Vu! Logan Lucky, de Steven Soderbergh.
Films / 1 mai 2018

Vu! Logan Lucky, de Steven Soderbergh. En Virginie-Occidentale, Jimmy Logan, ancienne gloire de l’équipe locale de football américain promis à une grande carrière, vit désormais de petits boulots. Lorsqu’il est licencié pour raison médicale du chantier sur lequel il travaille, sur le Motor Speedway de Charlotte, dans l’état voisin, et qu’il apprend que Bobby Jo, son ex-femme, s’apprête à déménager plus au sud avec son nouveau mari, il met en place un plan pour braquer le circuit lors d’un salon automobile. Il embarque son frère, Clyde, un ancien soldat américain amputé de l’avant-bras tenancier d’un petit bar, dans l’aventure. Et, pour percer le coffre où toutes les recettes des différentes concessions sont envoyées, ils convainquent Joe Bang de se joindre à eux. Petit détail, Joe Bang est en prison. Il exige égalementque ses deux frères soient de la partie. Si vous voulez faire un film de braquage, vous pouvez confier le bébé à celui qui a sans doute signé le plus populaire des films (série de films, même) de braquage de ces dernières années. Oui, je parle de Steven Soderbergh et je fais référence à Ocean’s Eleven (Twelve et Thirteen). Pour cette nouvelle histoire de braquage, le réalisateur américain peut…

Vu! 007 Spectre, de Sam Mendes.
Films / 4 juin 2016

Vu! 007 Spectre, de Sam Mendes.   À Mexico, pendant la fête des morts, James Bond est en mission officieuse, ce qui conduit à l’explosion d’un appartement où sont réunis plusieurs criminels et une course-poursuite avec le dernier survivant, que Bond finit pas éliminer à son tour. De retour à Londres, il est mis à pied par le nouveau M, qui doit lutter contre C, qui désire fusionner le MI-5 et le MI-6 et mettre fin au programme 00. Alors qu’il est censé rester tranquille, James Bond part à Rome suite à un message de l’ancienne M pour poursuivre son enquête au sein de l’organisation Spectre, dirigée par un homme surgit du passé du super-agent. Vingt-quatrième film estampillé James Bond, c’est la seconde réalisation de Sam Mendes et la quatrième fois (et dernière?) que Daniel Craig prête ses traits à l’agent secret le plus célèbre du cinéma. Autant le dire tout de suite, si James Bond est un monument du cinéma, je n’ai jamais été un grand fan de la série. D’ailleurs, avant les récents films avec Daniel Craig, je n’en avais vu qu’une poignée. Et je n’avais pas été plus emballé que ça. Si j’avais aimé Casino Royale et…