Vu! Stranger Things, saison 2.
Séries TV / 27 décembre 2017

Vu! Stranger Things, saison 2. En 1984, dans la petite ville d’Hawkins, Indiana, une année s’est écoulée depuis la disparition d’Eleven et le retour de Will. Les habitants sont encore marqués par les événements, notamment Will, qui a des vision de plus en plus puissante de l’Upside Down et plus particulièrement d’une créature tentaculaire gigantesque dont la menace s’intensifie. Joyce est inquiète et les explications du docteur Sam Owens ne la convainquent pas. Mike, Dustin et Lucas voient l’arrivée de Maxine chambouler la communion de leur groupe. Stranger Things, c’était la sérié phare de l’été dernier. Cette seconde saison était évidemment très attendue par les fans. On retrouve immédiatement l’ambiance des films de science-fiction des années 80 et des livres de Stephen King et on se replonge sans mal dans la ville d’Hawkins. Le casting, déjà très solide, s’est encore étoffé. Les expérimentés Sean Astin et Paul Reiser rejoignent la troupe et se fondent tellement bien dans le moule qu’on a l’impression qu’ils ont toujours été là. Brett Gelman, que l’on croise normalement dans des comédies, hérite lui d’un petit rôle intéressant. Côté ados, impossible de passer à côté de Sadie Sink et de son personnage de Maxine, et encore…

Vu! Suicide Squad, de David Ayer.
Films / 16 décembre 2016

Vu! Suicide Squad, de David Ayer. Après la mort de Superman, le gouvernement américain craint l’apparition d’un nouveau méta-humain qui pourrait être une menace insurmontable. Pour pallier à cette éventualité, Amanda Walker propose le projet Task Force X, et l’utilisation de super criminels pour combattre une telle menace. Le gouvernement n’est pas très enthousiaste, mais une démonstration de l’Enchanteresse, un être mythique qui s’est emparé du corps d’une archéologue, June Moon, et que Walker contrôle, suffit à les convaincre. Elle recrute donc, un à un, les criminels les plus dangereux, de Deadshot à Harley Queen, en passant par Killer Croc, El Diablo, et d’autres. Et peut immédiatement les mettre à l’œuvre pour combattre une menace importante. J’ai attendu sa sortie en DVD pour voir Suicide Squad. Et heureusement. J’avais entendu les critiques après la sortie ciné, même si j’avais fait de mon mieux pour ne pas y faire trop attention, mais j’avais aussi entendu celles, très sévères, sur Batman vs Superman, alors j’avais encore un peu d’espoir. Mais pas beaucoup. Déjà, le fait que David Ayer soit en charge du projet n’est pas rassurant. Je n’arrive pas à me rappeler si j’avais aimé End of Watch (je crois que oui) mais…

Vu! Stranger Things, saison 1.
Séries TV / 10 août 2016

Vu! Stranger Things, saison 1. Nous sommes en 1983, à Hawkins, une petite ville de l’Indiana. Tout commence dans les couloirs d’un mystérieux bâtiment lié au département de l’énergie, où un scientifique est attaqué par une mystérieuse créature. Dans le même temps, Mike organise une partie de Donjons & Dragons dans le sous-sol de ses parents, avec ses meilleurs amis, Lucas, Will et Dustin. Le lendemain, la petite ville est secouée par la disparition de Will Byers. Les autorités locales, incarnées par le Chef de la Police, Jim Hopper, vont partir à la recherche du garçon de douze ans. À l’autre bout de la ville, une mystérieuse petite fille au crâne rasé et en blouse d’hôpital débarque dans un diner local. Stranger Things est la série de l’été. La création originale Netflix, produite par Shawn Levy, n’est pas passée inaperçue lors de sa mise en ligne, il y a une poignée de semaines. Acclamée par les nostalgiques des années 80, saluée par les critiques, la création des frères Duffer est effectivement une excellente série et un hommage évident aux films de Steven Spielberg, à ceux de John Carpenter aussi, ainsi qu’aux romans de Stephen King, entre autres. Chaque plan, chaque décor, chaque personnage, chaque avancement…

Vu! Strictly Criminal, de Scott Cooper.
Films / 1 juin 2016

Vu!  Strictly Criminal, de Scott Cooper. Dans les années 70, Jimmy « Whitey » Bulger est l’un des membres fondateurs de Winter Hill, une organisation criminelle liée à la mafia irlandaise opérant dans le quartier de South Boston. Il décide de s’allier avec John Connelly, un ami d’enfance devenu agent du FBI, pour opérer en toute impunité et faire tomber ses rivaux. Adapté du récit éponyme de Dick Lehr et Gerard O’Neill, le film de Scott Cooper retrace la vie du criminel de Boston. Le tout en commençant par la fin et les témoignages de plusieurs de ses anciens associés. Le film ouvre d’ailleurs sur le visage marqué de Jesse Plemons qui lance l’histoire dans une scène intense. Les interventions extérieures permettront régulièrement de casser le rythme, de changer d’époque. Comme il est d’usage dans les films du genre, le rythme est plutôt lent et entrecoupé de scènes plus chocs, violentes. Le film s’attache à montrer différentes facettes du criminel, tour à tour chef de gang d’apparence magnanime mais impitoyable, père impliqué, fils chaleureux, voisin bienveillant, brute pure. L’histoire, on la connait déjà, tant elle a été traité au fil des années par le cinéma américain. Il suffit de changer les noms des personnages,…