Vu! Wonder Woman, de Patty Jenkins.
Films / 21 novembre 2017

Vu! Wonder Woman, de Patty Jenkins. À son bureau du musée du Louvre, Diana Prince reçoit un courrier de Bruce Wayne, une vieille photo d’elle posant aux côtés de Steve Trevor et ses amis pendant la Première Guerre mondiale. Diana se remémore alors son enfance sur l’île de Themyscira, son éducation en tant que fille de la reine Hippolyte, le mode de vie des Amazones, leur histoire, et l’arrivée de Steve Trevor, un espion américain, sur l’île. Diana décide de s’émanciper de l’autorité de sa mère et repartir avec Trevor. La jeune femme voit en la guerre l’œuvre d’Arès, l’ennemi juré des Amazones, et est déterminée à le détruire pour rétablir la paix. Dans les tranchées, Diana se fait passer pour la secrétaire de Trevor pour ne pas attirer l’attention mais se fait vite remarquer par ses exploits extraordinaires sur les champs de bataille. Elle traque le général Ludendorff, persuadée qu’il est la réincarnation d’Arès. C’est amusant de constater comment certains personnages fictifs ont marqué la culture générale (la fameuse). Marvel est sans aucun doute la marque de comics la plus connue, la plus populaire du monde. Mais les super-héros les plus charismatiques sont probablement chez DC Comics. Je fais…

Vu! Comancheria, de David Mackenzie.
Films / 7 février 2017

Vu! Comancheria, de David Mackenzie. Toby et Tanner Howard enchaînent les braquages dans les succursales d’une banque texane. Après la mort de leur mère, Toby a demandé l’aide de Tanner, tout juste sorti de prison, pour rassembler une somme d’argent qui éviterait la saisie de la maison familiale. Mais les raisons profondes qui motivent les deux frères sont bien différentes et le tempérament volatile de Tanner va bientôt les mettre en danger. Dans le même temps, Marcus Hamilton, un Texas Ranger très proche de la retraite, décide d’arrêter les braqueurs avec son adjoint. La première chose qui frappe, en regarde l’affiche de Comancheria, c’est la ressemblance avec celle de Sicario. Et si l’on n’assiste pas là à un film de Denis Villeneuve, le lien de parenté existe tout de même puisque c’est Taylor Sheridan, acteur cantonné aux petits rôles secondaire dans quelques séries, qui signe le scénario. À la réalisation, on retrouve le britannique David Mackenzie, à qui l’on doit déjà le particulier Perfect Sense et le très bon film de prison Les Poings Contre les Murs. Il troque ici le huis-clos de l’univers carcéral contre les paysages arides du Texas, tout en gardant la notion de famille au centre de son…

Vu! Star Trek Beyond, de Justin Lin.
Films / 17 janvier 2017

Vu! Star Trek Beyond, de Justin Lin. Le Capitaine Kirk est ambassadeur honoraire pour faire signer un traité de paix entre deux peuples ennemis. En guise d’offrande, il présente un artefact qui était jadis un des composants d’une arme puissante. Mais au lieu d’apaiser les tensions, ce cadeau ne fait qu’envenimer la situation et toute l’assemblée se rue sur Kirk, qui est téléporté d’urgence sur l’Enterprise. L’équipage arrive à la station Yorktown et Kirk se voit proposer un poste de vice-amiral. Son anniversaire approche et il sera alors plus vieux que son père décédé. Il songe sérieusement à accepter le poste, mais un petit vaisseau en détresse aborde la station. Kalara, son occupante, a tout juste échappé à une attaque dans la nébuleuse voisine, mais elle a dû laisser son équipage sur une planète inhospitalière. Kirk rassemble son équipe et lance l’USS Enterprise vers l’inconnu. Le titre français, Sans Limites, ne montre pas grand chose d’autre que la pauvreté des distributeurs français (ou peu importe qui choisi de changer les titres originaux). Beyond, Au-delà, lui sied bien mieux. Et c’est bien là un des thèmes récurrents de ce nouvel opus de la franchise, qui célébrait en 2016 ses cinquante ans. Beyond,…

Vu! Les Survivants, de Craig Zobel.
Films / 15 mai 2016

Vu! Les Survivants, de Craig Zobel. Ann (Margot Robbie) se croit seule au monde. Elle vit avec son chien dans une vallée recluse, mystérieusement épargnée par les retombées radioactives qui polluent les environs. Son quotidien est chamboulé quand elle croise la route de John Loomis (Chiwetel Ejiofor), un scientifique devenu vagabond par la force des choses. Ensemble, ils vont décider de reconstruire une vie. Jusqu’à ce que l’arrivée de Caleb (Chris Pine) remettent leur équilibre en question. Adaptation cinématographique du roman homonyme de Robert C. O’Brien, Les Survivants (Z For Zachariah) est l’œuvre de Craig Zobel, à qui l’on doit déjà Compliance, un honnête film indépendant sur la manipulation et le pouvoir de l’autorité. Le début est très classique, avec le personnage d’Ann en quête de ressources dans sa combinaison anti-radiations. Puis elle rentre chez elle, se lave et se frotte, avant de manger, seule avec son chien, puis de se coucher. Son quotidien est routinier et plein de solitude, à l’exception de son compagnon à quatre pattes. Lorsqu’elle découvre John Loomis, elle est d’abord méfiante, mais il s’empoisonne bêtement et elle doit s’occuper de lui. Ce qui crée des liens entre deux personnages que tout oppose. Elle est une toute jeune…

Vu! Comment tuer son boss 2 de Sean Anders.
Films / 30 juin 2015

Vu! Comment tuer son boss 2 (Horrible Bosses 2) de Sean Anders. Suite du film du même nom, on retrouve nos trois héros qui décident de se lancer à leur compte. Mais plus de patron ne veut pas dire plus d’emmerdes. Et le trio va très rapidement l’apprendre à ses dépends. Sean Anders succède à Seth Gordon à la réalisation, puisque ce dernier se consacre à l’adaptation cinéma du jeu Uncharted. Mieux connu pour ses scénarios (We’re the Millers, Dumb et Dumber to), Sean Anders reprend donc les manettes après avoir réalisé Sex Drive ou Crazy Dad. Et il s’en sort avec les honneurs. On retrouve une grande partie du casting du premier, avec Jason Bateman, Charlie Day et Jason Sudeikis en tête, mais également Jamie Foxx dans son rôle de conseiller criminel, Jennifer Aniston en dentiste nymphomane, Kevin Spacey ou Lindsay Sloane, auxquels s’ajoutent les nouveaux venus que sont Christoph Waltz et Chris Pine. L’histoire surfe sur le même principe que « Comment tuer son boss ? » et malgré les efforts des scénaristes, n’apporte pas grand-chose à cette suite. C’est farfelu par moment, prévisible par d’autres. Je n’ai pas été choqué par la violence de certaines blagues, mais je n’ai…