Vu! Black Mirror, saison 2.
Séries TV / 7 avril 2018

Vu! Black Mirror, saison 2. Une fois n’est pas coutume, je ne débute pas cette chronique par un résumé. La raison est simple, Black Mirror n’est pas vraiment une série comme les autres. Certes, les séries britanniques sont régulièrement des séries pas comme les autres. Mais celle-là, encore moins. Black Mirror est une anthologie. Pas dans le sens American Horror Story, où chaque saison raconte une histoire différente. Ici, chaque épisode est une nouvelle histoire mettant en avant une technologie futuriste. Après une première saison de trois épisodes, Charlie Brooker revient avec quatre nouvelles histoires (oui, j’inclus le Christmas special, puisque je l’ai regardé). Comme lors de la première saison, Black Mirror saison 2 brille par son inventivité et par la qualité de son casting. Le revers de la médaille, c’est la qualité aléatoire de ses épisodes. Le premier épisode, intitulé Be Right Back, raconte l’histoire d’un jeune couple, Ash et Martha, qui s’installent dans la maison de campagne où Ash a grandi. L’emménagement accompli, Ash part rendre le camion de location. Il meurt sur la route, laissant Martha dévastée. Aux funérailles, elle apprend l’existence d’un service utilisant l’historique internet des défunts pour recréer une présence virtuelle. La technologie est…