Vu! Mr. Robot, saison 1.
Séries TV / 30 septembre 2015

Vu! Mr. Robot, saison 1. Elliot Alderson (Rami Malek) est perclus d’angoisses, un handicapé social souffrant de dépression chronique. C’est également un hacker de génie, capable de pénétrer toutes les sécurités informatiques. La journée, il travaille aux côtés de son amie d’enfance Angela (Portia Doubleday), comme ingénieur en sécurité informatique chez Allsafe Security. La nuit, il se transforme en cyber-justicier et dénonce les gens qu’il estime dangereux. Un jour, il rencontre Mr Robot (Christian Slater) un anarchiste qui a pour objectif de renverser E(vil) Corp, un conglomérat responsable, entre autres, de la mort du père d’Elliot et de la mère d’Angela. Après la sortie de cette série « révolutionnaire » créée par Sam Esmail, beaucoup de mes amis et connaissances m’ont conseillé de la regarder. Ou, plus exactement, qu’il fallait absolument que je la voie. J’ai pour habitude de ne jamais regarder les séries en cours de diffusion. J’attends que les saisons se terminent, pour les visionner à mon rythme. C’est ce que j’ai fait avec celle-ci. Pour être honnête, j’avais un peu peur. Plus on me dit que tel film, roman ou série est génial, plus j’ai tendance à être déçu. Et j’ai cru que ça allait aussi être le cas avec…

Lu! Cornes de Joe Hill.
Romans / 18 août 2015

Lu! Cornes de Joe Hill. Un lendemain de cuite, Ignatius Perrish se réveille et découvre que des cornes lui ont poussé sur le crâne pendant la nuit. Des cornes qui poussent tous ceux qui croisent son chemin à lui avouer leurs plus sombres secrets. Un an plus tôt, sa fiancée, Merrin, a été violée et assassinée dans les bois. Tout le monde croit Iggy coupable et pense que c’est seulement grâce à sa riche famille et la destruction des preuves matérielles qu’il s’en est sorti. Grâce au pouvoir des cornes, il va pouvoir retrouver le meurtrier de Merrin et faire justice lui-même. Mélangeant présent et passé à travers de nombreux flashbacks, le roman nous permet de reconstruire la vie d’Ig et la tragédie qui a dévastée sa vie et dont il peine à se remettre, la mort de la femme qu’il aimait. Si l’histoire apparaît étant comme assez simple (d’autant plus que personne n’est capable de cacher quoi que ce soit au personnage principal), beaucoup de zones d’ombres subsistent, des zones d’ombres qui ne sont révélées qu’au compte-gouttes et ce jusqu’à la fin du récit. J’avais déjà lu Nosfera2 du même auteur, qui ne m’avait pas complètement convaincu. Mais j’avais…

(re)Vu ! Tucker & Dale vs Evil, d’Eli Craig.
Films / 3 août 2015

(re)Vu ! Tucker & Dale vs Evil, d’Eli Craig. Tucker (Alan Tudyk) vient d’acheter une maison abandonnée en plein milieu d’une forêt de Virginie Occidentale. Avec Dale (Tyler Labine), ils vont y passer leurs vacances pour la retaper, pêcher et boire de la bière. Mais leur tranquillité sera vite perturbée par un groupe d’étudiants venus camper dans les environs. J’ai découvert ce film il y a plusieurs années déjà, au moment de sa sortie en DVD. Ça a été une excellente surprise. Pour ses débuts comme réalisateur, Eli Craig nous a offert une comédie d’horreur jouissive, d’une intelligence rare. Plus qu’une simple parodie, ce film est une véritable pépite. Alan Tudyk et Tyler Larbine campent deux contre-héros formidables, tour à tour touchants et hilarants. Leur relation fonctionne à merveille et nous offre de grands moments de délires. À leur côté, Katrina Bowden sort du lot dans le rôle de la jolie fille de service. Le reste du casting est composé de jeunes acteurs méconnus, qui s’en sortent tous dans leur rôle. L’histoire n’est pas d’une grande complexité, mais elle est mieux amenée que la plupart des films du genre. Les gags sont globalement originaux et très bien amenés, sans parler…

Vu! The Voices de Marjane Satrapi.
Films / 27 juillet 2015

Vu! The Voices de Marjane Satrapi. Jerry Hickfang (Ryan Reynolds) est employé dans une usine. Il habite dans un ancien bowling abandonné et parle avec son chien et son chat. Il décide de séduire sa collègue Fiona (Gemma Arterton), dont il est tombé amoureux, mais rien ne se passe comme il l’aurait espéré. J’avais entendu parlé de ce film quelques mois avant qu’il ne sorte au cinéma et il avait piqué mon intérêt. J’en espérais beaucoup et j’en ai eu pour mon argent. The Voices est un film particulièrement original réalisé par une artiste très douée. Après avoir récolté les louanges pour son film d’animation Persepolis, Marjane Satrapi signe un film entre comédie et horreur complètement décalé et jouissif. Saluons l’histoire imaginée par le scénariste américain Michael R. Perry, au moins autant que la réalisation. La profondeur du sujet traité (la folie) fonctionne aussi bien autant grâce à la plume du scénariste qu’à la mise en scène et aux décors. Pour ne rien gâcher, les acteurs sont très bons. Ryan Reynolds est excellent en complet psychotique, tout comme Anna Kendrick et Gemma Atterton dans leur prestation respective. Ils sont épaulés par l’expérimentée Jacki Weaver et une galerie d’acteurs de soutien…

Vu! Man Seeking Woman, saison 1.
Séries TV / 28 juin 2015

Vu! Man Seeking Woman, saison 1. Après sa rupture avec Maggie, Josh Greenberg (Jay Baruchel) cherche désespérément à retrouver l’amour. Pour systématiquement se retrouver dans des situations impossibles. Littéralement. Création de Simon Rich, Man Seeking Woman est un ovni. Une comédie sentimentale ultra-décalée. Adapté du recueil de nouvelle de Simon Rich, l’auteur dis lui-même qu’il est surpris que la série soit seulement diffusée. Et pour cause, elle est imprévisible au possible. Pour vous donner quelques exemples, le protagoniste va croiser tour à tour Hit… Non, je ne vais pas vous gâcher la surprise de le découvrir par vous-mêmes. J’ai jeté un coup d’œil à Man Seeking Woman parce que j’aime bien Jay Baruchel et que le format sitcom de dix épisodes n’est pas trop risqué. Je n’ai pas trop aimé le générique, trop… bizarre. Et j’ai froncé les sourcils à plusieurs reprises durant le premier épisode en me demandant si je voyais bien ce que je croyais voir. Je l’admets, j’ai été surpris. Mais je ne me suis pas trompé. Jay Baruchel est fidèle à lui-même dans ce rôle de loser attachant et névrosé. Et les dix épisodes s’enchaînent agréablement, tous reliés par la poursuite de l’amour de Josh et…

Lu! L’homme-Dé de Luke Rhinehart.
Romans / 18 juin 2015

Lu! L’homme-Dé de Luke Rhinehart. Luke Rhinehart est un psychiatre dépressif face à la déception de sa vie. Un soir, il décide de laisser son avenir entre les mains du Hasard. Il jette un Dé. Et sa vie va changer. Au nom du Hasard et du Dieu-Dé, le narrateur nous expose sa dé-vie sans filtre dans cette dé-griaphie subversive et très drôle. Écrit dans les années 70, L’homme-Dé n’a pas perdu de la superbe qui en a fait un livre culte (inspirant, entre autres, la chanson Such a Shame de Talk Talk), censuré dans une cinquantaine de pays. et hautement polémique. George Powers Cockcroft n’a pas peur de repousser toutes les limites dans cette critique implacable et hilarante de notre Société et de nous-mêmes. Coup de cœur ! Seriez-vous capable d’abandonner le contrôle de votre vie au Dé ?

Vu! Whiplash de Damien Chazelle.
Films / 25 mai 2015

Vu! Whiplash de Damien Chazelle. Andrew Neiman (Miles Teller) est un jeune batteur de jazz inscrit dans une prestigieuse école de musique new-yorkaise, la Shaffer Conservatory. Il veut devenir un des grands musiciens de l’histoire. Alors quand il est repéré par Terence Fletcher (J. K. Simmons), un prof redouté, il donne son meilleur pour accomplir son rêve. Réalisé par un jeune réalisateur américain, Whiplash est un film audacieux. Avant de le voir, je n’avais pas cherché à en savoir trop sur l’histoire. J’avais entendu d’excellentes critiques et la présence de de J.K. SImmons, un acteur que j’aime beaucoup, dans un des rôles principaux a fini de mon convaincre que je devais voir ce film. À part le fait que je sache qu’il y aurait une batterie à un moment ou un autre (grâce à l’affiche), je plongeais dans l’inconnu sans à priori ni attentes. Je ne suis pas un expert en musique et si je n’ai pas suivi grand-chose à l’aspect technique de la batterie, j’ai tout de suite été captivé par la relation qui s’instaure entre le mentor intransigeant et son élève. Whiplash est très psychologique qui touche à la volonté d’atteindre ses rêves, à la capacité de résistance,…

Lu! Cry Father de Benjamin Whitmer.
Romans / 18 mai 2015

Lu! Cry Father de Benjamin Whitmer. Patterson n’arrive pas à se remettre de la mort de son fils. Il écume les zones sinistrées des États-Unis pour déblayer les décombres et fuir sa propre douleur. À l’écart du monde, dans les hauteurs perdues du Colorado, il cherche une paix élusive. Puis il rencontre Junior, le fils de son seul ami. Ils vont s’attirer, comme deux corps célestes lancés dans une course folle vers l’autodestruction. Dès les premières pages, aucun doute n’est permis, Cry Father est un roman noir. Très noir. Benjamin Whitmer nous décrit une Amérique sale et poussiéreuse, des personnages égarés et violents. Son Patterson Wells est parfaitement sombre. Incapable de se remettre de la mort de son fils. Incapable d’avancer. Il se laisse entraîner presque malgré lui dans la spirale auto-destructrice de Junior, un passeur de drogue accroc à la cocaïne et à la violence. Le tableau est sinistre au possible. La plume de l’auteur est parfaitement affûtée et ses descriptions précises. Si précises qu’on respire la poussière et qu’on a le goût métallique du sang dans la bouche. Benjamin Whitmer nous transforme en témoins d’un accident de la route que nous sommes incapables de quitter des yeux. Cry…

Vu! Les amants du Texas, de David Lowery.
Films / 8 mai 2015

Vu! Les amants du Texas (Ain’t them bodies saints), de David Lowery. Bob (Casey Affleck) et Ruth (Rooney Mara) sont jeunes et amoureux. Ruth attend leur premier enfant. Ce sont aussi des hors-la-loi. Après avoir commis ce que l’on suppose être un braquage, ils sont poursuivis par la police texane. Avec Freddy, leur complice, ils se retrouvent acculés dans une maison et une fusillade se déclenche. Freddy est tué et Ruth blesse Patrick Wheeler (Ben Foster), un policier local. Pour protéger Ruth et leur enfant à naître, Bob décide de rendre les armes et d’endosser la responsabilité du tir ayant blessé le policier. En prison, il écrit tous les jours à Ruth, lui promettant de la retrouver bientôt. À l’extérieur, Ruth élève sa fille notamment grâce à l’aide de Skerrit (Keith Carradine), le père de Freddy, en attendant Bob. Porté par un excellent casting, « Les amants du Texas » est une nouvelle preuve de la grande qualité du cinéma indépendant américain. David Lowery y apporte l’expérience glanée sur les divers films à petits budgets qu’il a réalisé jusque-là. Dès les premiers plans, nous sommes plongés dans la vie de ces amants maudits. Bob et son désir insurmontable de retrouver la femme…

Vu! The Fall, saison 1.
Séries TV / 28 avril 2015

Vu! The Fall, saison 1. À Belfast, une femme est assassinée. Alors que l’enquête tourne en rond, Stella Gibson (Gillian Anderson) est appelée de Londres pour réexaminer le dossier. Rapidement, elle lie ce meurtre à un autre, perpétué quelques semaines plus tôt. Dans le même temps, Paul Spector (Jamie Dornan), conseiller psychologique pour des familles en deuil et père de famille, attend que tombe la nuit pour frapper à nouveau. The Fall est une série dont j’avais entendu du bien à sa sortie, mi-2013, mais que je n’avais pas pris le temps de regarder jusqu’à récemment. C’est désormais chose faite et je ne regrette pas. Gillian Anderson, célèbre pour son rôle de Dana Scully dans The X-Files, est formidable en superintendante de la police britannique. Froide et manipulatrice, elle met tous les moyens en oeuvre pour arrêter le tueur en série qui sévit dans les rues de Belfast. Face à elle, Jamie Dornan (qui incarne parallèlement Christian Grey au cinéma, mesdames) campe un tueur en série impitoyable. Il traque ses proies méticuleusement et les met à mort sans trembler, puis rentre chez lui pour s’occuper de ses enfants. Avec ces deux acteurs principaux, The Fall nous tient déjà en haleine….