Vu! Killing Bono de Nick Hamm.
Films / 22 juillet 2015

Vu! Killing Bono de Nick Hamm. Dublin, 1976, Neil McCormick (Ben Barnes) rêve de devenir une star du rock. Il monte un groupe (qui deviendra Shook Up) avec son frère Ivan (Robert Sheehan), en concurrence de son camarade de classe Paul Hewson (Martin McCann). Quand Paul essaie de débaucher Ivan pour son groupe, Neil refuse. Quand Paul se rebaptise Bono et que son groupe, U2, trouve un succès planétaire, Neil se fait la promesse de devenir encore plus célèbre, quitte à se lier avec un mafieux dublinois pour atteindre la gloire. Killing Bono est sorti en 2011 d’après la biographie de Neil McCormick. Sur un fond pop/rock, on suit la quête des deux frères pour faire de leur groupe un succès, quand leurs anciens camarades de classe sont tranquillement installés sur le toit du monde. Dès les premières minutes, Neil McCormick nous prévient, il est poisseux. Très poisseux. Et le fait qu’il prenne de mauvaises décisions ne l’aide pas. Toute sa vie est vécue en parallèle à celle du leader de U2 et il ne le supporte pas. La réalisation n’est pas extraordinaire, mais ce n’est pas ce qui fait l’attrait de ce film. L’histoire se suffit à elle-même et les…

Vu! The Wrong Mans, saison 1.
Séries TV / 14 mai 2015

Vu! The Wrong Mans, saison 1. Témoin d’un accident de voiture en se rendant au travail, Sam Pinkett (Matthew Baynton) entend la sonnerie d’un téléphone portable juste au moment où l’ambulance emporte le blessé. Sa vie bascule au moment où il décroche. Malgré lui, il entraîne Phil (James Corden), un collègue de travail, dans une spirale improbable et potentiellement mortelle. Car à chaque coin de rue, le danger les guette. Crée par James Corden et Matthew Baynton, The Wrong Mans est une très bonne surprise. Enfin, ce n’est pas vraiment une surprise puisque c’est une série britannique et que les britanniques ont un talent aussi formidable qu’indéniable pour produire des séries de qualité. Et The Wrong Mans n’échappe pas à cette « règle ». Mêlant habilement suspense et humour noir, cette série de 6 épisodes d’à peine trente minutes se laisse regarder toute seule. Grâce à ses personnages principaux attachants, à ses cliffhangers de fin d’épisode et à ses pointes d’humour savamment réparties. Côté casting, en plus des deux créateurs et scénaristes de la série, on retrouve Sarah Solemani, déjà vue notamment dans Bad Education, mais également Benedict Wong, dans un personnage diamétralement opposé au Khan qu’il interprétait dans Marco Polo, ou encore…

Vu! Cuckoo, saison 2.
Séries TV / 4 janvier 2015

Vu! Cuckoo, saison 2. Rachel est en couple avec Ben et tout se passe bien entre eux jusqu’à ce qu’elle rencontre Dale Jr, le fils de Cuckoo. Avec son innocence et son inadaptation à la société anglais moderne (il a grandi dans une secte), Dale ne manque pas de mettre du piment dans la vie de cette famille anglaise moyenne. J’avais adoré la première saison et j’attendais la seconde avec impatience. Exit Andy Samberg (parti cartonné outre-Atlantique avec Brooklyn Nine-Nine) et Tamla Kari, et bienvenus à Taylor Lautner et Esther Smith (qui reprend le rôle de Rachel). Greg Davies et Helen Baxendale reprennent (heureusement) leurs rôles de parents que tout oppose. Elle est excentrique et pousse sa fille à vivre l’aventure quand lui aimerait plus de stabilité. Je n’aime pas le fait de changer le casting, même si je comprends qu’après le succès de la première saison, il fallait trouver un moyen de produire de nouveaux épisodes. Les parents fonctionnent très bien, bien mieux que le frère ou même le personnage de Rachel. Il n’y a plus la même alchimie que dans la première saison après la disparition des deux personnages centraux. Taylor Lautner ne s’en sort pas trop mal…