Vu! Pire Soirée, de Lucia Aniello.
Films / 16 décembre 2017

Vu! Pire Soirée, de Lucia Aniello. Jess est une jeune femme ambitieuse qui se présente au sénat américain. Alors que les élections approchent et que son adversaire, un menteur misogyne, la devance dans les intentions de vote, elle part deux jours à Miami avec ses copines de la fac pour enterrer sa vie de jeune fille. Mais, très vite, les choses tournent mal et la soirée inoubliable risque bien d’avoir de lourdes conséquences. Qu’on se le dise, en choisissant de regarder ce film, je ne m’attendais pas à la meilleure comédie de l’année. En fait, j’espérais tout juste une bonne surprise. Mais bon, je suis un homme et Scarlett Johansson est à l’affiche de cette comédie. Je sais maintenant que ça ne doit pas être une raison suffisante. Pire Soirée est exactement le genre de film qu’il semble être : une comédie américaine fainéante, incohérente et lourde. J’aime beaucoup Scarlett Johansson. Je l’ai déjà dit, je le répète. Mais même son personnage de Jess ne parvient pas à être sympathique. J’avais envie de m’attacher à elle (parce que j’aime beaucoup Scarlett Johansson) mais je n’ai pas réussi. Comment croire à une femme qui se présente à un poste important et…

Vu! Vegas Academy : Coup de Poker pour la Fac, d’Andrew Jay Cohen.
Films / 24 novembre 2017

Vu! Vegas Academy : Coup de Poker pour la Fac, d’Andrew Jay Cohen. Kate et Scott sont les parents excentriques mais aimants d’Alex, qu’ils espèrent envoyer à l’université grâce à une bourse mise en place par leur ville. Mais quand le conseil municipal décide d’annuler la bourse sans préavis, ils doivent trouver une autre solution pour financer eux-mêmes les études de leur fille. Lors d’un voyage à Las Vegas avec Franck, leur ami récemment séparé, ils goûtent à l’excitation des jeux d’argent. De retour dans leur petite ville, ils décident de monter un casino clandestin pour réunir des fonds. L’opération rencontre un succès certain, mais attire rapidement la convoitise d’un groupe de gangsters et l’intérêt de la police locale. Avec Will Ferrell et Amy Poehler en têtes d’affiche, pas besoin d’être devin pour savoir à quoi s’attendre avec ce film, sobrement renommé Vegas Academy : Coup de Poker pour la Fac d’après son titre original, The House. The House est une comédie américaine comme il en sort des dizaines (au bas mot) chaque année. Si vous avec déjà vu un film avec Will Ferrell (et c’est probablement le cas vu le nombre de films dans lesquels il a joué) le…

Vu! Keanu, de Peter Atencio.
Films / 14 novembre 2017

Vu! Keanu, de Peter Atencio. Les Allentown Brothers, deux assassins réputés, attaquent un hangar appartenant au cartel mexicain et dirigé par King Diaz. Ils exécutent tout le monde sur place et s’emparent d’Iglesias, le chaton de Diaz. Ils sont distraits par l’arrivée de la police et le chaton en profite pour s’enfuir. Rell, en pleine déprime après s’être fait largué par sa copine, trouve le chaton sur le pas de sa porte et décide de le recueillir. Il le baptise Keanu. Deux semaines plus tard, Rell, revigoré par la présence du chaton dans son quotidien, sort au cinéma avec Clarence, son cousin, dont la femme s’est absentée pour le week-end. Quand ils reviennent chez Rell, ils trouvent l’appartement saccagé et Keanu a disparu. Malgré les mises en garde de Clarence, Rell est déterminé à retrouver son chat, quitte à se frotter à un gang local. Il y a des films sur lesquels on tombe parfois et on sait d’avance que ce ne sera pas grandiose, mais on espère quand même passer un bon moment. Un coup d’œil à l’affiche de Keanu suffit pour déterminer qu’on s’apprête à regarder une comédie légère. Difficile en même temps de faire un film d’action…

Vu! Tammy, de Ben Falcone.
Films / 30 août 2017

Vu! Tammy, de Ben Falcone. Après avoir percuté un cerf sur la route de son travail, Tammy arrive en retard au fast-food où elle travaille. Renvoyée par son patron, elle rentre chez elle comme elle peut pour trouver son mari en train de cuisiner un repas romantique à la voisine, avec qui elle le soupçonne d’avoir une liaison. Elle quitte la maison pour se rendre chez sa mère, plus bas dans la rue et exige qu’elle lui prête sa voiture pour pouvoir quitter la ville. Sa mère refuse, mais sa grand-mère lui propose sa propre voiture, si Tammy l’emmène avec elle. Après une courte négociation, Tammy accepte et part en direction des chutes du Niagara avec sa grand-mère. Leur voyage ne sera évidemment pas de tout repos. Je savais parfaitement à quoi m’attendre en mettant cette comédie, trouvée sur Netflix. Melissa McCarthy n’est pas mon actrice comique préférée, notamment à cause de son style tout sauf subtile, mais j’avais envie d’un film pas prise de tête, assez court et devant lequel je pouvais m’assoupir sans scrupules (je ne me suis pas assoupi, finalement). Je n’ai rien contre les gros mots, mais je ne suis pas particulièrement fan des séquences comiques…

Vu! Joyeux Bordel, de Josh Gordon et Will Speck.
Films / 25 août 2017

Vu! Joyeux Bordel, de Josh Gordon et Will Speck. À la veille de noël, Josh Parker est officiellement divorcé. Il est le bras-droit de Clay Vandstone, loufoque directeur d’une branche de Chicago de l’entreprise informatique Zenotek, et le supérieur de Tracey Hughes, qui travaille sur un projet de réseau internet révolutionnaire. Carol Vendstone, la sœur de Clay et PDG de Zenotek, débarque dans les bureaux pour exiger le licenciement de près de la moitié de l’équipe en compensation des mauvais chiffres annuels. Déterminé à sauver ses employés, Clay décide de donner une fête de noël anthologique, dans le but d’impressionner un gros client et signer le contrat qui pourrait tout changer. Il suffit de jeter un rapide coup d’œil à l’affiche pour savoir immédiatement à quel genre de film on a affaire. Les présences au casting de Jason Bateman et Jennifer Aniston ne font que confirmer ce que l’on savait déjà : Joyeux Bordel est une comédie américaine basique. Le début est relativement lent, focalisé sur le personnage de Josh avec l’accent mis sur son divorce et les répercussions sur sa vie personnelle comme pour tenter de donner de la profondeur au film. Peu importe qu’on ne connaisse même pas le…