Vu! Bonding, saison 1.
Séries TV / 26 juin 2019

Pete, un jeune comique qui a peur de monter sur scène, retrouve Tiff, une vieille amie dont il était très proche, dans un endroit un peu glauque. Devenue Maîtresse Dominatrice le soir pour financer ses études, elle lui propose de devenir son assistant. Après une courte hésitation, Pete accepte et se laisse entraîner, non sans quelques résistances, dans l’univers étrange du bondage. J’avais mes doutes. ils se sont vite dissipés. 7 épisodes de 15 minutes, c’est court. Et, en même temps, ça laisse le temps de raconter déjà pas mal de choses. Car il s’en passe, des trucs, dans Bonding. Déjà, la série se penche sur un sujet peu traité, voire tabou, la domination. Aussi connue sous le sobriquet de sadomasochisme ou l’acronyme BDSM. Même si la série est très scénarisée et orientée vers la comédie, le passé de son créateur, Rightor Doyle, l’a largement inspiré, puisqu’il a lui-même été l’assistant d’une de ses amies devenue dominatrice pour payer les factures. Si la réalité est parfois différente de ce que nous montre la série, la série nous montre bien plus que ce à quoi nous sommes habitués. Des personnages (aussi bien principaux que secondaires) drôles, attachants, aussi et surtout car…

Vu! I Think You Should Leave, with Tim Robinson.
Séries TV / 30 avril 2019

I Think You Should Leave (Je Pense Que Tu Devrais Partir) de et avec Tim Robinson, est une série à sketchs récemment mise en ligne sur Netflix. Comme souvent, la plateforme de streaming offre carte blanche, ou presque, à des comiques américains pour qu’ils se fassent plaisir. Ça avait déjà été le cas avec Bob & David. Et comme j’avais beaucoup aimé, je me suis laissé tenter par ce programme, espérant que Tim Robinson, ancien activiste du Saturday Night Live, me fasse autant marrer. Je ne vais pas tourner autour du pot, I Think You Should Leave n’a pas fait mouche chez moi. Avec seulement 6 épisodes de 15-20 minutes, j’ai quand même trouvé le temps de m’ennuyer par moments. Chaque épisode est composé de plusieurs sketchs, mettant généralement en scène Tim Robinson dans un rôle ou un autre, parfois accompagné d’anciens collègues du SNL (Vanessa Bayer, Cecily Strong, Will Forte ou Andy Samberg, qui est également producteur du show) ou autres guests stars (parmi lesquelles on peut notamment citer Steven Yeun, Fred Willard, Sam Richardson ou encore Tim Heidecker). Le problème principal est l’inégalité des sketchs. Certains sont clairement moins bons que d’autres et se reposent beaucoup trop sur…

Vu! La Méthode Kominsky, saison 1.
Séries TV / 5 février 2019

Sandy Kominsky n’a jamais eu la carrière d’acteur qu’il souhaitait, mais il est devenu un coach pour acteurs incontournable à Los Angeles. Il dirige son propre studio, où il transmet son savoir. Il reste aussi en relation étroite avec Norman, son agent. Aussi, quand Eileen, la femme de Norman, atteinte d’un cancer, décède, il doit soutenir son vieil ami dans le deuil. Et c’est sans compter ses propres problèmes personnels. Sur le papier, je n’avais pas vraiment envie de regarder cette série. Je ne trouve pas l’affiche particulièrement engageante, j’ai un peu de mal avec Michael Douglas depuis quelques années et l’humour potache de Chuck Lorre me lasse rapidement. D’autant plus que sa dernière production pour Netflix, Disjointed, ne m’avait pas convaincu malgré l’excellente Kathy Bates en tête d’affiche. J’ai quand même laissé sa chance à La Méthode Kominsky, je sais pas trop pourquoi. Mais grand bien m’en a pris. Parce que la Méthode Kominsky est une très bonne surprise. Déjà, La Méthode Kominsky n’est pas une sitcom. C’est une comédie. Mais une comédie moderne, à la The Ranch, qui ne s’enferme pas dans une case. La Méthode Kominsky, au-delà de la référence au personnage interprété par Michael Douglas, c’est…

Vu! Forever, saison 1.
Séries TV / 6 novembre 2018

Vu! Forever, saison 1. June et Oscar forment un couple amoureux mais profondément routinier. June est partagée entre sa complicité avec Oscar et son désir de sortir de leur routine. Mais quand elle décide de bouleverser leurs habitudes, elle ne s’attendait pas à ce qu’ils se retrouvent dans une situation aussi imprévisible et inattendue. Sortie un peu dans l’anonymat sur Amazon Prime, cette série m’a tapée dans l’œil grâce à la présence au casting de Maya Rudolph. J’aime beaucoup Maya Rudolph, elle a un côté très naturel que j’adore et son charme très humain lui permet de passer du comique au dramatique très facilement. Si son titre est assez parlant, la série commence très lentement et il faut deux épisodes entiers pour entrer vraiment dans le vif du sujet. Deux épisodes qui nous permettent de découvrir la vie de couple de June et Oscar puis un peu mieux la façon dont fonctionne June. Bon, il m’est un peu difficile de parler de Forever sans la spoiler un minimum. Alors si vous n’avez pas vu la série et que vous compter la regarder, enregistrez cette page dans vos favoris et revenez-y quand ce sera fait. C’est bon ? Très bien. Le…

Vu! GLOW, saison 2.
Séries TV / 11 septembre 2018

Vu! GLOW, saison 2. Toute l’équipe de GLOW s’applique pour les enregistrements de l’émission. Et, rapidement, leurs efforts paient puisque les filles commencent à être reconnues en dehors du studio. Tandis que Debbie accumule les casquettes et s’impose comme productrice, Ruth voit son rôle diminuer et, pire, alors qu’elle pensait avoir une opportunité de faire valoir ses talents, elle pourrait causer la fin prématurée de la série. Si la première saison était une introduction à l’univers coloré, excentrique et un brin désordonné de GLOW, cette nouvelle saison s’inscrit dans la lignée. Les bases sont déjà posés, avec une galerie de personnages secondaires attachants, comme une espèce de marque de fabrique de Jenji Kohan et son équipe. Mais, comme dans Orange is the New Black, il y a un petit soucis avec le personnage principal. Ici, il n’est pas question de Piper mais du duo Debbie/Ruth. La première, jouée par Betty Gilpin, est à la fois profonde, car elle touche à des sujets sensibles (les difficultés d’être mère ; les efforts qu’une femme doit faire pour s’imposer dans un domaine dominé par les hommes…) et profondément agaçante car elle cède beaucoup trop à la facilité, ce qui affaibli son personnage. Ruth,…

Vu! Grace and Frankie, saison 1.
Séries TV / 8 août 2018

Vu! Grace and Frankie, saison 1. Grace et Frankie n’ont rien en commun, à part peut-être le fait qu’elles se côtoient depuis des décennies, leurs maris étant partenaires dans un cabinet d’avocats. Grace a récemment pris sa retraite après avoir dirigé une entreprise de produits de beauté. Elle est élégante, soucieuse de son image et des convenances. Frankie est beaucoup plus libre, artiste hippie, elle donne des cours de peinture à d’anciens détenus, fait attention à ce qu’elle mange, pratique le yoga et a peur des tremblements de terre. Lorsque leurs maris leur annoncent qu’ils entretiennent une liaison depuis vingt ans et qu’ils désirent vivre leur amour au grand jour, Grace et Frankie deviennent colocataires par la force des choses et doivent apprendre à vivre ensemble. J’avais entendu du bien de Grace and Frankie depuis quelques années, si bien que je me suis décidé à visionner cette série crée et produite, entre autres, par Marta Kauffman, que les moins jeunes d’entre vous connaissent comme étant l’une des créatrices d’une certaine sitcom sobrement intitulée Friends. Grace and Frankie n’est pas l’histoire de jeunes trentenaires voisins de palier mais bien de deux hommes et deux femmes seniors. Le ton de la série…

Lu! Le Saumon du Doute, de Douglas Adams.
Romans / 3 août 2018

Lu! Le Saumon du Doute, de Douglas Adams. Résumer une histoire de Dirk Gently est un exercice à part entière. Résumer une histoire incomplète de Dirk Gently est tout autre chose encore. Mais, en gros, Dirk refuse de prendre une affaire de chat perdu, même si, techniquement, c’est seulement une moitié du chat qui a disparu, en partie parce que la maîtresse de l’animal est une charmante jeune femme et que les charmantes jeunes femmes l’intimident. Cherchant à se remettre en question, Dirk décide d’ouvrir ses relevés bancaires et découvre avec surprise que son compte est créditeur de plus de 20.000 livres (sterling, hein, pas 20.000 bouquins, ça n’aurait aucun sens, suivez un peu, s’il vous plaît, sinon on ne va pas y arriver…) suites aux virements réguliers d’un mystérieux donateur. Puisqu’il ne sait pas pourquoi ce client anonyme l’emploie, Dirk décide de suivre quelqu’un au hasard. La première chose que j’ai fait, en refermant Beau comme un Aéroport, c’est d’ouvrir Fonds de Tiroir, troisième et dernier roman consacré à Dirk Gently. En fait, je m’en suis vite aperçu, c’est un ouvrage hybride, composé de témoignages de proches de l’auteur, de nouvelles, d’essais, d’interviews. Le Saumon du Doute, le troisième roman…

Lu! Beau comme un Aéroport, de Douglas Adams.
Romans / 31 juillet 2018

Lu! Beau comme un Aéroport, de Douglas Adams. Beau comme un aéroport est une expression qui n’existe dans aucune langue. Ça n’empêche pas Kate de trépigner en essayant d’attraper son vol de 15h37 pour Oslo où elle s’apprête à retrouver un amant qui lui a probablement posé un lapin. Devant elle, un grand gaillard essaie d’acheter un billet mais n’a ni chéquier, ni carte bleue et encore moins de passeport. Son vol loupé, Kate est en plus blessée dans l’explosion soudaine du guichet du Terminal 2. Dirk Gently, détective holistique, est en retard pour son rendez-vous avec un client qui pense être en danger de mort. Après une sombre histoire de réfrigérateur qui l’oppose à sa femme de ménage, il arrive enfin chez son client. Seulement pour découvrir que ledit client a été assassiné et que sa tête décapitée tourne sur un tourne-disque qui passe en boucle le refrain d’un tube dont la victime est l’auteur. Comment tout ça est lié ? À Dirk de le découvrir. Et, pour ce faire, il compte bien laisser le hasard le guider. Après avoir adoré Un Cheval dans la Salle de Bain, la première aventure littéraire du détective le plus absurdement barré de…

Vu! The Alibi, de Matt Checkowski et Kurt Mattila.
Films / 27 juillet 2018

Vu! The Alibi, de Matt Checkowski et Kurt Mattila. Après avoir tout appris de son mentor depuis porté disparu, Ray Elliott a monté une société fournissant des alibis aux personnes mariées souhaitant tromper leur conjoint. Il embauche la jeune et jolie Lola pour être son assistante après avoir été impressionné par sa capacité d’improvisation et séduit par son charme ravageur. Peu après, un de ses plus anciens clients, Robert Hatch, lui demande de retourner sur le terrain pour fournir un alibi à son fils, Wendell, qui part en week-end avec sa maîtresse juste avant son mariage. Lors du week-end, Wendell tue accidentellement sa maîtresse. Et, bientôt, Ray se retrouve avec un nombre grandissant de personnes désirant sa mort. The Alibi est sorti dans un anonymat complet de notre côté de l’Atlantique il y a un peu plus de dix ans. Comment je suis tombé dessus, dans ce cas, vous demandez-vous ? La réponse à cette question, comme souvent, est, tout simplement, par hasard. Ou presque. Après avoir regardé, et adoré, la première saison de Fargo, je me suis intéressé au passé de son créateur, Noah Hawley, et je suis tombé sur ce film, le seul qu’il ait écrit (en date)…

Lu! Un Cheval dans la Salle de Bain, de Douglas Adams.
Romans / 20 juillet 2018

Lu! Un Cheval dans la Salle de Bain, de Douglas Adams. Richard McDuff, un développeur informatique gaucher, se rend à un dîner absolument barbant dans son ancienne université, sur l’invitation de Urban Chronotis, dit Reg, son ancien (et très vieux) directeur d’études. Lors de cette soirée est évoqué un ancien camarade de Richard, Svlad Cjelli, connu durant ses études pour ses dons de prémonitions, que l’intéressé a toujours nié. Lors de cette soirée, également, un cheval est retrouvé dans la salle de bain du vieux professeur. Toujours lors de cette soirée, Gordon Way, fondateur de l’entreprise d’informatique Way Forward Technologies II (la première a fait faillite) et ami et patron de Richard, est assassiné par un Moine électrique dans la campagne anglaise pendant qu’il était en train de laisser un message sur le répondeur téléphonique de Susan, sa sœur, petite-amie (un peu en froid) de Richard. Lorsque Richard est suspecté du meurtre, il va devoir compter sur l’expertise particulière de Svlad Cjelli, qui se fait maintenant appeler Dirk Gently et est devenu un détective holistique (est-ce utile de préciser qu’il est un brin excentrique et que ses méthodes sont pour le moins particulières ?) pour prouver son innocence et, surtout, comprendre…