Vu! Our idiot Brother, de Jesse Peretz.
Films / 24 septembre 2016

Vu! Our idiot Brother, de Jesse Peretz. Ned travaille dans une ferme bio avec Janet, sa petite amie. Tandis qu’il vend ses fruits et légumes sur un marché, il est abordé par un policier local, qui lui demande de lui vendre de l’herbe. Ned refuse, puis, guidé par son idéalisme naïf et la fausse sincérité exprimée par l’agent de police, finit par lui vendre un petit sachet. Après avoir purgé sa peine de prison, il rentre à la ferme, pour découvrir que Janet l’a déjà remplacé. Elle refuse même qu’il récupère Willie Nelson, son chien. Ned retourne chez sa mère et est hébergé, à tour de rôle, chez chacune de ses trois sœurs. Our Idiot Brother est un de ces films injustement inédits en France. Certes, Jesse Peretz n’est pas un réalisateur particulièrement reconnu, n’ayant à son crédit, à part Son Ex et Moi, que quelques épisodes de séries et clips musicaux. Mais avec ce casting de qualité, Our Idiot Brother aurait dû attirer un peu plus d’attention. C’est d’ailleurs ce casting qui m’a poussé à me pencher sur cette comédie légère. Paul Rudd est absolument formidable dans son rôle de Ned. Il a cette capacité d’être lui-même en toute circonstance et peu importe son…

Vu! Special Correspondents, de Ricky Gervais.
Films / 16 août 2016

Vu! Special Correspondents, de Ricky Gervais. Franck Bonneville est journaliste pour une radio locale new-yorkaise. Sans scrupules, il ne recule devant rien pour obtenir une histoire à raconter. Son chef, lassé par son comportement, l’envoie couvrir la révolution en cours en Équateur. Bonneville décide d’emmener avec lui le technicien de la radio, Ian Finch, un cinquantenaire un peu mou, passionné de jeux vidéos et collectionneur de comic books. Évidemment, tout ne se passera pas comme prévu. D’ailleurs, rien ne se passera comme prévu. Special Correspondents est un remake du film français Envoyés très Spéciaux, avec Gérard Lanvin et Gérard Jugnot. Fait que j’ignorait en découvrant ce film dans le catalogue Netflix. Je ne saurais jugé de la qualité de l’adaptation, puisque je n’ai pas vu l’original. Tout ce que je savais avant de voir le film, c’était qu’il mettait en scène le comique britannique Ricky Gervais et l’acteur australien Eric Bana. Et ça me suffisait bien. J’adore Ricky Gervais et son humour particulier, entre ridicule et sobriété. De The Office à Derek en passant par The Invention of Lying, je suis ses créations avec intérêt. Pour Special Correspondents, il est à la fois au scénario, à la réalisation et devant la…

Vu! Zoolander 2, de Ben Stiller.
Films / 20 juillet 2016

Vu! Zoolander 2, de Ben Stiller. Après l’effondrement du Derek Zoolander Center For Kids Who Can’t Read Good and Who Wanna Learn to Do Other Stuff Good Too, qui a causé la mort de Matilda et défiguré Hansel, Derek a essayé de s’occuper seul de Derek Jr, mais les services sociaux lui ont retiré son enfant. En conséquence, l’ancienne idole de la mode s’est retiré du monde. Quand Justin Bieber rejoint une liste de stars de la chansons sauvagement assassinées, son dernier post Instagram est une recréation du look Blue Steel de Zoolander, Valentina Valencia, à la tête de la division Fashion d’Interpol, enquête sur l’affaire. Dans le même temps, Billy Zane contacte Derek et Hansel pour leur proposer de faire partie du prochain défilé de la reine de la mode, Alexanya Atoz. Zoolander premier du nom était un film pour le moins particulier. Satire très décalée sur le monde la mode et de la célébrité en général, il est considéré par beaucoup (dont moi) comme un film culte. Quinze ans après, sa suite a débarqué sur les écrans. Comme souvent avec ce type de film, le risque était de ternir l’héritage de l’original. Dès les premières minutes, le ton est donné…

Vu! Flaked, saison 1.
Séries TV / 2 juillet 2016

Vu! Flaked, saison 1. Chip a une quarantaine d’années, il habite à Venice Beach, vend des tabourets à trois pieds qu’il fabrique lui-même dans une petite boutique fournie par son ancien beau-père. Chip est un alcoolique. Sobre depuis 10 ans après avoir tué un jeune homme dans un accident de voiture, il n’hésite pas à s’occuper d’autres alcooliques, à parler aux réunions, écumant des phrases toutes faites et draguant les jolies filles. Il habite dans la maison de la mère de son meilleur ami, Dennis, lui-même relégué dans l’annexe, un arrangement qui leur convient plus ou moins à tous les deux. En tout cas jusqu’à l’arrivée de la jolie London dans leur vie. Chip s’efface pour Dennis, mais ne peut s’empêcher de jouer les charmeurs. Chip passe son temps à mentir, à jongler avec la vérité pour ne pas avoir à l’affronter. Et il s’est remis à boire. En découvrant cette nouvelle production Netflix, créée par Will Arnett et Mark Chappell, qui avaient déjà travaillé ensemble sur la géniale sitcom Arrested Development, je m’attendais à une nouvelle pépite comme la plateforme de streaming américaine sait les produire. Mais, dès le premier épisode, on comprend que Flaked n’a rien à voir avec…

Vu! Very Bad Dads, de Sean Anders.
Films / 26 juin 2016

Vu! Very Bad Dads, de Sean Anders. Brad Whitaker aime les enfants. D’autant plus que son rêve de devenir père un jour a été mis à mal par sa stérilité. Qu’à cela ne tienne, le cadre de la radio Panda est marié à Sara, elle-même mère de deux adorables bambins. Brad s’investit auprès d’eux comme si c’était ses propres enfants et parvient, grâce à sa générosité et sa patience, à les apprivoiser. Mais c’est sans compter sur le retour inopiné de Dusty, leur père biologique, qui s’incruste chez eux et entreprend de reconquérir sa famille. Sean Anders commence à se faire une petite réputation comme scénariste et réalisateur de comédies légères. Après avoir écrit le scénario de Mr. Popper et ses pingouins, Les Miller, Famille en Herbe, ou avoir coécrit Dumb et Dumber To, et avoir dirigé la comédie potache Sex Drive ou, plus récemment, Comment Tuer son Boss 2, le voilà qui met en scène le duo Will Ferrell/Mark Wahlberg dans une comédie familiale écrite par Brian Burns. Après Very Bad Cops, les deux acteurs se retrouvent une nouvelle fois associés à l’écran. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que leur complicité saute aux yeux. La relation entre…

Vu! The Rocker, de Peter Cattaneo.
Films / 17 mai 2016

Vu! The Rocker, de Peter Cattaneo. Fish est le batteur de Vesuvius, un groupe de métal au succès grandissant. Mais quand un producteur offre au groupe un contrat à la seule condition de remplacer Fish par le fils du patron de la maison de disque, les autres membres acceptent. 20 ans plus tard, alors qu’il se fait virer de son boulot de télé-opérateur à cause d’une dispute à propos du nouvel album de Vesuvius, et qu’il se fait quitter par sa petite amie, Fish est obligé d’aller vivre chez sa sœur. Son neveu, Matt, a un groupe appelé ADD, qui doit se représenter au bal du lycée. Mais leur batteur se fait virer de l’école quelques jours avant le concert et ils doivent trouver un nouveau batteur d’urgence. Je vous laisse deviner vers qui ils se tournent. Je suis tombé sur ce petit film de 2008 par hasard. Attiré par la présence de Rainn Wilson, l’excellent Dwight Schrute de la géniale sitcom The Office, je me suis laissé tenté par ce qui ressemblait à une comédie à la con. Mais The Rocker se révèle être une comédie légère plutôt qu’un simple enchaînement de gags. L’histoire est simpliste, c’est celle de…

Vu! Let’s Be Cops, de Luke Greenfield.
Films / 17 avril 2016

Vu! Let’s Be Cops, de Luke Greenfield. Ryan (Jake Johnson) aurait pu devenir joueur de football américain professionnel, mais une blessure l’a transformé en loser dont la seule heure de gloire est d’avoir tourné une publicité pour l’herpès. Son colocataire et ami d’enfance, Justin (Damon Wayans Jr.), travaille comme assistant dans une boîte de jeux vidéo. Timide, il n’arrive pas à vendre son projet de simulation policière. À l’occasion d’une soirée d’anciens élèves qu’ils croient costumés, ils utilisent les uniformes de police ramenés du travail par Justin. Ils observent rapidement l’effet de leurs déguisements sur les gens et se prennent peu à peu au jeu. Ça permet à Ryan de reprendre confiance en lui, alors que Justin impressionne ainsi la serveuse du restaurant où ils ont leurs habitudes. Mais quand le duo croise la route d’un mafieux sans scrupule, ils se lancent dans l’enquête pour le faire tomber, à leurs risques et périls. J’avais vu la bande-annonce de Let’s Be Cops par hasard, quelques semaines avant sa sortie cinéma, en août 2014, et je m’étais dit qu’il faudrait que j’y jette un coup d’œil à l’occasion. Le film est ensuite tombé hors de mes radars, d’autant plus facilement qu’il n’a pas vraiment été promu…

Lu! L’Histoire du Loser Devenu Gourou, de Romain Ternaux.
Romans / 1 avril 2016

Lu! L’Histoire du Loser Devenu Gourou, de Romain Ternaux. Écrivain incompris avec un fort penchant pour l’alcool et l’auto-flagellation, le narrateur prend un emploi de balayeur sous la pression de ses parents. Son objectif est de faire illusion quelques jours avant de se faire virer pour toucher les allocations. Mais le bâtiment dans lequel il travaille se révèle être le siège d’une mystérieuse secte très portée sur le sexe. Suite à un concours de circonstance improbable, sa vie va prendre une tournure imprévue. L’Histoire du Loser Devenu Gourou est un roman particulier. Déjà, et ça change un peu, le personnage principal est un antihéros anonyme absolument pathétique doublé d’un poissard pathologique. Son timing pitoyable lui fait enchaîner les bourdes et autres déconvenues sur un rythme soutenu. Il n’est jamais épargner et se retrouve très souvent dans les pires situations. Sa voisine, dont il est amoureux, le surprend toujours dans de mauvaises dispositions, son meilleur ami Walter est un queutard invétéré, sa chef est une vieille dame austère et c’est sans compter sur les membres de la secte et leurs mœurs  particuliers. Annoncée comme une farce trash, l’histoire ne dément pas. Masturbation, sacs de sperme, décapitations, humiliations, lynchage, tout y passe. Et l’auteur prend clairement du…

Vu! Get Hard, de Etan Cohen.
Films / 27 mars 2016

Vu! Get Hard, de Etan Cohen. James King (Will Ferrell) est un riche gérant de fonds de pension, en passe de devenir associé dans sa compagnie et d’épouser Alissa (Alison Brie), la fille super canon de son patron. Mais, du jour au lendemain, il est arrêté pour malversations financière et condamné à une lourde peine de prison. Le juge lui donne 30 jours pour régler ses affaires et James en profite pour demander à Darnell (Kevin Hart), un Noir qui travaille au service voiturier de son immeuble, pour le préparer à la vie en prison. Pour sa première réalisation, Etan Cohen (à ne pas confondre avec Ethan Coen), nous présente un film potentiellement très drôle, en s’appuyant sur le duo Will Ferrell-Kevin Hart et un sujet borderline. Plus connu comme scénariste (Idiocracy, Tonnerre sous les Tropiques, Madagascar 2 et Men in Black 3), Etan Cohen ne parvient pas à faire décoller son film. La raison majeure de cet échec est que Get Hard n’est pas vraiment drôle. Il y a bien des tentatives de blagues (tendancieuses, même), des situations cocasses, mais si certaines prêtent à sourire plus que d’autres, à aucun moment, on est pris d’un fou rire incontrôlable. Les…

Vu! Defendor, de Peter Stebbings.
Films / 1 mars 2016

Vu! Defendor, de Peter Stebbings. Arthur Poppington (Woody Harrelson), légèrement attardé, subit un examen psychiatrique avec le Dr Park (Sandra Oh) pour déterminer sa responsabilité dans une agression. Au cours de l’entretien et par le biais de flashbacks, il revient sur son activité nocturne de super-héros, sous les traits de Defendor, et sur sa lutte contre son ennemi juré, le mythique Captain Industry. Defendor est la première réalisation de Peter Stebbings, qui a également écrit le scénario. Film « bâtard », il se situe à la croisée de différents genres et est assez difficiles à décrire. Le début ressemble à une comédie noire, presque une parodie de super-héros. Defendor prend par exemple sa pause pendant sa tournée pour aller manger, en costume, dans un diner, ou inscrit son nom sur la porte de sa base secrète. Mais très vite, l’aspect comique est relégué au second plan par une histoire sérieuse, sur fond de prostitution et de drogue. Le tout autour d’un personnage principal déficient mental. Et pourtant c’est bien cet amalgame qui fait l’originalité de ce film. Woody Harrelson démontre une nouvelle fois ses talents d’acteurs en campant un personnage hautement attachant sans jamais tomber dans la facilité ou la caricature. Kat…