Vu! Mommy, de Xavier Dolan.
Films / 7 décembre 2018

Vu! Mommy, de Xavier Dolan. Dans un Canada fictif, un nouveau gouvernement a mis en place une loi controversée autorisant les parents en détresse (financière ou psychologique) à confier leurs enfants difficiles aux soins de l’État. Diane a une quarantaine d’années. Elle est veuve depuis trois ans et récupère son fils, Steve, un adolescent souffrant de troubles psychologiques importants, après qu’il se soit fait renvoyé du centre de rééducation fermé dans lequel il avait été placé après la mort de son père. Mère et fils forment un duo explosif, entre amour passionnel et violences physiques et psychologiques. Kyla, la voisine d’en face, une enseignante en congé sabbatique après un drame dont elle garde un bégaiement sévère, se lie d’amitié avec eux et aide Steve à rattraper son retard. Le trio trouve un semblant d’équilibre, mais pour combien de temps ? Mommy n’est pas le premier film de Xavier Dolan que je regarde, puisque j’avais déjà vu Tom à la Ferme, qui, malgré des qualités, ne m’avait pas emballé plus que ça. Je voulais regarder Mommy depuis longtemps, mais il y avait toujours un autre film qui lui passait devant. Jusqu’à aujourd’hui (enfin, hier). J’ai entendu tellement d’éloges sur ce film…

Vu! La Ballade de Buster Scruggs, de Joel et Ethan Coen.
Actualités / 4 décembre 2018

Vu! La Ballade de Buster Scruggs, de Joel et Ethan Coen. Chaque nouvel film des Frères Coen est un événement. Pour leur première réalisation sur Netflix, ils nous présentent six histoires courtes avec pour thème la Frontière Américaine. Non, pas celle entre le Mexique et les États-Unis, que Trump défend mordicus comme s’il redoutait l’invasion massive d’aliens (comprendre des vénézuéliens fuyant leur dictature pour une autre), mais celle du Grand Ouest, plus communément surnommée le Far West. Des histoires de cow-boys (avec ou sans cows), d’artistes itinérants, de hors-la-loi braqueurs de banques, de chercheur d’or, de pèlerins traversant le pays pour s’installer dans de nouveaux états tout juste colonisés, ou encore de voyageurs en diligence. Six histoires, donc, très différentes dans le propos et le ton (même si l’on retrouve toujours la patte du duo de réalisateurs). Six histoires très inégales. J’ai plusieurs choses à dire sur chacune d’entre elles et sur l’ensemble. La Ballade de Buster Scruggs. Buster Scruggs est un hors-la-loi particulier, qui aime pousser la chansonnette. Mais il est également habile de la gâchette et ne se laisse pas impressionner facilement. J’ai bien aimé cette histoire, qui donne son titre au film. Même si le personnage de…

Vu! Transparent, saison 2.
Séries TV / 2 mai 2018

Vu! Transparent, saison 2. Les Pfefferman sont réunis à Hawaï pour le mariage de Sarah et Tammy. Le cadre est idyllique mais l’ambiance n’est pas au beau fixe. Sarah est prise d’une crise d’angoisse après la cérémonie, Ali et Maura doivent gérer la présence de la sœur de Maura, qui refuse son changement, et lorsque Shelly apprend que Raquel est enceinte de Josh, plus rien d’autre ne compte. Josh et Raquel doivent gérer la grossesse, mais également la présence de Colton, le fils qu’il a eu avec Rita, sa baby-sitter quand il était ado ; Sarah se laisse prendre dans une spirale nébuleuse, tandis qu’Ali explore une nouvelle facette de sa sexualité et que Maura cherche à s’émanciper de nouveau de Shelly. Saluée par la critique après sa première saison, Transparent a beaucoup fait parler d’elle car la série met en scène Jeffrey Tambor, un acteur réputé pour son talent comique (il suffit de le voir dans Arrested Development) dans une comédie dramatique où il interprète un professeur d’université qui révèle sa transsexualité à sa famille après avoir pris sa retraite. Mais Transparent est en réalité plus que la simple histoire d’un père qui veut devenir une femme. C’est l’histoire…

Vu! Colossal, de Nacho Vigalondo.
Films / 3 mars 2018

Vu! Colossal, de Nacho Vigalondo. Gloria est une écrivain alcoolique au chômage qui vit à New York aux crochets de Tim, son petit-ami. Lorsqu’après une énième soirée arrosée Tim décide de mettre fin à leur relation, Gloria se réfugie dans la maison de ses parents, dans sa petite ville natale. Elle y retrouve Oscar, qu’elle connaît depuis toute petite et qui l’embauche dans son bar. À Séoul, en Corée du Sud, un monstre étrange cause des dégâts dans la ville. Gloria comprend rapidement qu’elle est responsable des apparitions et décide de reprendre sa vie en main pour contrôler le monstre. Je suis tombé sur ce film un peu par hasard. Déjà parce qu’il n’est pas sorti en salles en France (ce qui limite la communication). Mais la couverture était sympa et j’aime bien Anne Hataway. Et puis le résumé est intrigant. Je vous le dis tout de suite, mon visionnage me laisse un peu mitigé. L’idée de base est plutôt originale et permet, dans un film qui ressemble plus à une comédie dramatique indépendante qu’à un film de science-fiction à proprement parlé, de jouer sur plusieurs niveaux. Assez rapidement, je me suis demandé comment Nacho Vigalondo (qui a écrit et…

Vu! Pelé : Naissance d’une Légende, de Jeff et Michael Zimbalist.
Films / 9 septembre 2017

Vu! Pelé : Naissance d’une Légende, de Jeff et Michael Zimbalist. En 1958, l’équipe de football du Brésil débarque en Suède pour la Coupe du Monde, avec comme objectif de laisser derrière elle les humiliations de 1950 et 1954, et devenir la première nation étrangère à s’imposer en terres européennes. Leur arme fatale, un enfant des favelas de 17 ans, Edson Arantes do Nascimento, surnommé Pelé. Grâce à son style de football tout en dribbles et vitesse, grâce à son envie et sa détermination, il va réinventer le football brésilien, unifié une nation divisée et marquer son sport à tout jamais. Pelé est un de ces noms qui transcendent le temps et les frontières. Il n’y a pas besoin d’être fan de football pour connaître l’histoire du Roi du football ou, au moins, avoir entendu parler de lui. J’ai mis ce film sur ma liste de films à voir au moment de sa sortie, désireux de le regarder pour des raisons personnelles, mais aussi pour découvrir un peu mieux l’histoire de celui qu’on ne présente plus mais dont la légende n’est pas forcément bien documentée. Et légende, le mot n’est pas usurpé. Ce qu’a accompli cet enfant est ni plus ni…

Vu! Toni Erdmann, de Maren Ade.
Films / 18 juillet 2017

Vu! Toni Erdmann, de Maren Ade. Winfried Conradi est un prof de musique allemand d’une soixantaine d’années. Son quotidien n’est pas des plus trépidants, et il fait de son mieux pour l’égayer en employant un humour pince-sans-rire. Ines, sa fille, consultante pour une grande entreprise à Bucarest, passe en coup de vent quelques semaines avant son anniversaire. À la suite d’un drame personnel, il décide de lui rendre une visite surprise avec dans l’idée de s’assurer qu’elle est heureuse dans sa vie. Après quelques jours décevants, il lui annonce qu’il rentre en Allemagne pour la laisser se concentrer sur l’important contrat qu’elle doit conclure. Mais, en réalité, il décide de s’immiscer encore plus dans sa vie professionnelle et personnelle en s’inventant le personnage d’un coach de vie/ambassadeur allemand nommé Toni Erdmann. J’avais entendu parler de ce film allemand en tombant par hasard sur l’émission Le Cercle, sur Canal +, au moment où Toni Erdman était présenté à Cannes. Un des chroniqueurs, dont le nom s’est depuis perdu dans les méandres de ma mémoire, a réussi à me convaincre, extraits à l’appui, de noter le titre sur un bout de feuille volante, avec dans l’idée de me procurer le DVD un…

Vu! Orange is the New Black, saison 5.
Séries TV / 1 juillet 2017

Vu! Orange is the New Black, saison 5. Alors que les tensions raciales sont à leur paroxysme après le meurtre de Poussey, les détenues de Litchfield renversent les gardiens et prennent le pouvoir dans la prison quand Daya prend possession de l’arme de Humphrey. Rapidement, l’émeute prend de l’ampleur, les gardiens sont faits prisonniers et deviennent les attractions d’une partie des détenues. Taystee veut profiter des événements pour entamer un bras de fer avec la MCC et obtenir, en plus de la condamnation du gardien Bayley, des améliorations dans la vie à la prison. La présence d’otages oblige les autorités à négocier tandis que les forces spéciales se tiennent en alerte, prêtes à intervenir et reprendre le contrôle des lieux par la force. À l’intérieur, les tensions restent fortes et la moindre étincelle menace d’engendrer le chaos. La saison 4 d’Orange is the New Black s’était terminée en apothéose, avec sans doute le meilleur cliffangher de toute la série. On reprend exactement là où on en était resté, avec le clash des clans programmé qui prend une toute autre tournure quand Humphrey, pris au piège, laisse échapper son pistolet. La dynamique change immédiatement et Litchfield devient le théâtre d’une analyse…

Vu! Big Eyes, de Tim Burton.
Films / 23 mai 2017

Vu! Big Eyes, de Tim Burton. À la fin des années cinquante, Margaret Ulbrich s’enfuie de son domicile conjugal avec Jane, sa fille. Elles débarquent à San Francisco, où Margaret fait de son mieux pour trouver du travail tout en continuant à peindre et vendre des portraits sur un marché. C’est là qu’elle rencontre Walter Keane, un artiste comme elle, qui a vécu à Paris, a fait les Beaux-Arts et vend des peintures de paysages parisiens. Walter tombe aussitôt sous le charme de Margaret et l’épouse. Un peu par hasard, il se met à vendre une des toiles de sa femme à son nom. Le succès est fulgurant. Mais Margaret a de plus en plus de mal à accepter la situation. Tim Burton, en théorie, c’est l’assurance d’un bon film, d’une histoire parfois glauque, parfois loufoque, souvent noire, mais toujours touchante et humaine. Pensez à Beetlejuice, Edward Aux Mains d’Argent, Sleepy Hollow, L’Étrange Noël de Monsieur Jack, Big Fish, ou même Batman. Bon, j’ai bien dit en théorie. Si j’ai mis autant de temps à regarder ce Big Eyes, c’est notamment parce que j’en avais entendu des critiques mitigées et que j’étais encore marqué par un Alice au Pays des Merveilles très moyen. Mais…

Vu! Eddie The Eagle, de Dexter Fletcher.
Films / 19 mai 2017

Vu! Eddie The Eagle, de Dexter Fletcher. Depuis son plus jeune âge et une blessure à la jambe, Michael « Eddie » Edwards n’a qu’une obsession : participer aux Jeux Olympiques. Le problème, c’est qu’Eddie n’est pas vraiment un athlète et n’est pas très doué en sport. Souvent moqué, peu soutenu par son père qui trouve son rêve irréaliste, le garçon peut malgré tout compter sur l’amour de sa mère et, bien sûr, sur sa détermination sans faille. Alors qu’il pensait intégrer l’équipe olympique britannique en descente à ski, il est écarté par le comité, qui ne le trouve pas digne de représenter l’Angleterre aux jeux de Calgary en 1988. Mais ça ne sera pas suffisant pour obliger Eddie à renoncer à son rêve. Un coup d’œil à la jaquette et j’étais conquis par ce qui apparaît ressembler très fortement à un film indépendant américain. Je pensais découvrir une comédie humaine, un mélange entre Little Miss Sunshine et Rasta Rockett. L’histoire vraie d’un gentil loser qui va défier les probabilités grâce à son cœur et sa détermination, avec le soutien solide d’un entourage conquis par son aura et ses rêves. Le genre de film qui nous fait rire et nous émeut et nous laisse…

Vu! Nous Trois ou Rien, de Kheiron.
Films / 12 mai 2017

Vu! Nous Trois ou Rien, de Kheiron. Hibat Tabib est un jeune avocat iranien issu d’une famille de douze enfants. Engagé politiquement et fermement opposé au régime du shah, il est emprisonné avec l’un de ses frères pendant sept années. Il sera finalement libéré après de grandes manifestations. Bien décidé à poursuivre le combat, il tombe en parallèle amoureux de Fereshteh. Alors que le shah est remplacé au pouvoir par l’ayatollah Khomeini, qui impose la charia, Feresteh donne naissance à un petit garçon, Manouchehr. Avec le durcissement du régime, Hibat et Fereshteh décident de poursuivre le combat depuis l’étranger et se lancent, avec leur fils, dans un périple à travers l’Europe, pour arriver en Seine-Saint-Denis, où un tout autre combat commence. J’étais tombé, en zappant, sur une interview de Kheiron au moment de la sortie du film. Il m’avait donné envie d’y jeter un coup d’œil et j’avais donc ajouté Nous Trois ou Rien à la longue liste de films que j’ai à voir. Un peu moins de deux ans plus tard, je l’ai enfin regardé. Et mon seul regret, c’est de ne pas l’avoir vu plus tôt. Autant le dire tout de suite, Nous Trois ou Rien est un énorme coup…