Vu! The IT Crowd, saison 2.
Séries TV / 14 août 2018

Vu! The IT Crowd, saison 2. Lorsque Deynholm Reynholm, le PDG de Reynholm Industries, apprend que les autorités sont dans l’immeuble et désirent le voir en rapport avec des malversations financières, il n’hésite pas, ouvre la fenêtre et se jette dans le vide. Son décès tragique semble sonner le glas du département informatique, mais c’est sans compter le retour inopiné de Douglas Reynholm, son héritier, qui reprend les rênes de l’entreprise. Amoureux de Jen, il essaie par tous les moyens de la mettre dans son lit. Pendant ce temps-là, Roy et Moss passent le temps comme ils peuvent, avec plus ou moins de succès. Ayant beaucoup aimé la première saison de cette sitcom britannique aussi drôle que particulièrement décalée, j’ai poursuivi avec sa deuxième saison. L’épisode d’ouverture, la Soirée Gay, est sans conteste mon épisode préféré de la série. Ça commence comme n’importe quel autre épisode de la série, avec une intrigue bizarre, qui prend place dans la cave qui sert de bureau au département informatique de Deynholm Industries. Puis il y a cette soirée gay, cette comédie musicale outrageusement ridicule et on se demande où ils veulent en venir. Et, enfin, il y a l’entracte. Je n’en dirais pas…

Vu! The IT Crowd, saison 1.
Séries TV / 8 juin 2018

Vu! The IT Crowd, saison 1. Roy et Moss constituent à eux deux l’équipe du service informatique du siège de la Reynholm Industries, grande entreprise dont l’activité est… un mystère. Roy et Moss ont leurs bureaux au sous-sol, à l’écart, et sont considérés comme des pestiférés nécessaires. Roy essaie par tous les moyens de draguer les filles de l’étage quand Moss, timide maladif, se satisfait pleinement de cet état de cause. Leur équilibre est perturbé par l’arrivée de Jen, qui a menti sur son CV, et notamment ses compétences informatiques, pour se faire embaucher comme responsable de la communication entre le service informatique et le reste de l’entreprise. Un ami m’avait parlé de The IT Crowd voilà un certain nombre d’années, déjà, mais je n’avais pas encore pris le temps de regarder la série. En la voyant apparaître dans mes suggestions Netflix, je me suis dis que c’était le moment où jamais. Après la première scène mettant en scène Jen et Denholm, je me suis dit : « hum, ça a peut-être beaucoup vieilli, en fait… » mais puisque j’ai pour principe de terminer, au moins, le premier épisode avant d’abandonner une série, j’ai terminé le premier épisode. Et, au fil des…

Vu! The Cloverfield Paradox, de Julius Onah.
Films / 23 février 2018

Vu! The Cloverfield Paradox, de Julius Onah. En 2028, une crise énergétique majeure touche la planète. Tous les espoirs de l’humanité sont placés dans une mission spatiale visant à tester un accélérateur de particules qui, s’il marchait, pourrait être la clef d’une production infinie et gratuite d’énergie. À bord de la station spatiale Cloverfield, l’équipe, dont chaque membre est issu d’un pays différent, fait de son mieux pour faire fonctionner l’accélérateur de particules, sans oublier la lourde pression qui pèse sur leurs épaules. Après deux années infructueuses, un nouveau test semble enfin donner les résultats attendus, jusqu’à une surchauffe qui touche toute la station. L’équipe se concentre sur la restauration des systèmes principaux, avant de se rendre compte que la Terre a disparu. J’ai adoré Cloverfield. À tel point que j’ai revu le film à plusieurs reprises et qu’il reste un de mes chouchous. Quand 10, Cloverfield Lane est sorti un peu moins de dix ans plus tard, j’en attendais beaucoup. Et je n’ai pas été déçu. Ni par le film ne par le concept d’imbriquer plusieurs histoires indépendantes appartenant au même univers. En apprenant qu’un troisième film sortait sur Netflix, j’en ai salivé. Malheureusement, j’ai vite compris que ce…

Vu! Mascots, de Christopher Guest.
Films / 1 novembre 2016

Vu! Mascots, de Christopher Guest. Comme chaque année, les meilleures mascottes amateurs du monde entier se retrouvent pour tenter de remporter le prestigieux Gold Fluffy Award de la World Mascot Association. Les différents participants nous racontent leur passion, leur vision du mascoting et nous entraînent dans les coulisses de cet événement majeur de leur discipline. Production originale Netflix, Mascots est un mockumentary écrit (avec Jim Piddock) et réalisé par Christopher Guest. On y retrouve un casting composé de têtes qui seront familières pour ceux qui suivent les séries américaines. Le ton est immédiatement donné avec le couple formé par le génial Zach Woods et Sarah Baker. Ils s’accordent parfaitement, lui avec son visage naturellement crispé et elle avec ses faux-airs de Melissa McCarthy et passent leur temps à s’envoyer des piques avec une attitude passive-agressive. Parker Posey joue une danseuse expérimentale délurée, accompagnée de sa soeur,  jouée par Susan Yeagley ; Chris O’Dowd est le Fist, une mascotte de hockey rebelle ; Tom Bennett est venu spécialement d’Angleterre, avec son père (Jim Piddock) et sa femme (Kerry Godliman) où il représente la troisième génération de Sid le Hérisson ; Christopher Moynihan est une mascotte de plombier pour une petite université de Californie. Ed Begley Jr et Jane…