Vu! La Ballade de Buster Scruggs, de Joel et Ethan Coen.
Actualités / 4 décembre 2018

Vu! La Ballade de Buster Scruggs, de Joel et Ethan Coen. Chaque nouvel film des Frères Coen est un événement. Pour leur première réalisation sur Netflix, ils nous présentent six histoires courtes avec pour thème la Frontière Américaine. Non, pas celle entre le Mexique et les États-Unis, que Trump défend mordicus comme s’il redoutait l’invasion massive d’aliens (comprendre des vénézuéliens fuyant leur dictature pour une autre), mais celle du Grand Ouest, plus communément surnommée le Far West. Des histoires de cow-boys (avec ou sans cows), d’artistes itinérants, de hors-la-loi braqueurs de banques, de chercheur d’or, de pèlerins traversant le pays pour s’installer dans de nouveaux états tout juste colonisés, ou encore de voyageurs en diligence. Six histoires, donc, très différentes dans le propos et le ton (même si l’on retrouve toujours la patte du duo de réalisateurs). Six histoires très inégales. J’ai plusieurs choses à dire sur chacune d’entre elles et sur l’ensemble. La Ballade de Buster Scruggs. Buster Scruggs est un hors-la-loi particulier, qui aime pousser la chansonnette. Mais il est également habile de la gâchette et ne se laisse pas impressionner facilement. J’ai bien aimé cette histoire, qui donne son titre au film. Même si le personnage de…

Vu! Sausage Party, de Conrad Vernon et Greg Tiernan.
Films / 24 mars 2017

Vu! Sausage Party, de Conrad Vernon et Greg Tiernan. À la veille du 4 Juillet et de la fête nationale américaine, tous les aliments se tiennent prêts pour devenir des élus des Dieux. Dès l’ouverture du magasin, les rayons sont en verve et leurs occupants chantent avec conviction la chanson du Great Beyond (le Grand Au-Delà). C’est d’autant plus vrai pour Franck et Brenda, qui sont amoureux l’un de l’autre et pour qui les célébrations du 4 Juillet sont l’occasion parfaite de sceller leur union dans la chair. Chacun est dans son emballage respectif, avec ses congénères. Quand ils sont finalement choisis par un Dieu, leur rêve est sur le point de se réaliser. Mais c’est sans compter un pot de moutarde au miel, ramené par un client le matin même, et qui raconte à qui veut l’entendre la vérité sur ces « Dieux » et cet « Au-Delà » qu’on leur fait miroiter. En essayant de se suicider, il entraîne plusieurs aliments avec lui, dont Franck et Brenda, mais aussi Douche, une poire à lavement vaginal. Brenda est déterminée à retourner dans leur rayon pour retenter sa chance le lendemain, mais Franck veut découvrir la vérité sur les Dieux et l’Au-Delà. Tandis que Douche…

Vu! Ave, César !, de Joel et Ethan Coen.
Films / 2 novembre 2016

Vu! Ave, César !, de Joel et Ethan Coen. Dans le Hollywood des années 50, Eddie Mannix est le fixer du studio Capitol Pictures. Lien direct avec le grand patron à New York, il doit veiller au bon fonctionnement du studio, à éviter que les facéties de ses stars soient découvertes par le grand public tout en réglant les divers problèmes et en orientant la presse dans la bonne direction. Attendu avec beaucoup d’espoirs, le dernier film en date des Frères Coen promettait d’excellentes choses. On connait le duo de scénaristes/réalisateurs pour ses histoires loufoques et ses personnages pittoresques, alors les imaginer revisitant l’Âge d’Or des studios de cinéma Hollywoodiens était alléchant. D’autant plus quand on voit le casting avec lequel ils travaillent ici. Jugez plutôt : Josh Brolin dans le rôle d’Eddie Mannix (inspiré par le célèbre fixer Eddie Mannix) ; George Clooney en star de cinéma, qui joue un centurion romain dans un péplum sur Jésus (et auquel le film emprunte le titre) ; Channing Tatum en star de comédie musicale ; Scarlett Johansson en starlette à la vie privée chaotique ; Aiden Ehrenreich dans le rôle d’un acteur de western propulsé à l’affiche d’une drame psychologique ;…

Vu! Le Juge, de David Dobkin.
Films / 25 mars 2016

Vu! Le Juge, de David Dobkin. Hank Palmer (Robert Downey Jr.) est un riche avocat de Chicago spécialisé dans la défense d’individus coupables. Le décès de sa mère le force à rentrer à Carlinville, Indiana, sa ville natale. Il retrouve son ex, Sam (Vera Farmiga), ses deux frères, Glenn (Vincent D’Onofrio) et Dale (Jeremy Strong), mais aussi le juge Joseph Palmer (Robert Duvall), son père, avec qui il entretient une relation pour le moins conflictuelle. Il ne pense faire que l’aller-retour le temps d’assister à la cérémonie, avant de rentrer s’occuper de son divorce et de la garde de sa fille, mais un événement imprévu va le forcer à reconsidéré les choses, tandis que le passé remonte peu à peu à la surface. La présence de Robert Downey Jr. et de Robert Duvall à l’affiche est une raison suffisante pour regarder ce film. Deux acteurs aussi talentueux dans une histoire de relation père-fils sur fond de ressentiment macéré, on sait déjà que ça ne pourra pas être mauvais. L’interrogation se situait plus au niveau de la réalisation de David Dobkin, qui nous avait plutôt habitué à de la comédie légère (Serial Noceurs). Mais il nous livre ici une comédie dramatique…