Vu! Master of None, saison 2.
Séries TV / 21 juin 2017

Vu! Master of None, saison 2. Dev tente de se remettre de sa rupture avec Rachel en apprenant à faire des pâtes dans une boutique familiale de Modène. Il se fait plusieurs amis, dont Francesca, la petite-fille de la patronne. Rachel reprend contact et le fait douter. Heureusement, Arnold lui rend visite en Italie pour lui changer les idées. Bientôt, Dev rentre à New-York et trouve un nouveau boulot comme présentateur d’une émission de cupcakes. La vie reprend son cours et les perspectives sont bonnes. Mais quand Francesca accompagne son fiancé à New York, il se rend compte qu’il a des sentiments pour elle. Master of None était une des très bonnes surprises de l’an dernier sur Netflix. Je dis surprise, mais je ne devrais pas. En fait, c’est tout sauf une surprise. Si vous connaissez déjà Aziz Ansari, vous savez ce que je veux dire. L’acteur parvient à communiquer une humanité et une joie de vivre en toute circonstances. Dans la continuité d’une excellente première saison, ces dix nouveaux épisodes alternent entre sujets sérieux comme la religion et d’autres plus légers comme les relations homme-femme. Mais ne croyez pas qu’ils manquent de surprises, comme cet épisode entier, articulé autour de…

Vu! The Boyfriend, de John Hamburg.
Films / 20 juin 2017

Vu! The Boyfriend, de John Hamburg. Lors de la fête organisée pour son cinquante-cinquième anniversaire, Ned Fleming reçoit un appel vidéo de Stephanie, sa fille, qui fait ses études en Californie. Pendant la communication, Laird, le petit-copain de Stephanie, arrive dans sa chambre d’étudiante et commence à se déshabiller. Ned, dont l’entreprise d’imprimerie est dans une mauvaise passe, décide d’emmener sa femme et son fils passer Noël avec Stephanie et faire officiellement connaissance avec son étrange petit-copain. Derrière ses airs d’éternel adolescent, Laird est en fait multi-millionnaire après le succès de son jeu vidéo pour mobile. Lorsque Laird fait part à Ned de ses intentions de demander Stephanie en mariage, le père inquiet met tout en œuvre pour faire capoter leur relation. Bon, qu’on se le dise tout de suite, j’ai lancé The Boyfriend (Pourquoi Lui ?) avec des attentes très mitigées. D’un côté j’aime beaucoup James Franco et Bryan Cranston, mais de l’autre je me méfie énormément de ces comédies construites selon des formules ultra-stéréotypées. Autant le dire de but en blanc, je n’ai pas aimé ce film. La principale raison est, évidemment, qu’il est construit selon une formule ultra-stéréotypée. Que voici : père coincé rencontre gendre déluré. Père coincé déteste…

Lu! L’Assassin qui Rêvait d’une Place au Paradis, de Jonas Jonasson.
Romans / 16 juin 2017

Lu! L’Assassin qui Rêvait d’une Place au Paradis, de Jonas Jonasson. Per Persson aurait pu être l’héritier d’une grande fortune, si son grand-père n’avait pas fait faillite et si son père n’avait pas accusé cette faillite en se noyant dans l’alcool. Au lieu de quoi, Per Persson est réceptionniste dans un ancien bordel reconverti en hôtel miteux. Parmi ses clients se trouve Johann Andersson, alias Dédé le Meurtrier, qui sort d’une vie passée derrière les barreaux. Après sa rencontre avec Johanna Kjellander, une pasteur sans foi ni scrupules, Per et elle décident de profiter de la mauvaise réputation de Dédé pour en faire un tabasseur à gage. Leur PME a rapidement du succès et l’argent coule à flots. Jusqu’au jour où Dédé se tourne vers Dieu. Il y a quelques années de ça, on m’a offert Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire, du même Jonas Jonasson. Ça a été ni plus ni moins qu’un coup de foudre. J’ai adoré l’histoire et le ton, et j’ai dévoré le roman en deux jours. Alors, évidemment, quand le journaliste suédois a sorti son second roman, L’Analphabète qui Savait Compter, je l’ai immédiatement ajouté à ma fameuse (et débordante) Pile à…

Vu! With Bob and David, saison 1.
Séries TV / 30 mai 2017

Vu! With Bob and David, saison 1. Je ne vais pas essayer de résumer cette mini-série de quatre épisodes complètement loufoque (re)créée pour Netflix par Bob Odenkirk et David Cross. Je dis re car l’équipe derrière ce délire est composée d’anciens de Mr. Show, une émission à sketchs mêlant fictions et séquences en public et mettant en scène (vous avez deviné ?) Bob Odenkirk et David Cross. Netflix s’est fait la spécialité de lancer des séries originales et novatrices comme Orange is the New Black ou Daredevil, pour ne citer qu’elle. Mais parallèlement, le site de streaming a également relancé des séries arrêtées trop tôt, comme Arrested Development. C’est dans cette seconde catégorie que tombe With Bob and David. Après quatre saisons sur HBO, Mr. Show est annulé en 1998. C’est cette même année que Bob et David empruntent la machine à voyager dans le temps réel d’un savant fou, direction 2015, pour poursuivre leurs aventures dans le futur. Je ne peux comparer Mr. Show avec Bob and David car je n’ai pas vu l’émission originale. Pour tout vous dire, j’en ignorais même jusqu’à l’existence avant de regarder ce revival sur Netflix. Tout ce que je savais, c’est que j’aime beaucoup…

Vu! Bill Nye Saves The World, saison 1.
Documentaires / 20 mai 2017

Vu! Bill Nye Saves The World, saison 1. Tout au long de cette saison de 13 épisodes d’un peu moins d’une demi-heure, Bill Nye et son équipe explorent divers problèmes qui touchent le monde grâce à la science. Les OGM, la sexualité, le réchauffement climatique, la vaccination et d’autres sujets sont ainsi abordés. Bill Nye est connu pour son émission « The Science Guy » diffusée sur Disney Channel dans les années 90. Vulgarisateur scientifique, il a donc construit sa carrière en expliquant la science à un public assez jeune. C’est peut-être ces fans devenus adultes qu’il vise aujourd’hui avec un choix de sujet bien mature et souvent polémique. Pour répondre aux questions que tout le monde se pose, Bill Nye s’est entouré de collaborateurs comme la top model Karlie Kloss ou le comique Nazeem Hussain, mais aussi de célébrités parmi lesquelles Zach Braff, Donald Faison, Joel McHale, Wil Wheaton ou Martin Starr. Il reçoit également des personnalité publiques et des universitaires pour débattre des différents sujets. Sur le papier, ça a l’air chouette. Il faut dire que j’aime bien les émissions scientifiques en règle générale, et d’autant plus celles qui vulgarisent des sujets complexes. Mais qu’on se le dise sans tarder, Bill Nye Saves…

Vu! Les Cerveaux, de Jared Hess.
Films / 1 avril 2017

Vu! Les Cerveaux, de Jared Hess. David Ghantt est un gentil loser à la vie ennuyeuse. Convoyeur de fond, il en vient à rêver de se faire braquer pour ressentir un peu d’adrénaline. Alors qu’il est sur le point de se marier, Kelly, son ancienne collègue pour qui il avait le béguin, lui propose de braquer l’entreprise pour laquelle il travaille. Ce qui le décide de sauter le pas, plus encore que l’argent, c’est la promesse d’une cavale aux côtés de la jeune femme. Une fois qu’il a remis les 17 millions de dollars dérobés à son employeur à Kelly et ses complices, il est envoyé au Mexique avec la promesse de retrouvailles prochaines. Mais, bien sûr, ils n’ont aucune intention de lui donner sa part du butin. Le film est inspiré d’une histoire vraie, celle de David Ghantt, qui est racontée dans les bonus du DVD, mais j’y reviendrai. Clairement, dès le début, il apparaît clair que l’on n’assiste pas à une fidèle reconstitution d’une histoire peu banale et au fort potentiel. Non, nous sommes face à une comédie basique qui enchaîne les gags comme un mauvais film des frères Farrelly. Certains passages font sourire, portés par le charisme de…

Vu! Bad Moms, de Jon Lucas et Scott Moore.
Films / 11 mars 2017

Vu! Bad Moms, de Jon Lucas et Scott Moore. Le quotidien d’Amy se résume à une course contre la montre pour faire tout ce qu’elle a à faire. Amener les enfants à l’école, aller travailler, retourner chercher ses enfants à l’école, les déposer à leurs différentes activités extra-scolaires, faire les courses, le ménage, préparer le repas, assister aux réunions des parents d’élèves, et tout ça pendant que son mari ne lève pas le petit doigt. Le jour où Amy le surprend à se masturber devant sa webcam avec une autre femme, elle le met à la porte. Elle se lie ensuite avec Kiki et Carla, deux autres mères fatiguées par la pression qu’elles subissent. Ensemble, elles décident d’être de mauvaises mères et de profiter un peu de la vie. Bon, autant le dire tout de suite, je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête. J’hésitais à regarder plusieurs autres films et je me suis dis, tiens, celui-là n’est pas trop long, j’aime bien les actrices, ça peut être sympa. Erreur fatale. J’aime bien les actrices, c’est vrai. Et, à vrai dire, le casting est plutôt solide. Mila Kunis est parfaite dans ce type de rôle, capable de jouer…

Vu! Haters Back Off, saison 1.
Séries TV / 24 février 2017

Vu! Haters Back Off, saison 1. Miranda habite dans la banlieue de Tacoma, dans l’État du Washington. Elle n’a qu’un but dans la vie : devenir célèbre. Pour atteindre son objectif, elle poste des vidéos de ses chansons sur YouTube et travaille d’arrache-pied avec son oncle pour se faire connaître. Dans sa quête de succès, Miranda a un atout considérable, elle croit en elle-même. Elle croit beaucoup en elle-même. En fait, c’est le seul atout qu’elle possède. Et il devient vite un poids. Car Miranda n’a aucun talent. À moins qu’être égocentrique ne compte comme un talent. Poussée par son oncle Jim, elle fait vivre l’enfer à sa mère, une hypocondriaque qui la conforte dans son fantasme, et surtout à Emily, sa sœur passionnée de peinture, la seule personne raisonnable de sa famille. Avant de devenir une production originale Netflix, le personnage de Miranda Sings s’est fait connaître sur YouTube. Elle est la création de Colleen Ballinger, une comédienne de stand-up américaine. En 2008, elle poste sa première vidéo de Miranda offrant des cours de chant complètement décalés. Depuis, elle accumule des millions de followers sur les réseaux sociaux et sa chaîne YouTube dépasse les 2 milliards de vues. Rien que ça….

Abandonné! Santa Clarita Diet, saison 1.
Séries TV / 17 février 2017

Abandonné! Santa Clarita Diet, saison 1. Sheila Hammond est une agent immobilier tout ce qu’il y a de plus classique. Elle habite avec Joel, son mari et collègue, et Abby, leur fille, dans le comté de Los Angeles. Elle mène une existence somme toute classique jusqu’au jour où elle se met à manger de la chair humaine. Joel et Abby doivent dès lors mettre tout en œuvre pour l’aider et la protéger tandis que Sheila devra apprendre à contrôler ses pulsions. La nouvelle production Netflix m’a attiré avec son pitch audacieux, traité sur le ton de l’humour. Les zombies sont à la mode depuis quelques temps et c’est rafraîchissant de voir des séries qui gardent le thème en variant le ton. Le seul élément qui me dérangeait, avant même de regarder le pilote, c’est la présence de Drew Barrymore dans le rôle-titre. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais j’ai beaucoup de mal avec cette actrice. J’espérais que la qualité de la série et Timothy Olyphant suffiraient à compenser. Ça n’aura pas été le cas. Non pas que Timothy Olyphant soit mauvais dans son rôle de père de famille confronté à la transformation radicale de sa femme, même s’il surjoue un…

Vu! Agents Presque Secrets, de Rawson Marshall Thurber.
Films / 4 février 2017

Vu! Agents Presque Secrets, de Rawson Marshall Thurber. Star de la promo 1996 de son lycée, Calvin Joyner reçoit les honores de ses camarades et de son proviseur. Tandis que Robbie Wierdicht, un étudiant timide et en surpoids, est humilié devant toute l’assemblée par Trevor Olson et sa bande. Seul Calvin prend pitié de lui. 20 ans plus tard, Calvin, qui a épousé sa petite amie de l’époque et est devenu un comptable sans histoire, reçoit une invitation Facebook d’un certain Bob Stone, qui se révèle être Robbie Wierdicht. Lorsqu’ils se rencontrent, Calvin est surpris par la transformation physique de Robbie, qui lui demande son aide pour vérifier des comptes. Calvin accepte, et se retrouve rapidement avec la CIA sur le dos. Le point de départ est très simpliste et sent un peu le réchauffé, mais c’est également une recette à potentiel et il n’y a aucun mal à partir de bases éprouvées pour faire un bon film. Encore faut-il ensuite se distinguer des autres productions du même genre. Le début est d’ailleurs encourageant, avec ce mélange de comédie franche avec un soupçon d’humanité qui semble être devenue la norme américaine. La première scène, avec The Rock dans la peau d’un…