Vu! Disjointed, Première Partie.
Séries TV / 10 avril 2018

Vu! Disjointed, Première Partie. Ruth est une activiste qui lutte depuis des décennies pour, entre autres, la légalisation du cannabis. Dès que la loi le lui permet, elle ouvre son dispensaire à Los Angeles, avec son fils, Travis, fraîchement diplômé en management d’entreprise, et une équipe de jeunes employés motivés. Elle dispense son message, essayant d’aider les gens autour d’elle grâce au cannabis, en s’immisçant de temps en temps de la vie de ses employés, tandis que Travis cherche à développer l’activité. Créée par Chuck Lorre, cette série Netflix sortie il y a quelques mois, avait de quoi enthousiasmer. Imaginez un peu, du Two and a Half Men mélangé à du Big Bang Theory dans l’univers plein de possibilités du cannabis. Quand on connaît le goût des références et du politiquement incorrect de Chuck Lorre, ça donne envie, non ? Le premier épisode est plutôt sympa. Il permet de poser les personnages et le ton sobrement aventureux de la série. Mais, rapidement, ça devient du grand n’importe quoi. Il y a plusieurs raisons à ça. Premièrement, le cannabis est présenté dans Disjointed presque comme une plante aux vertus magiques, capable de régler tous les problèmes du monde en quelques bouffées….

Vu! The Big Bang Theory, saison 3.
Séries TV / 16 septembre 2016

Vu! The Big Bang Theory, saison 3. Après plusieurs mois passé au Pôle Nord pour leurs expériences, notre quatuor de scientifiques rentre enfin en Californie. Ses valises même pas posées, Leonard va voir Penny. Elle l’embrasse. Et tout l’équilibre du petit groupe va s’en trouver chamboulé. Sheldon doit composer avec un nouveau paramètre, Howard est jaloux, et Raj ne peut plus parler. La relation entre Leonard (Johnny Galecki) et Penny (Kaley Cuoco) est le fil rouge de cette saison. J’ai aimé le dynamisme nouveau que cette relation insuffle au groupe. Par contre, j’ai été déçu par plusieurs scènes qui sentaient beaucoup trop le réchauffé, comme par exemple celle du « Je t’aime…….Merci » qui est vue, revue et sans surprises. Leonard n’est pas le seul à avoir une petite amie durant cette saison. Howard (Simon Helberg) entame une relation avec Bernadette (Melissa Rauch), une collègue de Penny et scientifique également. Elle ajoute une présence féminine nécessaire, pour épauler la trop seule Penny. Par contre, étrangement, elle est omniprésente dans quelques épisodes pour ensuite disparaître sans trop que ce soit clairement bien établi. C’était déjà le cas de temps en temps, dans Two and a Half Men, l’autre série culte de Chuck Lorre….

Vu! Two and a Half Men, saison 12.
Séries TV / 27 avril 2016

Vu! Two and a Half Men, saison 12. Cette douzième et ultime saison est centrée autour du désir de paternité de Walden (Ashton Kutcher). N’arrivant pas à adopter d’enfant en tant que milliardaire célibataire, Walden décide de demander Alan (Jon Cryer) de l’épouser pour faciliter les procédures. Ils sont alors suivis par Mrs McMartin (Maggie Lawson), une assistante sociale qui doit déterminer s’ils sont aptes à élever Louis (Edan Alexander). Évidemment, elle aura bien des surprises aux côtés du couple. Pour cette dernière saison de la série créée par Chuck Lorre, on observe un retour aux sources. Comme aux débuts de la série, les épisodes tournent autour d’un couple improbable essayant d’élever un enfant. Bien sûr, le personnage de Walden est loin de celui de Charlie. Ce n’est pas un problème pour les scénaristes. Les blagues tendancieuses et les situations embarrassantes s’enchaînent sur un rythme soutenu. Mais même si l’on apprécie les références et autres suggestions politiquement incorrects qui ont fait le succès de la sitcom, le cœur n’y est plus vraiment. Les épisodes semblent forcés et si la trame principale est plutôt cohérente, l’ensemble est, comme lors des dernières saisons, un peu décousu. Ashton Kutcher aura eu le mérite de prendre le…

Vu! The Big Bang Theory, saison 2.
Séries TV / 3 avril 2016

Vu! The Big Bang Theory, saison 2. « Our whole universe was in a hot dense state…. » Le rendez-vous en Leonard et Penny ne se passe pas si bien et le couple annoncé ne se forme pas, créant un malaise entre les deux, qui sera heureusement, (sitcom oblige) vite résolu. Si le personnage de Sheldon est étoffé, mettant l’accent sur ses différentes obsessions et son inaptitude sociale, Howard et Raj sont globalement fidèles à eux-mêmes. La seconde saison de la série créée par Chuck Lorre et Bill Prady est dans la continuité de la première. Les personnages sont bien posés et leurs relations sont dynamiques, créant des situations drôles et diversifiée. Les épisodes s’enchaînent avec plaisir, avec quelques évolutions intéressantes concernant l’histoire. Mais The Big Bang Theory est une sitcom et l’histoire n’est que prétexte pour les clarifications toujours très pointues de Sheldon, ainsi que ses mimiques faciales. Il s’est facilement imposé comme mon préféré, grâce à ses interactions avec les autres personnages. Jim Parsons est excellent dans son rôle, tellement qu’il m’est compliqué de l’imaginer dans un autre. La relation entre Leonard et Penny était au centre de la première saison, elle passe un peu au second plan dans celle-ci. Un peu…

Vu! The Big Bang Theory, saison 1.
Séries TV / 24 février 2016

Vu! The Big Bang Theory, saison 1. Leonard (Johnny Galecki) est un physicien expérimental qui vit en collocation avec Sheldon (Jim Parsons), un physicien théoricien. Geeks complets, ils passent beaucoup de temps avec leurs amis Howard (Simon Helberg), obsédé par le sexe opposé et Raj (Kunal Nayyar), timide maladif avec les filles. Leur routine est perturbée par l’arrivée sur leur palier de Penny (Kaley Cuoco), une jolie serveuse aux aspirations artistiques sur laquelle Leonard craque immédiatement. Ça fait des années que j’entends parler de cette sitcom mais je n’ai commencé à la regarder que très récemment. Un peu comme l’autre sitcom de Chuck Lorre, Two and a half men, que j’avais commencé alors qu’elle en était à sa huitième saison. Dès le premier épisode, on sent la patte de Chuck Lorre sur la série, puis, très vite, émergent les personnalités atypiques de Leonard et surtout Sheldon, complètement à l’opposée de celle, plus terre-à-terre, de Penny. L’amalgame prend immédiatement, autour d’une trame principale classique de la Belle et la Bête, où la Bête serait un Geek intello. Les personnages secondaires apportent beaucoup à un univers simple mais efficace, le côté lourd mais drôle d’Howard, les divers facettes de Raj et même Leslie et…

Vu! Two and a Half Men, saison 11.
Séries TV / 23 janvier 2016

Vu! Two and a Half Men, saison 11. Alan Harper (Jon Cryer) habite toujours chez Walden Schmidt (Ashton Kutcher). Ils sont rejoints par Jenny (Amber Tamblyn), la fille illégitime de Charlie. Pour cette onzième saison, le casting a été légèrement revu. Angus T. Jones, le Half original de Two and a Half Men, a quitté le show pour des raisons religieuses. Comme après le départ de Charlie Sheen, ça n’empêche pas les références à son personnage tout au long de cette saison. C’est donc Amber Tamblyn qui le remplace numériquement, apportant une touche féminine, ainsi qu’un retour à un humour graveleux par son personnage proche de celui de Charlie. Le reste est fidèle à la série. Alan est un parasite qui vit aux crochets de Walden. Il reprend une relation avec Lindsey (Courtney Thorne-Smith) en devenant ami avec le petit-ami de cette dernière. Walden cherche l’amour, mais tombe amoureux d’à peu près toutes les femmes qu’il croise. Et Berta (Conchata Ferrell) fait semblant de faire le ménage. Pendant les 22 épisodes de cette avant-dernière saison, on retrouve ce qui a fait le succès du show. Des blagues à la pelle sur la drogue et le sexe, avec de nombreuses références pop-culture,…