autrement que comme la rencontre entre deux des super-héros les plus populaires de l’histoire. L’intrigue est surtout un prétexte pour faire s’affronter les gardiens de Gotham et de Metropolis. Elle peut même sembler un peu légère par moments (ce qui n’a pas échappé aux critiques). J’ai regretté que le film débute par une énième scène du meurtre des parents de Bruce Wayne. Certes, la scène est très bien filmée, avec un effet accentué par la 3D, mais en tant que fan du Dark Knight, je l’ai trouvée redondante. Q’importe, puisqu’on enchaîne avec l’arrivée de Bruce Wayne adulte (il a un drôle d’air de ressemblance avec le gars qui jouait dans le navet Daredevil, non ?) à Metropolis pendant la bataille entre Superman et Zod (à la fin de Man of Steel). Le chaos ambiant est parfaitement capté, plus impressionnant encore vu du sol. Le ton est…